Le nouveau smartphone HTC a fait l'objet de toutes les rumeurs : capteur 13 Mpx, technologie type Foveon, optique Canon...Au final, toutes ces supputations se sont évaporées hier soir. Pourtant, le HTC One reste un appareil diablement intéressant avec de belles et vraies innovations technologiques et notamment un capteur 4 Mpx plutôt étonnant.

HTC One capteur 4 Mpx

L'histoire des capteurs est un éternel recommencement. On se souvient de l'arrivée des capteurs rétroéclairés en 2009 qui peinaient à atteindre 10 Mpx (Sony WX1) alors que les Cmos traditionnels amoncelaient allègrement plus de 14 millions de photodiodes. Côté marketing, les arguments étaient faciles à abattre. À taille identique, moins de pixels permettaient de travailler avec des photosites plus grands et de donc de collecter plus de lumière et par conséquent avoir moins de bruit. Depuis, les capteurs BSI ont tous pris...du poids et entassent désormais jusqu'à 20 Mpx...

Densité et taille de photodiode

aujourd'hui, les smartphones suivent la même tendance que les classiques compacts avec une augmentation importante de nombres de pixels. 4 puis 8 et maintenant 13 Mpx (Sony Xperia Z, ZTE Nubia...) la course aux pixels ne semble pas vouloir s'arrêter, surtout si l'on prend en compte le Nokia N808 et ses 40 millions de pixels. Au regard des 20 Mpx que l'on retrouve régulièrement sur les compacts en 2013, ces chiffres font finalement pâle figure.

 Toutefois, il faut bien garder à l'esprit que les capteurs de smartphones sont beaucoup plus plus petits que leurs homologues de compacts. Ainsi, la plupart des smartphones disposent de modèles de 1/3" (3,5x4,7 mm). Avec 13 Mpx, on obtient une densité de 80 Mpx/cm2 et une taille de photodiode de 1,2 µm de côté. À titre de comparaison, sur un capteur de 1/2,3" (6, x 4,2 mm) de compact classique, il faudrait tasser pas moins de 23 millions de photodiodes pour avoir la même densité.

Avec des photosites d'environ 1,2 µm, le phénomène de diffraction arrive très rapidement et il faut associer une optique très lumineuse pour limiter la perte de piqué.

HTC One ultrapixel

4 Mpx en 2013 ?

HTC avec le One, prend donc le contrepied de la tendance actuelle avec un capteur de 1/3" qui ne dispose que de 4 millions de pixels (les fichiers font 2688 x 1520 pixels dans un ratio 16/9, mais la fiche technique ne précise pas la définition du capteur. Il faut donc la calculer à partir des données du constructeur : taille des photodiodes et taille du capteur). La différence est importante. Là encore les arguments classiques reviennent. Les pixels devraient flirter avec 2,1 µm de côté et donc proposer une surface de captation presque 4x plus importante que le même modèle à 13 Mpx. À titre de comparaison, la taille des pixels du One est proche de celle du Fujifilm X10 (12 Mpx sur un capteur 2/3").

HTC One et autre capteurs comparaison de la taille de pixels

Le smartphone HTC intègre en outre une optique ouverte à f/2 assurant là aussi une luminosité. Sur le papier, le One dispose donc de toute les armes pour tenir la dragée haute à la concurrence. Il faudra toutefois que les résultats soient vraiment spectaculaires pour convaincre l'acheteur qui, malheureusement, pense encore trop souvent que le nombre de pixels fait la qualité de l'image. 

Car 4 Mpx en 2013 ça fait vraiment «chiche» d'un point de vue marketing.... Au final, cette définition est-elle suffisante ?  La réponse dépend de l'usage. Dans la mesure où la plupart des clichés réalisés à l'aide d'un smartphone ne sorte pas du cercle smartphone - réseau social - télé, alors oui, 4 Mpx sont largement suffisants, nos écrans ne dépassant pas encore le HDTV 1080 et ses 2 millions de pixels. Même pour l'impression, 4 «bons» mégapixels suffisent pour un tirage 10x15 voire 13x18 cm.

Dans un avenir plus ou moins proche, le UHD (4K soit 8 Mpx) deviendra la norme pour la télévision et l'affichage de nos écrans, mais nous n'en sommes pas encore là et les prochains HTC régleront probablement le problème. Alors, il a tout bon le HTC One ? Les mégapixels de nos images ont un avantage : la possibilité de recadrer afin d'améliorer un portrait ou redresser l'horizon. En outre et comme pratiquement tous les smartphone, le One n'intègre pas de zoom optique, or sans pixels, il est pratiquement impossible de réaliser un zoom numérique qualitatif. Avec le N808, Nokia a, au contraire, misé sur les 40 Mpx pour proposer des zooms numériques sans perte de qualité par recadrage dans la masse de pixels (vous pouvez télécharger les images en pleine définition ci-dessous).

Nokia N808
Nokia N808 - 7152 x 5368 pixels Nokia N808 - 3264 x 2448 pixels

Dans tous les cas, l'arrivée du HTC One sera un excellent prétexte pour ressortir notre vieux Canon G3 qui lui aussi affiche également 4 Mpx au compter et une optique f/2.

Autres atouts pour la photo

Si le capteur 4 Mpx devrait fournir de belles images en basse lumière, il est épaulé par une optique 28 mm stabilisée et ouverte à f/2. Cette large ouverture est assez rare pour être notée (l'iPhone 5 ouvre à f/2,4 comme le N808 de Nokia et le Galaxy S3 de Samsung se contente d'un f/2,6). Le One dispose également d'une stabilisation optique sur deux axes (lacet et tangage). HTC ne parle étonnamment pas de la correction des tremblements pas déplacement, nous demanderons confirmation très rapidement. Dans tous les cas, rien ne vaut un test pour apprécier la qualité de la stabilisation optique.

Le nouveau processeur de traitement des données permet également d'améliorer le système autofocus en continu, mais également d'améliorer la cadence rafale qui atteint pas moins de 8 vps sur 99 vues avec l'autofocus activé. La vidéo n'est pas oubliée puisque le HTC One filme en HDTV 1080 à 30 vps et en 720p à 60 vps. En outre, un mode vidéo HDR (grande plage dynamique) à 28 vps est également au programme. 

Notre premier avis

Le HTC One est un bel appareil et la marque n'a pas fait les choses à moitié pour séduire un public exigeant et fortuné (649 euros tout de même...). La coque est entièrement métallique et l'écran LCD de 11,9 cm de diagonale affiche en HDTV 1080 (1920x1080 pixels) avec de fait une belle densité de pixels : 468 ppi (points par pouce) contre 326 ppi pour l'iPhone 5. Le smartphone est proposé en version 32 ou 34 Go et il n'est toujours pas possible d'étendre la mémoire à l'aide d'une carte mémoire. Toutefois HTC offre un compte dropbox de 25 Go. Notez que le téléphone intègre une connexion IR pour piloter à distance certains périphériques. Espérons que certains programmeurs s'intéressent aux reflex pour ce cas précis.
HTC One coque unibody
Le HTC One est un smartphone vraiment intéressant d'un point de vue photo et vidéo. L'adoption d'un capteur 1/3" 4 Mpx est un vrai pari pour un appareil proposé en 2013. Les équipes marketing devront sans doute trouver des trésors d'ingéniosité pour faire passer le message : 4 c'est mieux que 13. D'ailleurs, HTC ne parle pas de mégapixel, mais bien d'ultrapixel...On ne compare pas les choux et les carottes. Devrait-on le faire pour les mégapixels et les ultrapixels ?

Pour ce qui est de la prise de vue en basse lumière, les «gros» pixels du capteur associés à l'optique f/2 stabilisée devrait logiquement faire des merveilles. Mais la qualité des images devra être significativement supérieure à la concurrence pour réellement convaincre. À 650 euros le téléphone, difficile de se contenter d'un 4 Mpx si d'autres constructeurs 13 Mpx de bonne qualité qui permettent de recadrer et de zoomer à l'intérieur. Le capteur ne faisant pas tout, nous sommes impatient d'effectuer les premiers tests avec le HTC One afin de vérifier la qualité optique et le traitement des données (colour shading, bruit électronique, distorsion...). 
Source : HTC
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS