La photographe américaine Mary Ellen Mark s'est éteinte le 25 mai dernier à New York à l'âge de 75 ans.
Peu connue du grand public français, elle aura marqué l'histoire de la photographie par ses reportages au long cours, son empathie pour les défavorisés et son attachement à traiter de tous les sujets de société de par le monde. Elle est l'auteur de dix-huit livres de photographies.

Mary Ellen Mark
Mary Ellen Mark (20 mars 1940 - 25 mai 2015), 1973. © Ralph Gibson

Née près de Philadelphie, Mary Ellen Mark s'est tout d'abord tournée vers la peinture et l'histoire de l'art avant d'étudier la photographie. "La photographie m'a tout de suite séduite. Je lisais depuis longtemps des livres sur la photographie et avais toujours été fascinée par la grande photographie. Mais il ne m'était pas venu à l'esprit que c'était quelque chose que je pouvais faire moi-même, avant que je ne choisisse ce cours et que je ne me saisisse d'un appareil, à vingt ans tout juste passés." raconte-t-elle dans une interview accordée à Alison Stieven-Taylor pour L'Œil de la Photographie.

Son premier reportage la mène à Londres dans les années 1960 où elle réalise un sujet sur une population de drogués. C'est le début d'une longue collaboration avec de prestigieux magazines américains comme Life, Harper's, Vanity Fair ou le New York Times.

Photographe indépendante, Mary Ellen Mark rejoint l'agence Magnum de 1977 à 1982 avant de repartir vers des projets personnels.

Kamla behind Curtains with a Customer, Falkland Road, Bombay, India, 1978 © Mary Ellen Mark
Kamla behind Curtains with a Customer, Falkland Road, Bombay, India, 1978. © Mary Ellen Mark

De son travail, on retiendra notamment ses photographies en Inde, à Bombay, auprès des prostituées. Jamais découragée, elle a mis des années pour réussir à entrer dans l'intimité de ces femmes afin de témoigner de la brutalité et la violence de leur quotidien. Exceptionnellement réalisé en couleur, alors que la photographe est plutôt reconnue pour son attachement à la Tri-X, ce reportage a été publié dans un livre Falkland Road, du nom de cette rue chaude de Bombay.

The Damm Family in Their Car, Los Angeles, California, USA 1987 © Mary Ellen Mark
The Damm Family in Their Car, Los Angeles, California, USA 1987. © Mary Ellen Mark

Mais s'il est vraiment un reportage qui aura marqué la carrière de Mary Ellen Mark, il s'agit de Streetwise qui donna lieu à la fois à un reportage photographique et à un livre, mais aussi à un film documentaire réalisé avec son mari Martin Bell et sorti en 1984. Consacré à la vie de huit adolescents de Seattle dont le quotidien est marqué par la drogue et la prostitution, ce reportage montre l'attachement de Mary Ellen Mark à traiter des sujets avec un engagement total. Elle aura alors suivi Tiny Blackwell, une enfant de treize qu'elle reviendra photographier vingt ans plus tard pour un nouveau reportage.

Tiny in her Halloween costume, Seattle, Washington, 1983 © Mary Ellen Mark
Tiny in her Halloween Costume, Seattle, Washington, 1983. © Mary Ellen Mark
 
Enfin, si l'on connaît surtout Mary Ellen Mark pour ses reportages qui lui valurent de recevoir de nombreux prix, parmi lesquels un Word Press Award en 2004 ou encore le Prix Lifetime Achievement in Photography de la George Eastman House en 2014. On se souviendra également que pendant toute sa carrière, elle exerça en parallèle le métier de photographe de plateau, sur le tournage d'Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, Tootsie de Pollack, La Planète des Singes de Burton ou encore Australia, de Baz Luhrmann, pour ne citer qu'eux.

Federico Fellini on the Set of Satyricon, Rome, Italy, 1969 © Mary Ellen Mark
Federico Fellini on the Set of Satyricon, Rome, Italy, 1969. © Mary Ellen Mark

> Le site officiel de Mary Ellen Mark
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation