Le second boîtier plénoptique (voir notre article) de Lytro n'a plus grand-chose à voir avec le premier lancé il y a déjà près de deux ans. C'est en premier lieu le design qui change radicalement. Exit le petit tube rectangulaire des premiers temps, l'Illum a une vraie tête d'appareil photo, avec une poignée, des contrôles et une optique proéminente. À vrai dire, il a des airs de NEX sérieusement modernisé. Quoi qu'il en soit, Lytro a doté son second boîtier d'une ergonomie bien plus traditionnelle, peut-être moins rebutante pour qui souhaiterait s'essayer au système.

lytro illum

Mais c'est en dessous que l'on trouvera le gros des modifications. Lytro a copieusement dopé son boîtier... et le capteur utilisé. Le premier Lytro utilisait un capteur 1/3", très proche de ce que l'on trouve dans les compacts et les smartphones. L'Illum utilise un capteur de 1" bien plus grand, et doté d'une définition de 40 Megarays, soit près de 4 fois la capacité du premier Light Field Camera. L'optique quant à elle reste sur une allonge de 8x et couvre désormais un équivalent 30-250 mm, avec une ouverture constante à f/2.
lytro illum
L'obturateur fonctionne à 1/4000 s au mieux et le boîtier dispose d'un écran tactile articulé. L'Illum pèse 940 g, et est disponible en précommande pour 1 499 $. Les possesseurs de la première génération de Lytro auront droit à un petit rabais, alors que les boîtiers sont prévus pour une livraison courant août.

> Test Lytro
Source : Lytro
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Lytro lance son second boîtier, l'Illum



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation