Photokina 2012 : Hasselblad avait déjà présenté en fin de semaine dernière une nouvelle version de son moyen format le H5D, mais maintenez le secret concernant un nouveau boîtier pour aujourd'hui ? D'aucuns rêvaient d'un X-Pan numérique. C'est un COI cosigné avec Sony qui fait son apparition sous le nom de Lunar.

Hasselblad Lunar avec sa poignée en bois

Hasselblad fête cette année le 50e anniversaire du vol dans l'espace d'un 500C (avec l'astronaute Walter Schirra). Pour commémorer cet évènement, la firme suédoise a décidé de lancer un nouveau boîtier, un objet luxueux qui mêle à la fois la qualité des matériaux et le haut de gamme technologique. 

Hasselblad / Sony : une nouvelle aventure photographique ?

Si Hasselblad est un nom reconnu dans le milieu de la photographie de mode pour son système moyen format H, la marque est beaucoup moins à l'aise avec des produits à plus large diffusion pouvant intéresser les photographes experts. Pour sa nouvelle stratégie de développement, Hasselblad avait donc besoin d'un allié. Le Dr Larry Hansen, CEO de Hasselblad qui avait déjà travaillé sur la collaboration entre Sony et Carl Zeiss pour les optiques, s'est tout naturellement tourné vers ce partenaire pour le développement d'un nouvel appareil photo.

Hasselblad / Sony accord
Tôru Katsumoto (Sony) et Dr Larry Hansen CEO d'Hasselblad, lors de la présentation du Lunar.

La fiche technique du Lunar est tout simplement celle d'un Sony Nex-7 : capteur Cmos APS-C 24,3 Mpix, viseur électronique 2 360 000 points (XGA : 1024x768 pixels), écran LCD inclinable 920 000 points, deux molettes pour le réglage des options (Trinavi), bouton d'accès à l'enregistrement vidéo (HDTV 1080 à 50, 25 vps), processeur de traitement des données Bionz, autofocus sur 25 points, flash intégré, rafale à 10 vps et même la griffe flash propriétaire au moment même Sony l'abandonne...

Bien sûr pour se différencier du boîtier originel, Hasselblad a choisi de redessiner en partie le boîtier avec une orientation très haut de gamme. Pas de PCB (polycarbonate) ici, mais des matériaux nobles ou techniques comme le bois, le cuir, le titane ou la fibre de carbone. Ainsi, le châssis est usiné dans de l'aluminium, la façade avant et certains pare-soleil sont en fibres de carbone et les commandes sont réalisées en titane. La poignée, seul élément réellement différenciant, est l'objet de toutes les attentions et vous pourrez opter entre différentes finitions : bois, cuir italien, fibre de carbone.

Hasselblad Lunar prise en mains

Nous avons pu prendre rapidement en mains quelques prototypes (la commercialisation est prévue pour 2013). Le moins que l'on puisse dire, c'est la préhension est...différente du Nex-7. La poignée est volumineuse, mais laisse finalement peu de place aux doigts pour s'intercaler entre l'objectif. Pour le reste, nous l'avons déjà dit, c'est un Nex-7.

D'autres déclinaisons ?

Plus étonnant, Hasselblad a également annoncé le développement d'autres appareils photo, mais dans des gammes totalement inconnues pour la marque : compacts, trépied, reflex 24x36...

Hasselblad stratégie à la Photokina 2012

Comme pour Leica et les appareils photo Panasonic, nous devrions voir prochainement des Alpha 99 ou des RX100 (RX1 ??) relookés aux formes et prix Hasselblad...

Prix et disponibilité

Le Hasselblad Lunar sera disponible au premier trimestre 2013 pour un prix non définitif, mais qui devrait avoisiner les 5000 €.

Notre premier avis

L'entente entre Hasselblad et Sony n'est finalement pas aussi surprenante que le COI Hasselblad Lunar. Difficile d'imaginer pouvoir vendre une «simple» déclinaison cosmétique du Nex-7 à 5000 euros...
Nous aurions aimé un COI totalement différent et entièrement pensé par Hasselblad, mais cette coopération est sans doute la voie de la raison. Toutefois, nous aurions aimé quelques innovations technologiques (viseur électronique plus fin, GPS, Wi-Fi, stabilisation mécanique du capteur...) pour justifier la différence de prix pour un appareil qui à maintenant plus d'un an, autant dire une éternité en numérique...
Surtout, nous aurions aimé que Hasselblad propose une gamme d'optiques prestigieuses griffées au nom de la marque. Certes le système H utilise de nombreuses optiques Zeiss, mais une coopération entre Sony et Hasselblad aurait pu déboucher sur le développement de nouvelles optiques (Hasselblad se targue d'avoir les meilleurs objectifs pour son système H) par la marque suédoise. Notez que les maquettes présentées sur le stand disposaient des 18-55 mm Sony avec la griffe...Hasselblad.

Lire également :
> Le test du Sony Nex-7
> Toute l'actualité de la Photokina 2012
Source : Hasselblad
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Lunar, l'étrange COI cosigné Hasselblad / Sony

Contact Charte de la vie privée