Les annonces concernant les produits de captations en 3D se multiplient. Après Sony, c'est au tour de Panasonic de fourbir ses armes avec un caméscope grand public capable de filmer en 3D et une optique 3D pour la série Lumix G.
Panasonic SDT750 caméscope 3D

Le SDT750 (1390 euros) est donc le premier caméscope grand public à filmer en 3D. Attention, ce modèle présenter comme une vraie nouveauté est en réalité un clone de la caméra Panasonic TM700 (testé) doté d'un convertisseur optique qui vient se greffer sur l'optique de la caméra. Tout comme son homologue, le SDT750 est capable de filmer en HDTV 1080 "classique" 50 i/s pleines. La vraie nouveauté reste donc le convertisseur 3D. Un système optique doté de deux lentilles qui permet d'enregistrer simultanément l'image droite et l'image gauche sur le capteur. Les deux images sont enregistrées côte à côte sur la moitié du capteur (960x1080 pixels). L'image finale est alors créée par interpolation.

Panasonic optique 3d

En marge de cette annonce, Panasonic annonce également le développement d'un objectif stéréoscopique pour la série Lumix G. Celui-ci devrait être disponible pour la fin de l'année 2010, mais peu d'explications sont dévoilées sur son fonctionnement.
Toutefois, suite à l'annonce du caméscope SDT750, il est probable que l'optique stéréoscopique fonctionne de manière assez similaire. En effet, celle-ci présente deux entrées optiques qui devraient projeter les images sur la moitié du capteur. Un nouveau firmware s'occupant alors d'associer les deux perspectives de la scène (droite / gauche) pour réaliser une image stéréoscopique.
Les informations sur cette optique sont donc pour le moins parcellaire. L'optique est présentée comme très plate, mais nous n'avons aucune indication de focale, d'ouverture (et encore moins le prix) et si le nouveau firmware sera compatible avec les anciens modèles G.

La solution adoptée par Panasonic est donc assez élégante, puisqu'elle permet d'accéder aux images stéréoscopiques sans changer son matériel de prise de vue (jusqu'à maintenant il fallait disposer d'un boîtier doté de 2 objectifs et 2 capteurs comme le Fujifilm W1) ou utiliser le mode panorama 3D des appareils Sony. Il a en outre l'avantage de pouvoir réaliser de vrais clichés en relief contrairement à la solution choisie par Sony qui implique une succession d'images (ne fonctionne pas sur un sujet en mouvement) et qui devrait également ouvrir les portes de la vidéo stéréo (même si cela n'est pas précisé dans l'annonce).

Reste à vérifier la qualité des images. Pour cela, il faudra encore patienter quelques mois...






Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation