La sentence a été prononcée il y a quelques jours. Motorola, entreprise désormais détenue par Lenovo, a été condamnée à payer la modique somme de 10,2 millions de dollars à Fujifilm pour avoir violé un brevet déposé par la marque japonaise.

Motorola Moto E 4G
Motorola Moto E 4G

L'action judiciaire menée par Fujifilm date en réalité de 2012. Motorola avait alors été accusé d'avoir violé trois brevets en lien avec des fonctionnalités concernant la photographie numérique, et un brevet en lien avec une technologie de transfert de données sans fil.

La somme demandée par Fujifilm était alors de 40 millions de dollars. Les accusations concernant trois brevets ayant été jugées invalides, Motorola devra donc s'acquitter de 10,2 millions de dollars correspondant à l'utilisation d'une technologie brevetée relative à la conversion d'images couleurs en noir et blanc.
Source : Reuters


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation