C'est une vraie petite révolution qu'annonce Hasselblad aujourd'hui. Et ce qui nous fait le dire, ce n'est pas tant le fait que la société ait "discrètement" changé de direction (Ian Rawcliffe ayant remplacé le Dr Larry Hansen il y a déjà quelques... semaines !). Non, la petite révolution vient de l'intérieur du H5D-50C qui renferme désormais un capteur moyen format CMOS, et non CCD. Une première !

Doté d'une définition de 50 Mpx, ce capteur va permettre aux photographes adeptes de ce format d'accéder à des plages de sensibilité bien plus hautes, de bénéficier de temps d'exposition plus longs, d'une meilleure rafale, d'un mode Live Video amélioré dans Phocus... tout ceci d'après Hasselblad bien sûr, sans que l'on en sache plus pour le moment.

Pour le reste, la marque nous donne rendez-vous en mars... à moins que nous ayons la chance de pouvoir approcher le boîtier sur le stand de la marque au CP+ en février prochain. Pour rappel, le CCD des actuels H5D-50 opère de 50 à 800 ISO avec un obturation allant de 128s à 1/800s.



Dommage qu'on ne nous en dise pas davantage et que ce ne soit qu'une "annonce d'annonce". On aurait adoré savoir d'où vient le capteur, et quelles sont les caractéristiques techniques du H5D chaussé en CMOS.

Mais si la manœuvre semble hâtive, il se pourrait qu'elle soit également destinée à couper l'herbe sous le pied de PhaseOne, qui serait lui aussi (dixit Photo Rumors) sur le point de sortir un boîtier en capteur CMOS. Il s'agirait du IQ250 dont le capteur aurait une dynamique de 15 stops, une rafale à 2 ips, et une plage de sensibilité allant jusqu'à 6400 ISO.

La petite révolution du "moyen format" ne serait donc pas propre à une marque, mais à tout le secteur. Et ce, certainement en réaction à la montée en puissance des capteurs 35 mm. Il est aujourd'hui facile de flirter avec les 40 Mpx (cf. les Nikon D800 / D800e / Sony A7R, en attendant les annonces de Canon) et d'associer à ce déluge de pixels des optiques très poussées comme les Zeiss OTUS, dont le 55 mm n'est a priori que le précurseur à toute une gamme.

Bref, attaqué de toute part, le "moyen format" se devait de réagir... d'une manière ou d'une autre. Reste à voir à présent comment sera accepté le passage au CMOS, et comment les nouvelles possibilités induites seront exploitées par les pros. 

> Toute l'actualité du CP+ 2014
Source : Hasselblad
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Hasselblad passe au CMOS... comme PhaseOne ?



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation