Avec l'annonce officielle du Fujifilm X-T10, la marque japonaise étoffe une fois de plus sa gamme d'appareils photo hybrides. Comme les rumeurs l'avaient suggéré, ce boîtier sera une version allégée et plus abordable du Fujifilm X-T1.

Fujifilm X-T10
Avec son design vintage, le X-T10 reprend donc l'esthétique chère à la gamme X de Fujifilm. Ses lignes ont été épurées de façon à créer un boîtier plus compact et plus léger que le X-T1, mais le revêtement en métal a été conservé. Toutefois, la construction à l'épreuve des intempéries reste l'apanage du modèle haut de gamme.

Si le nouvel arrivant se présente comme une version "allégée" du X-T1, sa fiche technique n'en reste pas moins intéressante, voire plus alléchante que celle de son grand frère.

Fiche technique assez proche...

Le Fujifilm X-T10 sera donc équipé d'un capteur APS-C X-Trans CMOS II d'une résolution de 16,3 Mpx, dépourvu de filtre passe-bas et à la sensibilité maximale de 51 200 ISO. Le nouveau système d'autofocus à corrélation de phase comportera 49 collimateurs extensible à 77 zones en mode Wide/Tracking et devrait permettre d'effectuer la mise au point en 0,06 seconde. Des caractéristiques qui ne sont pas sans rappeler la mise à jour du X-T1 — les deux appareils disposeront donc du même niveau d'équipement.

Le mode rafale devrait quant à lui atteindre 8 images par seconde. Il conviendra de le vérifier lors de nos tests, mais là encore, le X-T10 est équivalent au X-T1.

Le X-T10 comportera un viseur électronique OLED affichant 2 360 000 points et atteignant un grossissement de 0,62x. Sur ce point, il fait un peu moins bien que le X-T1 qui dispose d'un grossissement de 0,77x et la différence devrait être notable. L'écran arrière orientable affichera quant à lui 940 000 points pour une diagonale de 3 pouces (7,6 cm) et n'est toujours pas tactile. Le processeur d'image EXR II devrait permettre une mise sous tension en 0,5 seconde.

Côté vidéo, le nouvel appareil de Fujifilm permettra de filmer en HDTV 1080 60, 50, 30, 25 et 24 images par seconde, tout en contrôlant l'exposition de façon manuelle.

...ergonomie légèrement revue

Entre le X-T1 et le X-T10, les fiches techniques sont assez proches et l'ergonomie l'est également. Vous retrouverez sur l'épaule droite un barillet pour la sélection directe de la vitesse, le déclencheur (qui sert également à la mise sous tension) et une molette pour la correction d'exposition. Un levier fait toutefois son apparition pour activer un mode tout automatique (SR Auto Mode). Le levier de sélection du mode d'exposition (matricielle, pondérée et spot) disparaît tout simplement.

Fujifilm X-T10 vue de dessus

Sur l'épaule gauche, le changement est plus visible puisque le barillet pour la sensibilité ISO disparaît lui aussi au profit d'une molette permettant d'accéder au mode panoramique, à la motorisation, au bracketing et aux modes avancés. Ces options étaient auparavant accessibles par une couronne située sous la molette ISO.

Fujifilm X-T10 molettesFujifilm X-T10 ergonomie
Quelques évolutions ergonomiques sur le X-T10.

Oh bonheur, un levier permet également d'activer un flash pop-up, car oui et contrairement au X-T1, le nouveau venu dispose bien d'un flash intégré pour déboucher un contrejour, éclairer une scène délicate ou piloter des flashs distants. En parlant de flash, le X-T10 "oublie" la prise synchro flash pour le studio.

Fujifilm X-T10 flash

Nous reviendrons très rapidement sur l'ergonomie du X-T10 dès que nous aurons pu mettre la main sur un exemplaire. Nous en profiterons pour faire une comparaison plus poussée des fiches techniques.

Fujifilm X-T10 vue de dos

Prix et disponibilité

Le Fujifilm X-T10 sera disponible au mois de juin pour un prix conseillé de 699 €, 799 € avec le 16-50 mm et 1 099 € avec me 18-55 mm f/2,8-4.

Premier avis

Le X-T10 s'avère un bon concurrent du... X-T1. En effet, sa fiche technique est assez proche (même capteur, même autofocus, même rafale et flash intégré en plus...) ; seuls le viseur et la construction (finition à l'épreuve des intempéries, qualité des matériaux) sont en retrait. Reste à prendre en main ce nouveau boîtier, car la première impression est toujours très importante.
Source : Fujifilm Europe
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation