Plusieurs sorties majeures récentes (les D4, D800 et 5D MkIII) ont chamboulé le paysage du matériel photo. Il est intéressant, quelques jours, ou quelques semaines après ces sorties importantes de juger de leur impact sur le marché de l'occasion. Et tant qu'à faire, sur le marché japonais, toujours un poil en avance... normal, les constructeurs incriminés le bichonnent, et y jouent à domicile. 

Nikon D800 Canon EOS 5D Mark III

Pour établir ce petit panorama, nous nous sommes basés sur les offres mises en ligne par Map Camera, l'un des pontes de l'occasion à Tokyo. Très connu, il dispose surtout d'une très stricte échelle de qualité des occasions vendues permettant de s'assurer de la qualité du matériel vendu. Une simple rayure sur un fût d'optique suffit à en faire chuter la valeur. Tâtillons, tâtillons. 
Cette échelle va du "comme neuf" (habituellement réservé aux produits encore dans leur emballage d'origine et n'ayant jamais servi, ou presque) au "pour pièces" pour le matériel très abîmé, ou non fonctionnel. 
Pour plus de simplicité nous nous référerons à cette échelle de notation selon les classements: de 1/6 pour les meilleurs à 6/6 pour les moins bons. 

Premier constat, c'est le 5D MkII qui devient la bonne affaire du moment. Proposé à 142.800 Yens (1 300€) en bon état (2/6), il se trouve en quantité sans aucun problème: plus d'une douzaine d'exemplaires sont proposés par le vendeur en ce moment... Le 5D MkIII a visiblement un impact important sur la vie du 5D MkII. On peut supposer, vu le bon état général des pièces proposées, qu'il s'agit de professionnels revendant leur boîtier secondaire pour s'équiper en MkIII. Car dans le même temps, le 1D-X n'étant toujours pas sorti... les 1D, eux, ne se bousculent pas au portillon sur les sites d'occasion. 

Canon EOS 5D Mark II  

De façon assez surprenante, la cote du 5D MkII est assez nettement inférieure à celle du D700 qui, malgré un classement moins bon (3/6) se vend encore 158.800 Yens (soit 1 447€). La grosse pénurie actuelle de D800 n'est certainement pas étrangère au phénomène: tant que les magasins afficheront une rupture de stock sans date de disponibilité pour le D800, les possesseurs de D700 n'ont aucune bonne raison de lâcher leur boîtier. 

Nikon D700


Si on passe sur des boîtiers plus volumineux, on s'aperçoit que les D3 et D3s restent chers d'occasion, malgré la sortie du D4: comptez 388.000 Yens (3 540€) pour un D3s en bon état (2/6) et encore 218.000 Yens (1 990€) pour un "vieux" D3 en état moyen (4/6).

Du côté des boîtiers APS-C on notera les Alpha 77 à 93.800 Yens (855€) malgré un très bon état jugé à 2/6. Toujours chez Sony, les NEX 7 semblent avoir du mal à trouver preneur: le site en propose plusieurs en excellent état (1/6, soit comme neufs, fournis avec un zoom 18-55 Sony) dont il vient de baisser le prix de près de 60€, les passant à 104.800 Yens, soit 955€.  

Sony NEX-7

On aurait pu y voir la conséquence du lancement du X-Pro 1... mais ce dernier est présent en masse sur le site: 11 modèles à vendre, presque tous en bon état (2/6)... mais bien plus chers: 122.800 Yens, soit 1 120€... sans optique. C'est encore cher pour un appareil que l'on trouve neuf à 1 300€ dans la même enseigne. 

Fujifilm X-Pro 1  

Source : Mapcamera
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation