En ce début du mois de juin, deux dates anniversaires sont là pour nous rappeler que l'Histoire se fait. Les images produites alors sont les témoins et la mémoire de ces événements, et certaines deviennent des photographies historiques de référence, presque « iconiques ».

Mais qu'est-ce qui fait que tel cliché le devient plutôt qu'un autre ? Qu'une seule image, devenue iconique, puisse ainsi raconter et condenser le réel ? Une qualité formelle exceptionnelle ? Un impact émotionnel immédiat et fort ? L'authenticité ? On peut dire tout cela réuni, mais toutes ont ce point commun, à savoir qu'elles illustrent la brutalité, la violence des périodes troubles de l'Histoire. Il est néanmoins nécessaire de garder à l'esprit les sources iconographiques, leur sens réel et leur utilisation.

6 juin 1944

Robert Capa, travaillant pour Life, était le seul photoreporter présent lors du débarquement allié en Normandie sur la fameuse plage d'Omaha Beach. Comme à son accoutumée, il photographia la guerre au plus près, à savoir sous les balles et les obus, au cœur de la tempête. 119 photographies ont été prises aux côtés des soldats, mais par une malheureuse manipulation du laborantin de Life, les pellicules sont endommagées. Seules subsistent 11 photographies, certes floues, mais qui ont le mérite d'exister. Celle-ci, l'une des plus marquantes, légendée Slightly out of focus (« Un peu floue »), fait donc partie de cette petite dizaine de survivantes. Elle représente un soldat allié qui, le corps à moitié immergé, lourdement armé, tente de s'exposer le moins possible aux tirs ennemis.

robert capa
Robert Capa © International Center of Photography

4 juin 1989

Ce jour-là, sur la place Tian'anmen, à Pékin, le photojournaliste américain Jeff Widener de l'agence Associated Press grava à jamais le symbole du courage et de la puissance de la non-violence, avec son cliché de celui que l'Histoire retiendra comme L'Homme de Tian'anmen, Tank Man ou The Unknown Protester. Ce manifestant anonyme et solitaire, debout, se tenant devant une ligne de chars et défiant ainsi l'armée chinoise sur le boulevard Chang'an à Pékin, est devenu malgré lui l'une des images emblématiques du XXe siècle.

Plusieurs photographes ont immortalisé ce moment historique de la répression chinoise, mais c'est le cliché de Jeff Widener qui est entré dans notre panthéon photographique collectif. La suite, on la connaît moins : c'est grâce à un jeune Américain nommé Kirk Martsen que Jeff Widener fera passer en contrebande la pellicule jusqu'au bureau de l'Associated Press de Pékin, par l'entremise d'un Marine de l'ambassade américaine.

stuart franklin
© Stuart Franklin

Les images de guerre, de conflits, ne sont malheureusement pas un remède aux guerres, mais nous permettent de ne pas sombrer dans l'indifférence et d'éveiller la conscience collective aux soubresauts meurtriers qui parcourent de manière incessante et stupide la planète.
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
L'Histoire à travers les images ''iconiques''



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation