Deux pointures de la photographie nous ont quittés en ce mois d'octobre. Un maître de la photographie américaine en noir & blanc, Ray K. Metzker, et René Burri, photographe suisse, membre de l'agence Magnum.

Ray K. Metzker, Philadelphia, 1963, copyright Ray K. Metzker, courtesy Laurence Miller Gallery
Ray K. Metzker, "Philadelphia, 1963". © Ray K. Metzker, Courtesy Laurence Miller Gallery New York

Le 9 octobre s'est éteint Ray K. Metzker, photographe américain né en 1931. Un photographe aux clichés inspirés par la rue, mais méconnu du grand public. Ce virtuose de l'objectif, aux nombreuses photographies emblématiques mais surtout sublimes, avait inclus dans son vocabulaire des compositions graphiques aux contrastes forts. Explorant sans cesse le médium photographique, il poussa la technique à l'extrême, de la solarisation à la superposition/juxtaposition voire à l'abstraction, comme avec sa série "Composites".
La photographie Philadelphia, 1963 est un délice visuel intense — un aplat de noir sur lequel la silhouette blanche d'une femme se découpe. Durant 60 ans, son sens aigu de la perception a donné à Ray K. Metzker une vision où la réalité de la vie fusionne avec les diverses possibilités de la photographie. Ses images d'une grande élégance graphique sont dominées par la densité visuelle des compositions qu'il cherchera tout au long de son œuvre.

Maurizio Gambarini, portrait de René Burri, copyright Maurizio Gambarini DPA/AFP
Maurizio Gambarini, portrait de René Burri. © Maurizio Gambarini DPA/AFP

René Burri s'est éteint ce 20 octobre à l'âge de 81 ans. Ce photographe suisse s'était fait connaître dans les années 1960 en publiant Die Deutschen, un ouvrage de photographies prises en Allemagne entre 1956 et 1962 par lesquelles il nous donnait à voir un pays à travers les gens de la rue. Son travail tourné vers la vie quotidienne dépeint également notre société, grande constructrice d'architectures déshumanisées, telle la fameuse photographie de quatre hommes marchant sur le toit d'un gratte-ciel, dos au soleil à Sao Paulo au Brésil. Saisir l'instant, l'éphémère de la vie, sera son leitmotiv. Mais c'est aussi l'auteur du célébrissime portrait du Che fumant un cigare. Fidel Castro, Le Corbusier, Giacometti, Picasso seront également immortalisés à travers son objectif. Il avait souhaité créer une fondation ayant pour mission de diffuser son oeuvre. Ses archives photographiques, composées de 30 000 photographies sont hébergées et gérées par le musée de l'Élysée de Lausanne.

"Un de ces jours, je publierai un ouvrage de toutes les photos que je n'ai pas prises. Ce sera un énorme succès." René Burri.
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
In Memoriam - René Burri et Ray K. Metzker



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation