Parmi les multiples lieux d'exposition disséminés dans la ville, les anciens Ateliers de la SNCF situés à 5 minutes des Arènes regroupent plusieurs artistes phares de cette nouvelle édition. Nous y avons découvert le travail de Michel Vanden Eeckhoudt qui met à l'honneur la thématique Noir et Blanc avec ses portraits décalés.

Michel Vanden Eeckhoudt

Ici un chien fidèle, là un arrière-train en gros plan et au milieu de tout cela, un enfant, une silhouette, un zoo... Comme pour laisser chacun de ses sujets sur un pied d'égalité, homme ou animal, les légendes de ses photos se résument à un lieu, une date. C'est certain, ce photographe de l'agence VU aime effacer les frontières pour mieux nous absorber dans ses images.

Michel Vanden Eeckhoudt Michel Vanden Eeckhoudt

2013, Arles in Black nous dit-on. Alors forcément une question hante les salles d'exposition : pourquoi le noir et blanc ? Au-delà d'un choix purement esthétique, le noir et blanc de Michel Vanden Eeckhoudt a cette puissance de fondre les détails pour nous amener vers l'essentiel de son sujet : un regard, une main, un reflet qui renvoient souvent l'homme à l'animal et interroge nos conditions respectives. Ses séries dans les zoos du monde entier parviennent à dépasser la dichotomie entre l'animal enfermé, observé et une vision de l'humain dominant. Pour cela, il sollicite tous les ressorts de l'image monochrome : un grain éclaté, une mise en abyme des reflets, un léger flou qui noie les différents plans, des contrastes forts ou des aplats de gris. Bref, tout pour aguicher notre œil qui devant une majorité d'images doit recréer ses repères pour s'y retrouver.

Michel Vanden Eeckhoudt   Michel Vanden Eeckhoudt

Un chien à deux têtes ? Non, deux chiens enlacés. Un homme en cage ? Non, un animal et un visiteur qui s'observent à travers une vitre sans trop savoir qui est où. Une main à cinq doigts offerte à l'objectif ? Celle d'un singe étrangement humain. Mais Vanden Eeckhoudt sait largement dépasser un jeu d'anthropomorphisme pour simplement donner à voir le vivant, l'émotion. Tour à tour drôle, mélancolique ou caustique, il utilise un noir et blanc intemporel sur des sujets universels. 

Michel Vanden Eeckhoudt   Michel Vanden Eeckhoudt

On ressort de là amusé, mais un peu décontenancé, comme si la trompe d'un éléphant venait de nous taper sur l'épaule pour causer un brin... 

> Toute l'actualité des Rencontres Arles 2013
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Michel Vanden Eeckhoudt : vision animale



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation