CES 2013 : Fujifilm profite du CES pour lancer le remplaçant de son best-seller X100 (sorti il y a deux maintenant), un compact expert hors norme avec un grand capteur au format APS-C, une focale fixe équivalent à un 35 mm f/2, un look rétro faisant penser au design des Leica M et un viseur hybride.

Bienvenue donc au X100S qui prend donc la suite de cette succès story !

Fujifilm x100s

Nouveau capteur

Le changement majeur du X100S par rapport au X100 est le capteur. En effet, exit le CMOS APS-C de 12 millions de pixels, le X100S intègre un tout nouveau capteur en technologie X-Trans de 16 millions de pixels, toujours au format APS-C. Pour rappel, la technologie X-Trans utilise une nouvelle matrice colorée différente de celle de Bayer et inspirée de la structure aléatoire des récepteurs photosensibles d'un film argentique. Le capteur est dépourvu de filtre passe-bas ce qui garantit un piqué optimal sur les images, mais risque de faire apparaître des phénomènes de moirés.

Ce nouveau capteur est associé à la dernière génération de processeur : l'EXR Processor II.Fujifilm annonce également une baisse de bruit numérique de l'ordre de 30% par rapport au X100, on a hâte de pouvoir tester ! Dans les faits, on peut donc supposer que le X100S sera très performant jusqu'à 6400 ISO.

Fujifilm X100S
Toujours pas de système de blocage sur la molette de correction d'exposition...

L'autre grand changement se rapporte à la réactivité et au système autofocus de l'appareil qui posaient problème sur le X100.  Pour commencer, le X100S intègre sur son nouveau capteur, une technologie d'autofocus à détection de phase (via des pixels uniquement dédiés à cet usage). L'AF devient donc hybride en mêlant une détection de contraste (classique sur un compact) et une détection de phase (comme sur un reflex). Les temps qu'annonce le constructeur sont impressionnants : AF en 0,08 seconde au plus rapide. Seuls les tests labos pourront confirmer ou non ces chiffres.

La réactivité a été également améliorée avec un temps de latence entre deux images de 0,5 seconde, un temps de latence au déclenchement de 0,01 seconde et un temps de mise en route de 0,5 seconde.

Fujifilm X100S
L'écran LCD de 7,1 cm comporte toujours 460 000 points.

Mise au point

Les amateurs de mise au point manuelle, et ils sont nombreux, ne sont pas en reste. En effet, le X100S inaugure une nouvelle technologie de stigmomètre numérique. Le principe est simple : l'image est coupée en deux zones (droite et gauche) qu'il faut aligner pour garantir une mise au point optimale (cf. vidéo ci-dessous). De plus Fujifilm intègre un assistant AF par peacking sur les hautes lumières. Là aussi, il faudra attendre les premières prises en mains pour valider ces nouveautés, mais les concepts sont très séduisants. 

Une démonstration du stigmomètre numérique.

Le X100S intègre toujours pour la visée, en plus de l'écran arrière, un viseur hybride (qui peut passer d'optique à numérique). Le viseur numérique dispose d'une définition de 2,3 millions de pixels (1,4 million sur le X100) pour une couverture de 100 %. À noter qu'en mode optique, le viseur permet toujours d'afficher les principales informations de prise de vue : ouverture, temps de pose, ISO, etc.

Fujifilm X100S

Optique

L'objectif n'a pas évolué par rapport au X100. Le X100S intègre donc un 23 mm (équivalent à un 35 mm) ouvrant à f/2. L'optique utilise 8 lentilles réparties en 6 groupes avec des technologies de verres asphériques, verres apochromatiques. Le bokeh est contrôlé par un diaphragme à 9 lamelles. La mise au point minimale est de 10 cm (alléluia, le X100 ne pouvait photographier à moins de 80 cm sans passer par un mode macro...) et l'objectif intègre un filtre neutre de 3 IL.

Fujifilm X100S
Fujifilm reconduit la focale 23 mm, équivalent à un 35 mm en 24x36, sur le X100S.

Fujifilm intègre également de nouveaux filtres artistiques permettant d'imiter les rendus des célèbres films argentiques : Velvia, Provia, Asta. Une nouvelle fonction qui fera le bonheur des photographes nostalgiques d'une époque presque révolue. On trouve également des filtres monochromes assez poussés et les des rendus classiques : pop, toy camera, miniature, soft focus, etc.À noter que la surimpression est possible.

La vidéo est, elle aussi, améliorée avec un mode Full HD à 60 images par secondes pour un débit de 36 mégabits par secondes. Une bonne partie des fonctions photo sont disponibles en vidéo comme, par exemple, les filtres et un système de reconnaissance de scènes.

Prix et disponibilité

Le Fujifilm X100S sera disponible à prix conseillé de 1149 euros à la fin de mois de février.

Notre premier avis

Le Fujifilm X100S est une timide, mais bien réelle évolution du X100. Sur le papier, la marque semble avoir résolu les quelques points rédhibitoires : lenteur de l'AF, temps de latence, réactivité ou encore un mode vidéo limité. Nous sommes impatient de pouvoir tester le nouveau système autofocus qui à l'air prometteur et le système de mise au point manuelle (stigmomètre numérique). 

La mise à jour est donc intéressante, mais Fujifilm manque un peu d'audace sur cette nouvelle mouture. Nous espérions un écran LCD orientable mieux définit (au moins 920 000 points), un système de stabilisation embarqué (optique ou mécanique), une bague de mise au point réellement mécanique (débrayable comme sur le 12 mm f/2 d'Olympus) et pourquoi pas une connexion Wi-Fi / GPS. Nous aurions également apprécié une version avec un objectif plus grand-angle. Une histoire à suivre donc.

> Test Fujifilm X100
> Tous les tests de compacts

Lire également :
> Toutes les nouveautés photo / vidéo du CES 2013

Source : Fujifilm
PARTAGER
Contact LES RDV PHOTOS Charte de la vie privée