Iris Della Roca, c'est la jeune photographe que nous avons décidé de présenter au concours des Zooms 2015 du Salon de la photo, en novembre prochain. Ce concours a pour objectif de mettre en avant un photographe émergent et de lui offrir la chance d'exposer à Paris (lors du Salon de la Photo) et à Tokyo (lors du CP+).

Si vous aimez le travail d'Iris, nous vous invitons à voter pour elle. Il y a deux prix, l'un décerné par la presse (chaque media photo présente un jeune photographe), et le second par le public : vous !

iris della roca

L'œil pétillant, volubile : notre rencontre avec Iris fut une parenthèse enchantée qui s'est poursuivie par la découverte de ses photos. Nous avons tous déjà vu des reportages sur les favelas de Rio. Ce qui détonne et séduit ici, c'est le regard bienveillant d'Iris sur les enfants des bidonvilles, à la fois sensible, enjoué et drôle. Capturer en images les rêves d'enfants, de Rio de Janeiro aux banlieues parisiennes, est un projet des plus stimulants. Un travail d'une fraîcheur énergique, bienfaisante et euphorisante. Des instants précieux qu'il faut conserver, protéger, diffuser. Ils sont ici immortalisés.

iris della roca

Jeune photographe française, Iris Della Roca réside à Paris. Elle est spécialisée dans la photo de mode et la publicité et, en parallèle de son travail de commande, réalise des séries d'auteur. Elle a toujours été passionnée par la photographie, mais c'est au Brésil qu'elle décide d'en faire son activité professionnelle.

iris della roca

Elle commence à assister des photographes ainsi que son travail personnel. De retour en France, elle suit une formation au Centre Iris pour affiner ses connaissances et collabore régulièrement avec le studio Rouchon, auprès de nombreux photographes. C'est en 2009 qu'elle part travailler à Rio de Janeiro comme volontaire pour l'association "Troc une arme contre un pinceau" qui, au cœur de la favela Rocinha, propose des activités artistiques aux enfants. Naît alors son projet : réaliser des portraits où les enfants pourraient se dévoiler tel qu'ils rêvent d'être vus, afin de leur permettre d'inventer, le temps d'une séance photo, une autre réalité.

iris della roca

Dans le quotidien qu'elle partage avec eux pendant près de 5 ans, elle perçoit vite leur souffrance quant à l'image qu'ils ont d'eux-mêmes, et la façon dont ils sont perçus par la société. Elle leur propose donc de réaliser des portraits ou ils poseraient tels qu'ils se rêvent : certains s'imaginent en stars de cinéma, d'autres en mannequins glamours ou en personnages de contes de fées... Iris poursuit son projet à Paris dans la cité de la Forestière à Clichy-sous-Bois où elle a travaillé comme éducatrice pendant plusieurs années. Dans les favelas comme dans les cités, elle y retrouve les mêmes problématiques identitaires et propose ainsi un parallèle entre les deux univers.

iris della roca

La dimension sociale de sa démarche est importante. Outre le fait qu'elle effectue un long travail de fond pour apprendre à connaître et comprendre les enfants, elle met un point d'honneur à partager avec eux les fruits de ses photographies.


> Votez pour Iris Della Roca
> Rencontre avec Iris Della Roca
Source : Zooms 2015
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Iris Della Roca aux Zooms 2015



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation