Avec le micrologiciel MagicLantern, nous sommes déjà habitués à changer le fonctionnement des reflex Canon afin d'exploiter de nouvelles possibilités en photo et vidéo. Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin puisqu'il est possible d'installer un véritable noyau Linux dans votre appareil photo ?

un système d'exploitation Linux sur un reflex Canon

Nos petits reflex sont pleins de ressources ! Certains hackeurs arrivent à débrider les capacités de nos appareils photo avec des firmwares (micrologiciels) alternatifs, comme Magic Lantern. Ce dernier autorise l'enregistrement vidéo en RAW ou l'affichage de zébras d'exposition — des fonctionnalités inexistantes sur un modèle "classique".

Aujourd'hui, un nouveau pas vient d'être franchi puisqu'un bidouilleur a tout simplement réussi à faire tourner un noyau Linux sur différents modèles de reflex Canon dont 5D Mark II et un 7D ! La preuve en images.



La chose est-elle vraiment étonnante ? Oui et non. En effet, si c'est la première fois qu'un noyau Linux (3.19) est embarqué dans un appareil photo, les boîtiers Canon ont déjà connus des solutions alternatives comme MagicLantern ou CHDK qui permettent de décupler les fonctionnalités du compact expert G7. Les systèmes Unix et les dérivés (BSD, Linux, Darwin, Bada...) sont souvent au cœur d'appareils mobiles (smartphones, voitures...).

Encore du chemin...

C'est donc une première pierre qui vient d'être posée et ouvre le champ des possibles. Mais le travail est encore immense. Il ne reste en effet "plus qu'à" développer des applications en photo et vidéo et, là encore, il faut compter sur la communauté des développeurs (c'est là que nous regrettons notre propre manque d'intérêt pour la compilation C à 7 ans...). Toutefois, il est intéressant d'imaginer qu'il est désormais possible de créer des logiciels de toute pièce pour des projets photo ou vidéo spécifiques (synchronisation et transfert pour bullet time, stéréophotographie, multicam vidéo, etc.).


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation