Nikon profite du CES pour renouveler sa gamme d'appareils hybrides : les 1. Exit les best-sellers J1 et J2 et bienvenue donc aux nouveaux J3 et S1. La gamme se compose désormais de 3 appareils distincts : le S1, le J3 et le V2. Il est important de préciser que les Nikon 1 sont sortis numéro 1 des ventes d'hybrides pour les fêtes de fin d'année, un succès qui s'explique par une conception simple, rapide, compacte, design des appareils et surtout par une campagne publicitaire hors normes.

Nikon 1 S1 - Nikon 1 J3

Commençons par le milieu de gamme : le J3, successeur du très récent J2 qui aura eu une vie très courte. Ce sera probablement la prochaine star du système 1. Le design ne change pas de manière radicale par rapport au J2, lais la molette passe sur le dessus et l'appareil est encore plus compact que le J2 avec une perte de 8% en volume global. Le boîtier conserve sa finition en aluminium.

Nikon 1 S1 - Nikon 1 J3Nikon 1 S1 - Nikon 1 J3

L'appareil intègre un capteur au format CX de technologie CMOS qui dispose d'une définition de 14 millions de pixels (4 millions de plus que sur le J2). Associé à ce capteur, on retrouve le dernier processeur Expeed 3A mis en place l'an passé sur le V2. Au final la combinaison est très véloce et l'appareil dispose d'un buffer impressionnant : il est capable de réaliser des séquences en rafale à 60 images par secondes sans AF et 15 images par secondes avec AF. Le débit est de l'ordre de 850 millions de pixels par seconde !

Le J3 se voit également doté d'un autofocus hybride équipé de 73 points en détection de phase embarqués sur le capteur et de 135 points en détection de contraste plus conventionnelle.

Les Nikon 1 sont réputés pour proposer des modes de prises de vue très assistés pour les photographes débutants. Le J3 va encore plus loin avec le mode Affichage ralenti. L'appareil enregistre une petite séquence vidéo de la scène à photographier qui est diffusée au ralenti sur l'écran arrière, si bien qu'il est possible de choisir l'instant décisif après coup ! Nikon introduit aussi un mode qui permet de voir l'influence du temps de pose (flous de bouger), de l'ouverture (profondeur de champ) et du D-Lighting : pédagogique !

Nikon 1 S1 - Nikon 1 J3

Toujours aux abonnés absents sur le J3 et, d'une manière globale, sur tous les Nikon 1 : l'écran orientable (pourquoi pas dans la mesure où l'appareil est très compact, mais cette fonction est souvent pratique), l'écran tactile (dans une logique de simplicité d'utilisation, cela nous paraît indispensable), le GPS (même si son usage en photo est toujours marginal) et surtout une connexion Wi-Fi !!!!! Nikon propose toujours son dongle externe pour permettre à l'appareil pour partager son contenu... À noter, par contre, que le Wi-Fi est intégré dans leur prochain compact Coolpix S6500 proposé à moins de 200 euros !

On continue avec l'autre nouveauté, l'entrée de gamme du système 1, le Nikon 1 S1 : un appareil qui se veut simple et aux lignes épurées. L'interface est réduite au minimum. L'appareil intègre un capteur de 10 millions de pixels, monte à 6400 ISO en sensibilité maximale, enregistre des vidéos en FullHD, propose une rafale à 15 images par secondes (avec AF) et certains modes créatifs : ralenti, sélecteur de photo optimisé, instant animé. Notons tout de même que Nikon destine cet appareil aux utilisateurs de smartphone. Bien entendu le S1 ne propose pas de WiFi et ne dispose pas d'écran tactile...

Nikon 1 S1

Question tarifs, le J3 (proposé en 3 couleurs) sera proposé en kit avec le 10-30 mm à 599 euros. Le S1 (proposé en 4 couleurs) sera proposé à 479 euros (avec un 11-27 mm). Notons que le J2 passe, du coup, en kit à 399 euros. Nikon profite également de ces annonces pour lancer un nouveau boîtier étanche (40 mètres) compatible avec le J3 et le S1 au prix de 849 euros.

> Test Nikon 1 V1
> Tous les tests d'hybrides

Lire également :
> Toutes les nouveautés photo du CES 2013

Source : Nikon
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Nikon 1 S1 et J3 : renouvellement de gamme.



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation