Présenté il y a peu, le dernier HTC One (nom de code M8) présente déjà quelques petites innovations par rapport à son prédécesseur, le M7 (testé).

Avant que tout un chacun ne s'emballe, il faut le préciser, non l'innovation ne viendra pas de la définition. Ce nouveau smartphone reste à 4 Mpx pour la caméra arrière. En revanche, la caméra frontale est à 5 Mpx. Pourquoi ? Parce que le HTC One M8 présente dans ses menus photo une option "Selfie" qui devrait ravir les amateurs d'autoportrait au smartphone.

HTC One M8 menus photo
Le menu photo/vidéo, très complet.

Autre innovation intéressante, l'option "Dual Cam". À la manière du PiP (Picture in Picture), comme sur certaines caméras vidéos, le Dual Cam vous permet d'avoir à la fois une vue de la caméra placée au dos de l'appareil et une vue de la caméra frontale.

Deux capteurs dorsaux, plus de possibilités

L'imageur principal reste, nous l'avons dit, à 4 Mpx — une définition qui avait déjà fait jaser lors de la présentation du M7. Si la définition reste identique, le capteur, lui, change. Il devrait améliorer le rendu des couleurs et limiter l'apparition de franges violettes pour le moins disgracieuses. Ce capteur 1/3 de pouce reste donc "cantonné" à 4 Mpx, HTC martelant quelques arguments en faveur de cette définition : fichiers moins volumineux et donc plus faciles à transférer et à traiter, taille des pixels plus importante et donc meilleure captation de la lumière, optique plus simple à réaliser... Si, techniquement, ces arguments sont acceptables, d'un point de vue commercial, il sera sans doute difficile d'expliquer aux consommateurs pourquoi 4 Mpx font aussi bien voire mieux que 13 ou 20 Mpx. Sans démonstration technique, seuls les chiffres parlent, et ils ne sont pas en faveur du HTC One (M8). Les constructeurs photo ont eu beau n'avoir de cesse que de répéter qu'entasser les mégapixels ne servait à rien, aujourd'hui on trouve des reflex à 38 Mpx...
Car en face, les arguments en faveur l'amoncellement de pixels sont également parfaitement recevables : zoom numérique de qualité, recadrage facilité, filmage en 4K...

Bref, les arguments sont à trouver ailleurs et justement, HTC a équipé son M8 d'un deuxième capteur de 2 Mpx qui... ne prend pas de photo. Il sert a corréler différentes informations avec le capteur principal. Ainsi, les deux capteurs permettent de mesurer la distance des différents sujets photographiés, un peu à la manière d'une visée télémétrique. Avec ces informations, le système est capable de distinguer jusqu'à 3 plans et d'appliquer des flous afin de faire ressortir un sujet. Vous pouvez alors réaliser le point sur les différents plans avec un rendu assez réaliste. Il sera également possible d'appliquer des filtres créatifs sur certaines parties de l'image sans détourage à la "truelle".

HTC One M8, essai photo, mise au point
Mise au point sur le sujet au premier plan.
 
HTC One M8, essai photo, mise au point
Mise au point sur l'arrière-plan.

HTC One M8, essai photo, effet créatif
Détourage avec effet.

Le deuxième capteur vient également épauler le capteur principal dans la mise au point par détection de contraste. Nous avons pu constater qu'il était très rapide même en faibles conditions lumineuses, ce qui, il faut le reconnaître, n'est pas le cas de tous les smartphones.

Une simili 3D est également possible à partir d'un seul cliché. Une fonctionnalité plutôt intéressante pour les paysages, par exemple.

HTC One M8, vue de dos
Deux caméras, deux capteurs pour augmenter la quantité de données capturées sur une seule photo.
 

En somme, pour ce nouveau photophone, HTC semble avoir privilégié d'autres aspects photographiques que la définition. Un pari risqué, mais intéressant, qui portera peut-être ses fruits.

> Tous nos tests de smartphones
> Notre test du précédent HTC One (M7)
Source : HTC


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation