Un fabricant américain d'appareils photo ne pouvait pas laisser passer le salon de la PMA sans rien annoncer. Ce n'est donc pas vraiment une surprise de voir General Electric renouveler ses compacts, mais on aurait peut-être aimé des nouveautés un peu plus excitantes...

Série A

L'entrée de gamme représente le gros des troupes, avec cinq modèles. En fait, on peut réduire la gamme à un modèle : ils partagent tous le même boîtier, équipé d'un écran de 6,4 cm de diagonale, qui reprend les standards des APN compacts à alimentation à piles. Cependant, ils se divisent en deux séries :
  • les 35 utilisent un zoom 3x, 35-105 mm, et se déclinent en 10 et 12 mégapixels (A1035 et A1235 respectivement) ;
  • les 50 utilisent un zoom 5x, 35-175 mm, et existent en 9, 10 ou 12 Mpx (A950, A1050 et A1250, vous l'aurez deviné).
Ils héritent des automatismes actuels (reconnaissance des scènes, détections des visages, des sourires et des yeux fermés...), mais reposent toujours sur une «stabilisation électronique» dont l'efficacité reste à démontrer.

Série E

Les E sont en quelque sorte le haut de gamme de GE. Ils partagent un autre boîtier, plus élégant et mieux construit, et doté d'un écran de 7,2 cm, hélas toujours limité à 230 000 points.

Les jumeaux E1255W et E1250TW sont des 12 mégapixels équipés d'un zoom 5x (28-140 mm) à la luminosité franchement médiocre (f/3,3 en grand angle, f/5,2 en téléobjectif). Pour les distinguer, le E1250TW reçoit un écran tactile. En revanche, toute mention de vidéo HD -- proposée par le précédent E1050TW -- a disparu, on peut donc craindre un retour en arrière dans ce domaine.

Enfin, le E1276W utilise un zoom 7x 28-196 mm, analogue à ce que propose Ricoh sur sa série R. Il dispose enfin d'une stabilisation optique refusée aux autres modèles.

On notera que le communiqué du E1255W nous explique que «116 Mo de mémoire interne offrent plein de place pour des images et des vidéos sans avoir à transporter des cartes mémoire supplémentaires». D'après notre expérience des APN 12 Mpx, 116 Mo permettent de stocker au maximum une vingtaine d'images...

GE X3

Le X3 est le premier bridge de General Electric. Il propose un zoom 12x, allant de 33 à 396 mm et ouvrant à f/2,8-5 -- et, heureusement, stabilisé.

Le capteur est un 12 Mpx et l'écran atteint 6,9 cm. Comme la série A, il est alimenté par piles. Il dispose également du débrayage des automatismes (modes à priorité), mais s'avère finalement peu différent d'un Fuji S1500, par exemple.

GE parviendra-t-elle à saisir sa chance sur ce créneau ? Il lui faudra sans doute faire preuve d'une politique tarifaire agressive, mais ce ne sera pas chose aisée, le concurrent désigné étant déjà sous les 250 euros...

GE G3WP

Le G3WP est la réponse de GE au problème à la mode : l'APN étanche. Il y a trois mois, on en trouvait sous trois marques -- hormis les marginaux fabricants spécialisés dans la plongée -- et Olympus régnait en maître sur un marché où Pentax et Ricoh lui opposaient une résistance symbolique. Aujourd'hui, avec Canon, Fujifilm, Panasonic, et désormais GE, le compact étanche est le produit du moment...

Chez GE, donc, on retrouve un capteur 12 mégapixels et un objectif périscopique (solution quasi-unanimement adoptée : seul Canon n'y recourt pas), en l'occurrence un zoom 4x... 38-152 mm. On notera l'absence de mode scène dédié à la prise de vue sous-marine, étonnant sur un appareil qui permet de descendre à 3 mètres de profondeur.

Conclusion

Au final, seul le G3WP semble sortir un peu du lot. Espérons que son tarif sera suffisamment bas pour justifier ses limites : sans grand-angle ni stabilisation, il risque sinon de peiner à s'imposer face aux très esthétiques Fuji Z33WP et Canon D10, aux blindés Olympus (qui résistent également aux chutes) ou au Panasonic FT1 et sa vidéo HD...
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation