Nikon lève enfin le voile sur le V2 (attendu à la Photokina et qui sera fera finalement présenté au salon de la photo) et dote son compact à objectif interchangeable expert d'un nouveau capteur hybride plus pixelisé, d'un nouveau processeur de traitement des données et change radicalement le design du boîtier.


Nikon 1 V2
Le Nikon 1 V2 est aux antipodes de la ligne épurée des V de première génération beaucoup plus singuliers.

Nikon semble avoir écouté les complaintes menées à l'encontre du V premier du nom. Le V2, modèle que l'on pourra qualifier d'expert, intègre de nombreuses évolutions. Le boîtier se dote enfin d'une poignée intégrée pour faciliter la prise en mains (le précédent V1 ne proposait qu'une fine barrette pour agripper le boîtier) et d'un flash intégré (NG 6,3 en m à 100 ISO) qui surmonte le viseur électronique de 1 440 000 points (identique au précédent modèle) qui permet un affichage en 800x600 pixels et équipé d'un système de détection automatique du visage.

Le V2 est légèrement plus encombrant que son prédécesseur : ll est notablement plus haut (81,6 mm contre 76 mm) et légèrement plus profond (46 mm contre 43,5 mm).

Le dos évolue lui aussi de manière notable. Le sélecteur de mode disparait tout comme le basculeur qui pouvait également servir de commande de zoom électrique avec les objectifs compatibles. Le V2 reprend une interface plus traditionnelle avec une roue codeuse à l'arrière associée à un trèfle de sélection (motorisation, correction d'exposition, flash et mémorisation du point et de la mesure de lumière). Les autres commandes (lecture, menu, display et poubelle) sont reléguées à gauche de l'écran. Ce dernier affiche 920 000 points (640x480 pixels) et n'est malheureusement toujours pas inclinable ni tactile. 

Nikon 1 V2 de dos
Une nouvelle interface plus traditionnelle.

Vu de dessus, le Nikon V2 a un petit air de Sony Nex-5. Sur la large poignée vous trouverez le déclencheur et la couronne pour la mise sous tension, une commande pour la vidéo, une molette de réglage et un barillet pour le choix du mode d'exposition. Les modes PSAM sont enfin directement accessibles avec les instants animés, spécificités des Nikon 1 (mélange de photos et de vidéos).

Nikon 1 V2 dessus
La molette de réglage du V2 est cliquable pour valider les options.

Nouveau capteur CX

Nous avons reproché au Nikon V1 un manque de définition (10 Mpx) et une taille un peu petite. Impossible de modifier la taille du capteur, mais le V2 propose une définition de 14, 2 Mpx pour une surface de 116 m2 (capteur CX de 13,2 x 8,8 mm, découlant sur un crop de 2,7x). Comme sur le Nikon 1 V1, le module autofocus est dit hybride puisqu'il utilise à la fois la détection de contraste sur toute la surface du capteur (135 points) et un système par corrélation de phase (comme sur le reflex) à l'aide de pixels situés sur le capteur principal (73 zones).

Nikon 1 V2 système autofocus hybride

Le compact sélectionne automatiquement le système à utiliser. Sur des sujets rapides, c'est l'autofocus par corrélation de phase qui est utilisé. Dans les ambiances lumineuses plus délicates ou des sujets excentrés, c'est le système par détection de contraste qui est préféré.

Le compact se dote d'un nouveau processeur de traitement des données double cœur Expeed 3A. Celui-ci permet au V2 d'atteindre une cadence rafale en pleine définition de 15 images par secondes (ips) sur 45 vues avec un suivi autofocus. En outre, un mode 60 ips (sur 40 images) est également disponible. Pour ce dernier, il faut utiliser un obturateur électronique et le point est figé sur la première image.

La vidéo n'est pas oubliée et le V2 est capable de filmer en HDTV 1080 60i (60 vps en sortie de capteur) ou 30p. En 1280x720, les cadences disponibles sont 60p et 30p. Des cadences rapides sont également disponibles pour réaliser des ralentis : 640x240 pixels en 400 vps et 320x120 pixels en 1200 vps. Les modes PSAM sont disponibles en vidéo.

Connexion Wi-Fi...en option

Comme pour certains reflex de marque, un petit adaptateur Wi-Fi sera disponible en option pour communiquer avec un smartphone. Avec le V2, il faudra s'équiper du WU-1b (qui fonctionne également avec le D600) pour environ 50 euros. Nikon propose également un nouveau flash SB-N7.

Module Wifi Nikon

Prix et disponibilité

Le Nikon 1 V2 sera disponible à partir de Novembre 2012 au prix public recommandé de 829 € en kit avec le 1 NIKKOR 10-30mm et 1039 € en double kit 1 NIKKOR 10-30mm + 1 NIKKOR 30-110mm.

De nouvelles optiques en 2013

Pour rassurer les clients, Nikon annonce également le développement de 3 nouvelles optiques pour l'année 2013.
Très prochainement, la gamme Nikon 1 verra apparaître un nouveau 32 mm f/1,2 (équivalent 85 mm), idéal pour le portrait et la macro, un zoom grand-angle 6,3-13 mm f/3,5-5,6 (équivalent à un 17-35 mm) et un 10 - 110 mm f/4-5,6 (équivalent à un 27 - 297 mm). Pour l'instant, nous n'avons aucune date de disponibilité ni de prix.

Prise en mains

Nous avons pu essayer quelques minutes le nouveau compact à objectifs interchangeables de Nikon. Le boîtier en alliage de magnésium est de bonne facture. La touche F n'est pas personnalisable, mais son emploi est différent selon le mode de prise de vue. En mode P (décalable) vous pouvez changer la sensibilité ISO, la balance des blancs, l'ouverture... en cliquant et tournant la molette de réglage. En mode auto, vous accédez rapidement au D-Lighting, flou arrière, flou de mouvement ou le réglage de luminosité. 

Nikon 1 V2 prise en mains

Lors de nos premiers essais avec le prototype, nous n'avons pas noté de changement au niveau de l'autofocus. Il est équivalent à celui du V1 : rapide et plutôt sensible. Il faudra naturellement pousser un peu les tests avant d'établir un bilan définitif. Le viseur, identique lui aussi au V1, est précis et fluide. Globalement, le V2 se laisse facilement apprivoiser, plus que son prédécesseur. Le mode totalement silencieux est toujours de la partie, mais nous n'avons pas réussi à faire apparaître un histogramme d'exposition. Comme sur le précédent modèle, il est possible d'enregistrer des images pendant le filmage, mais uniquement lorsque l'appareil est en mode vidéo. Cette fonctionnalité n'étant pas effective lorsqu'on enregistre directement la vidéo à partir de la touche rouge.

Notre premier avis

Les évolutions de la gamme V vont dans le bon sens. Nous apprécions la large poignée et la présence d'un flash intégrée. L'interface revisitée est certes plus traditionnelle, mais elle déroutera moins les photographes à la recherche d'un boîtier compact et polyvalent. Nous regrettons toutefois que le constructeur n'ait pas opté pour un écran orientable et tactile. On s'interroge également sur les modules optionnels Wi-Fi et GPS et nous avons du mal à comprendre pourquoi ses fonctionnalités ne sont pas intégrées dans le boîtiers, alors que nos smartphones beaucoup plus fins en sont pratiquement tous équipés.
Le nouveau capteur et la nouvelle puce de traitement donnent, sur le papier, de bons résultats. mais il faudra attendre les premiers tests pour donner un verdict définitif.

> La fiche technique complète du Nikon 1 V2 sur le site de la marque

Lire également :

> Nikon 1 V1 : test complet
> Tous les compacts testés
Source : Nikon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation