En ce milieu d'année 2016, Huawei jetait un pavé dans la mare en annonçant le P9, premier smartphone bénéficiant du partenariat entre le géant chinois et Leica arborant deux modules photo — l'un dédié à la capture de photographies en couleurs, et l'autre spécialisé dans la pratique du noir et blanc. Si le récent Mate 9 hérite de la technologie alors développée, il entend également la faire évoluer. Le gain en définition du capteur monochrome apporte-t-il un réel bénéfice en termes de qualité d'image ? Nous avons soumis le smartphone à nos tests en laboratoire.

Huawei Mate 9

Le Mate 9 bénéficie donc de deux objectifs cachetés "Leica Summarit-H" proposant chacun une ouverture de f/2,2 et une focale de 27 mm. À titre de rappel, la technologie de double module photo développée par Huawei repose sur le fait que deux objectifs de même focale sont couplés à des capteurs aux rendus photographiques différents : si le premier permet de prendre des photographies en couleurs, le deuxième est dépourvu de matrice de Bayer de façon à se spécialiser dans la capture d'images monochromes.

Notez de plus que le Mate 9 s'arme d'un capteur de 12 Mpx en couleurs et d'un autre de 20 Mpx en noir et blanc, alors que le P9 s'équipait de deux capteurs de 12 Mpx. Selon le constructeur, ce bond en définition permettrait notamment de profiter d'une technologie de zoom hybride et de concurrencer ainsi l'iPhone 7 Plus sur son propre terrain.

Huawei Mate 9

Module couleur : Huawei Mate 9 vs Huawei P9

Pour capturer des images couleur de 20 Mpx avec un capteur de 12 Mpx, le Mate 9 tire profit de la différenciation entre la captation des informations de couleur et celle des informations de luminosité — phénomène rendu possible par l'utilisation de deux capteurs dédiés à chaque tâche. Les informations de couleur capturées par le capteur de 12 Mpx sont ré-échantillonnées pour correspondre aux informations de luminosité récoltées par le capteur monochrome de 20 Mpx.

Nous comparons ici les résultats obtenus en couleurs avec le Mate 9 (en 20 et 12 Mpx) et le P9 dans différentes situations de luminosité.





> Télécharger les fichiers originaux

Dans des conditions lumineuses optimales, la capture d'images en couleurs de 20 Mpx ne semble présenter aucun intérêt par rapport aux images prises dans la définition native du capteur ; malgré le gain en définition offert par cette option, aucun bénéfice en matière de retranscription des détails n'est perceptible.

Notez qu'il nous a été impossible de capturer des photographies couleur de 20 Mpx en situation de basse luminosité. Une fois qu'une sensibilité égale ou supérieure à 800 ISO est sélectionnée, les images enregistrées se limitent à 12 Mpx, sans qu'aucun changement de mode prise de vue ne soit signalé.

Toujours dans des conditions lumineuses favorables, la comparaison entre P9 et Mate 9 semble profiter à ce dernier ; la différence qualitative n'est pas abyssale, mais la retranscription des détails se révèle plus précise. Les rendus colorimétriques des deux smartphones sont quant à eux relativement similaires, à ceci près que les couleurs de l'image capturée avec le P9 sont légèrement plus saturées.

En situation de basse luminosité, le Mate 9 confirme la tendance et creuse l'écart. Bien que la présence de bruit électronique soit clairement perceptible sur les clichés capturés par les deux smartphones, l'image issue du Mate 9 est largement supérieure en ce qui concerne la quantité de détails retranscrits et parvient à contenir les dérives chromatiques liées à la montée en sensibilité.

Module noir et blanc : Huawei Mate 9 vs Huawei P9

En l'absence de matrice de Bayer, chacune des photodiodes perçoit tout le spectre lumineux, et non pas une seule de ses trois composantes primaires. La capacité du capteur noir et blanc à capter la lumière s'en trouve donc — théoriquement — largement améliorée. Si les résultats du Huawei P9 en la matière nous avaient agréablement surpris, l'augmentation de la définition du capteur noir et blanc du Mate 9 engendre l'utilisation de photosites de plus petite taille et pourrait ainsi changer la donne.

Nous comparons ici les résultats obtenus en noir et blanc avec le Mate 9 (en 20 et 12 Mpx) et le P9 dans différentes situations de luminosité.





> Télécharger les fichiers originaux

Qu'elles soient capturées dans une définition de 12 ou 20 Mpx, les photos prises avec le module monochrome du Huawei Mate 9 disposent d'un traitement similaire, au rendu esthétique largement supérieur à ce qu'il est possible d'obtenir avec les smartphones concurrents par le biais d'une simple conversion en noir et blanc. Bien que le niveau de détails soit légèrement plus élevé en 20 Mpx, la différence de ressenti visuel n'est pas flagrante. Dans le cadre d'une utilisation du module noir et blanc, il nous semble que le gain en définition profitera essentiellement aux photographes désirant recadrer leurs images ou effectuer des tirages de grande taille.

En noir et blanc et dans des conditions de prise de vue optimales, le Mate 9 parvient à voler la vedette au P9. Tous deux octroient une riche gamme de niveaux de gris, mais le Mate fournit des images à la fois plus détaillées et présentant moins de bruit électronique.

Le constat s'avère cependant plus mitigé en situation de faible luminosité : la photographie prise avec le Huawei P9 révèle un niveau de bruit électronique relativement élevé, mais une bonne conservation des détails. L'image issue du Mate 9 semble quant à elle touchée par un traitement d'atténuation du bruit plus marqué. La présence de bruit électronique étant visuellement peu dérangeante en noir et blanc, nous préférons ici le choix effectué sur le P9.

Zoom hybride vs ré-échantillonnage avec Adobe Photoshop

Tout comme la possibilité de capturer des images couleur en 20 Mpx, la technologie de zoom hybride développée par Huawei — qui, précisons-le, ne constitue pas un zoom optique — profite de la différenciation entre la captation des informations de couleur et celle des informations de luminosité. Si un recadrage est bel et bien effectué, le module couleur bénéficie de la définition de 20 Mpx du capteur monochrome pour capturer des images de 12 Mpx avec un ré-échantillonnage des informations de couleur mais sans ré-échantillonnage des informations de luminosité.

Une première situation nous permet de comparer des photographies de notre scène test capturées avec le module couleur de 12 Mpx dans sa configuration la plus simple (sans utiliser le zoom hybride) avec des images prises à l'aide du zoom hybride en position intermédiaire.





> Télécharger les fichiers originaux

Nous confrontons ensuite des images du centre de notre scène test prises avec le zoom hybride (toujours en position intermédiaire) à des photographies capturées sans cette fameuse fonction de zoom et à partir du même emplacement. Ces dernières ont été par la suite recadrées et ont subi un ré-échantillonnage bicubique à l'aide d'Adobe Photoshop de façon à de nouveau atteindre une définition de 12 Mpx.





> Télécharger les fichiers originaux

À faible sensibilité, l'utilisation du zoom hybride entraîne une perte d'informations que le smartphone tente de contrebalancer tant bien que mal par un traitement plus agressif — les traits sont plus grossiers et la présence de bruit électronique, plus évidente. C'est cependant en situation de faible luminosité que la technologie proposée par Huawei rencontre d'évidentes limites : à 3 200 ISO, les détails sont noyés sous un mélange de bruit numérique et d'atténuation logicielle.

Comparées à un ré-échantillonnage effectué avec Photoshop, les images capturées à l'aide du zoom hybride démontrent néanmoins le travail effectué sur le Mate 9 ; détails et informations colorimétriques sont ainsi mieux conservés lorsque la technologie développée par Huawei est utilisée.

Pour conclure

Bien que la différence en matière de qualité d'image soit relativement faible, le Mate 9 fait mieux que le P9 dans la plupart des situations de prise de vue et parvient ainsi à justifier une partie des choix techniques effectués par Huawei. Les images délivrées en couleurs sont donc de qualité, tandis que le module noir et blanc permet d'obtenir des photographies qui se démarquent réellement de celles capturées avec les autres smartphones du marché.

Nous restons néanmoins peu convaincus par la technologie de zoom hybride développée par Huawei : elle octroie des résultats légèrement supérieurs à ceux obtenus par un simple recadrage lors de la phase de retouche, mais n'a malheureusement rien à voir avec un véritable zoom optique. S'il en a l'opportunité, le photographe préférera effectuer quelques pas en avant pour ne pas perdre en qualité d'image.

Rappelons cependant que ces quelques essais ont été effectués dans des conditions de prise de vue contrôlées. Nous éprouverons très prochainement le Huawei Mate 9 sur le terrain de façon à vous donner notre verdict définitif.

> Test - Huawei P9
> Tous les smartphones testés
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation