La presse Hi-tech en fait les choux gras depuis hier : youpi, HP sort un 24 pouces, le LP2480xz, qui -- miracle -- serait capable de reproduire 1 milliard de nuances de couleurs.

On lit même que ce serait la première fois sur Terre et dans l'univers. Tant qu'à faire, continuons avec le titre que HP se décerne lui-même : HP introduces World's First Affordable Color-critical Display. Soit grosso modo : HP introduit le premier écran "couleur critique" abordable / payable. Effectivement, une paille : 3 499 $ l'écran 24 pouces !

Revenons sur ce milliard de couleurs... D'où sort-il ?

Un écran classique travaille au mieux sur 256 niveaux de couleurs primaires, rouge, vert, bleu. Soit 8 bits par canal. 256 rouges x 256 bleus x 256 verts = 16,8 millions de nuances affichables.

L'écran HP LP2480xz revendique lui 10 bits par canal, soit 1024 niveaux par couleur. 1024 x 1024 x 1024 = 1,1milliards de couleurs. Un record ? Que nenni ! Cela fait des années que nous testons des écrans 10 bits, voire des 12 bits et au maximum 14 bits, chez LaCie, Nec et Eizo principalement. Et tous ces écrans ont en réalité le même problème : les 10/12/14 bits ne sont qu'internes. Leur entrée graphique se connecte à des cartes graphiques, c'est logique, qui elles produisent du 8 bits en sortie. Rarissimes sont les cartes 10 bits. De mémoire, il y en a(vait ?) chez Matrox. Mais dans la plupart des cas, vu les configurations des graphistes et des professionnels de l'image (PC ou Mac), ces écrans boostés en bits se retrouvent collés à des sources 8 bits, sur lesquels ils fonctionnent ensuite par interpolation.

Logiquement, ça devrait tout de même être plus beau après passage par cette électronique de pointe. Le souci, c'est que, même en présence des constructeurs des dits-moniteurs, et pour leur plus grand désespoir, nous n'avons jamais mis en évidence de progrès visible, même sur nos images les plus précises, des images médicales monochromes 12 bits. N'importe quel bon écran calibré, 8 bits en natif, jusqu'à présent fait aussi bien que les 10/12/14 bits. Alors peut-être que HP estime faire mieux que Eizo et comparses ? Ne leur jetons pas la pierre, il faudra tester.

Reste cette histoire de affordable... 3 499 $. Prenons face à lui le LaCie 324, qui fera l'objet prochainement d'un test sur Focus (enfin, les LCD arrivent sur Focus...). Et bien voila un 24 pouces 10 bits avec gamut étendu, avec circuit de correction vidéo DCDi Faroudja, avec de multiples entrées vidéo. Et son prix : 1050 euros.

HP tente sinon de justifier son prix par deux autres arguments :

  • C'est un écran à backlight LED. C'est vrai, cette technologie coûte cher. Elle est amenée à remplacer les tubes CCFL pour assurer une meilleure homogénéité de la lumière. Mais attention : les LED n'assurent pas des miracles à tous les coups. Sur les meilleurs modèles testés, les variations restaient de l'ordre de 10% entre les points les plus lumineux et les plus sombres de la dalle, un niveau équivalent à ce que nous mesurons sur les meilleurs LCD classiques.
  • Le nom complet du moniteur est DreamColor LP2480xz, et il est couplé à un HP DreamColor engine software avec un DreamColor kit de calibration. Si avec tout ça vous n'avez pas encore compris qu'on essaie de vous vendre du rêve...
Source : HP
PARTAGER
Contact Charte de la vie privée