C'est le site britannique Amateur Photographer qui a débusqué le lièvre. En examinant les clauses d'achat d'un ticket pour les épreuves des prochains Jeux Olympiques, les membres du site ont découvert la clause suivante (19.6.3):

"Images, video and sound recordings of the Games taken by a Ticket Holder cannot be used for any purpose other than for private and domestic purposes and a Ticket Holder may not license, broadcast or publish video and/or sound recordings, including on social networking websites and the internet more generally, and may not exploit images, video and/or sound recordings for commercial purposes under any circumstances, whether on the internet or otherwise, or make them available to third parties for commercial purposes."


Ce qui, pour faire court, signifie qu'il sera interdit à un particulier assistant aux Jeux de faire quoi que ce soit des photos qu'il pourrait prendre lors des épreuves. Ceci inclut l'usage commercial (ce qui tombe sous le sens), mais également le partage des clichés sur les réseaux sociaux ou sur le web de manière plus générale. Même sans intention commerciale. Coup dur pour les mordus de Facebook ou Google +, coup de massue pour les bloggers... 

La chose serait-elle justifiée aux yeux des organisateurs par un budget qui a complètement dérapé, et donc par un gros trou dans la caisse ? Pour mémoire, comme le rappelle un article du Figaro daté du 17 avril dernier, Londres a remporté les JO sur un budget initial de 3 milliards d'Euros. Aujourd'hui la facture est de 13 milliards d'Euros, sans compter les frais de sécurité (présence policière et militaire).
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS