Les rumeurs persistantes étaient donc fondées. Ce sont bien deux mirrorless que Nikon a annoncé aujourd'hui, les J1 et V1. Ces deux compacts sont réunis dans un nouveau concept que Nikon a baptisé Nikon 1.
Le communiqué ne manque pas de superlatifs pour décrire un concept révolutionnaire. La communication officielle mettant l'accent sur la vitesse. Le Nikon 1 serait l'appareil à objectifs interchangeables le plus rapide au monde. Voyons ce que le système renferme de si révolutionnaire.

Nikon 1 J1 : déclinaison colorée
Le Nikon 1 J1 sera décliné en 5 coloris : rouge, blanc, argent, noir et rose. Malheureusement Nikon ne livre pas de visuels du modèle rose.

Nikon 1 : le système

La rumeur pressentait bien que les COI de Nikon ne seraient pas en capteur APS-C (ce qui, soit dit en passant, nous a arraché des litres de larmes et autant de cris). Et c'est en effet une nouvelle famille de capteur qui vient enrichir la gamme Nikon, puisque pour l'occasion la marque inaugure le capteur CX de 13,2 x 8,8 mm, découlant sur un crop de 2,7. On est donc plus gros qu'un compact conventionnel, mais plus petit qu'un APS-C et même qu'un capteur 4/3. Un choix qui nous laisse dubitatifs...

Le premier capteur CX utilisé pour les V1 et J1 est un CMOS de 10 mégapixels opérant sur une plage ISO allant de 100 à 3200 ISO, extensible à 6400 ISO. 
L'autofocus quant à lui est présenté comme un modèle de rapidité. On notera surtout qu'il réunit détection de phase et détection de contraste en un seul mécanisme. Voilà un point très intéressant. 
Le capteur est épaulé par un Expeed 3 flambant neuf que Nikon annonce comme dual core et capable de traiter des flux de données impressionnants de 600 mb/s. 

La prise de vue a également fait l'objet de quelques nouveautés. Le sélecteur de photo optimisé est un mécanisme assez original: entre le moment où on pose le doigt sur le déclencheur, le moment où on déclenche et celui où on retire le doigt du déclencheur le système a pris 20 photos. Il analyse ces images et isole les 5 meilleures, et présente à l'utilisateur celle qu'il estime la meilleure. Les autres ne sont pas jetées et on peut toujours en choisir une autre parmi les 5.
 
Le mode Instant animé prend deux secondes de vidéo au ralenti et une photo. Il combine les deux, et vous présente un résultat... que nous sommes bien curieux de voir.

Le mode vidéo quant à lui sait enregistrer une vidéo HD en 1080p à 30 fps ou en 1080i à 60 fps. On pourra enregistrer une photo lors d'un enregistrement vidéo sans interrompre le tournage, et ralentir l'image à 400 et même 1200 fps. Rien ne précise toutefois la définition à laquelle s'opèreront ces différentes actions (quelle taille pour la photo prise pendant la vidéo, ni quelle taille pour les clips à très haute vitesse).

Voilà pour la base commune aux deux modèles.

Nikon 1 J1 (549 euros avec 10-30 mm f/3,5-5,6 soit 27-81 mm en eq . 24x36)

Nikon 1 J1 vue de 3_4

Le J1 est l'entrée de gamme de la famille. Sur lui on ne sait rien, ou presque, sinon qu'il sera décliné en 5 coloris (noir, blanc, alu, rose et rouge) et que les accessoires proposés pour l'accompagner seront assortis à ces coloris. Le J1 sera proposé en kit avec l'optique 1 Nikkor VR 10-30mm f/3.5-5.6 à 549€, dès la fin octobre.

Nikon 1 V1 (799 euros avec 10-30 mm f/3,5-5,6 soit 27-81 mm en eq. 24x36)

Nikon 1 V1 face en blanc
Nikon 1 V1 de face. Pour tenir le compact, il faudra compter uniquement sur le leger renflement sur l'avant...

Sur le V1 Nikon est en revanche un peu plus bavard. L'appareil est destiné à un public enthousiaste et de sa fiche technique on en déduit... ce dont le J1 n'est pas équipé.
On apprend donc que le V1 est bâti sur un châssis solide avec une structure de boîtier renforcée en magnésium. Il embarque aussi un EVF (visée électronique) de 1 440 000 points et d'un écran de 920 000 points couvrant 100% du cadre. Quelle taille pour l'écran... mystère et boule de gomme. Par contre les images semblent montrer que l'écran n'est pas articulé... dommage.
La communication anglo-saxonne est plus prolixe en détails, et nous apprend entre autres que l'EVF est doté d'un mécanisme activant automatiquement la visée lorsque l'appareil est porté à l'oeil. Comme sur le Fuji X100. 
Enfin, le V1 est équipé d'une griffe multi-accessoire permettant d'utiliser le nouveau flash SB-N5 ou le module GPS GP-N100 (que l'on aurait bien aimé voir en interne à vrai dire). 
Le V1 sera commercialisé à partir de 799 € fin octobre, avec là encore le 1 Nikkor VR 10-30mm f/3.5-5.6 en kit.


Nikon 1 V1 dos en noir

Nikon 1 V1 de dos : vous noterez la présence d'une commande de zoom comme sur un compact classique et une roue codeuse, unique solution pour changer rapidement les réglages de l'appareil.

Nouvelle monture, 4 nouvelles optiques et 1 adaptateur pour les optiques F

Cette nouvelle famille inaugure le capteur CX, mais également une nouvelle monture, la monture 1. Mon Dieu, Nikon a fait une infidélité à la monture F ! Mais pas tant que cela puisque le constructeur a prévu un adaptateur permettant d'utiliser ses optiques F sur les Nikon 1, en conservant la mise au point automatique. Très bonne idée ! On pourra donc recycler ses optiques AF-I et AF-S sur ces boîtiers. Mais attention, un 50mm monté sur un Nikon 1 sera transformé en un 135 mm... non stabilisé puisque comme d'accoutumée chez Nikon ce sont les optiques qui le sont, pas le capteur. Par contre on pourra s'amuser à voir ce que donne un 70-300 VRII sur un tel capteur: 810 mm de focale, on a pas l'occasion de tirer aussi loin tous les jours !

Nikon 1 système d'accessoires et d'optiques Le système Nikon 1 (optiques et accessoires) au grand complet.


Mais pour l'occasion Nikon lance 4 nouvelles optiques en monture 1:
- le 1 NIKKOR VR 10-30mm f/3.5-5.6 (équivalent 27-81mm)
- le 1 NIKKOR VR 30-110mm f/3.8-5.6 (équivalent 81-297mm)
- le 1 NIKKOR 10mm f/2.8 (équivalent 27mm)
- le 1 NIKKOR VR 10-100mm f/4.5-5 (équivalent 27-270 mm), optimisé pour les vidéastes et intégrant un zoom motorisé silencieux avec vitesse ajustable.

Vous pourrez trouver quelques images d'exemple prises avec les V1 et J1 chez Nikon Japon. 

> Exemples de photos faites au J1
> Exemples de photos faites au V1

Notre premier avis

Autant être franc... même si on s'attendait à ce type d'appareils, la déception est de mise. Après Pentax, Nikon est le second constructeur de poids à magistralement éviter le compact à capteur APS-C. Sony avec ses NEX 5N et C3 peut dormir sur ses deux oreilles: son capteur APS-C 16 mpix est au top (produisant de bonnes images à 3200 ISO), l'AF est très bon et réactif, et le prix de l'ensemble est très attractif .
Car pour corser le tableau, les Nikon 1 semblent très chers. Pour le prix d'un J1 on s'offrira un Nex C3, et pour celui d'un V1 on aura un NEX 5N ou déjà des DSLR à gros capteur. 
Bref, le positionnement des Nikon 1 nous semble très difficile à tenir. Un peu comme celui du Pentax Q. Ce sont de très jolis appareils, plus pointus que des compacts à n'en point douter, mais vendus bien trop cher à nos yeux. La concurrence sera sans doute à aller chercher du côté de chez Fuji avec son X10. Et sur ce segment l'optique interchangeable de Nikon peut faire la différence. 

Bien évidemment le seul juge de paix sera le premier test. Peut-être ce nouveau capteur CX nous réservera-t-il d'excellentes surprises. Nous l'espérons du fond du coeur. Mais en attendant, nous restons un peu sur notre faim. 
On comprend facilement que Nikon souhaite éviter de cannibaliser son entrée de gamme reflex qui marche très bien en magasin. Mais la raison commerciale échappe souvent à la passion des photographes, et il nous semble peu probable que le V1 ou le J1 parvienne à séduire l'amateur éclairé. Peut-être, par contre, saura-t-il charmer la clientèle compact de la marque qui se voit proposer ici une excellente alternative aux Coolpix.

Mise à jour : Nous disposons d'un exemplaire testable du Nikon 1 V1 et nous vous proposons des images afin de comparer l'évolution du traitement du bruit électronique.

Source : Nikon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation