Deux ans et demi après le X-E2, ce n'est pas un X-E3 que présente aujourd'hui Fujifilm, mais un X-E2S qui reprend l'essentiel des caractéristiques de son aîné, tout en améliorant sa rapidité d'exécution.

Fujifilm X-E2S

À première vue, rien ne distingue vraiment le X-E2S du X-E2 dont il reprend le boîtier compact au look rétro et la fabrication légère, seules les parties supérieure et inférieure étant moulées en alliage de magnésium. Fujifilm semble cependant avoir porté quelques retouches à la prise en main, en dotant le grip d'un revêtement spécial dont on espère qu'il améliorera le confort à l'usage.

Plus de personnalisation

Sur le dessus, on retrouve les molettes de réglage de vitesse et de correction d'exposition que nous avions apprécié sur le X-E2, ainsi que le bouton Fn personnalisable. À noter que si l'allure des deux appareils est identique, les raccourcis vers les fonctions Macro (remplacée par une fonction Macro Auto) et AF placés sur le trèfle à l'arrière du X-E2 sont désormais devenus des touches personnalisables. Ce qui porte à 7 le nombre de boutons du X-E2S auquel l'utilisateur est libre d'assigner la fonction de son choix. À l'arrière du boîtier toujours, on retrouve l'écran LCD fixe de 3" et 1,04 million de points (Mpts), dépourvu de fonctionnalités tactiles, ainsi que le viseur électronique Oled de 2,36 Mpts.

Fujifilm X-E2S

Autofocus et rapidité de calcul

Au cœur du système se trouve le capteur APS-C X-Trans CMOS II de 16,3 Mpx et son système autofocus à détection de phase intégré, le tout associé au processeur EXR Processor II.

L'amélioration des algorithmes de traitement du signal a permis d'accroître la sensibilité maximale à 51 200 ISO en mode étendu, contre 25 600 ISO auparavant. Fujifilm indique avoir amélioré le temps de démarrage (0,5 s), de latence au déclenchement (0,05 s) et d'intervalle entre deux prises de vue (0,5 s) — des informations qu'il nous faudra bien entendu vérifier lors d'un test.

Selon Fujifilm toujours, l'autofocus du X-E2S ne demanderait que 0,06 s pour faire le point, mais la réelle nouveauté réside dans l'introduction de nouveaux modes de pilotage, exploitant désormais 77 points répartis sur une large zone couvrant presque la totalité de l'image. Ces modes nommés "Zone AF" (paramétrables sur 3x3, 5x3 ou 5x5 points) et "Large suivi" s'ajoutent au précédent mode "Point unique" sur 49 zones. La sensibilité de l'autofocus a également été accrue : elle passe à 0,5 IL, contre 2,5 IL auparavant. Le mode vidéo devrait également profiter de ces changements avec, selon Fujifilm, "une mise au point rapide et fluide sur des sujets en mouvement". Stigmomètre numérique et focus peaking sont également présents.

Comme le X-E2, le boîtier bénéficie de la fonction LMO (optimisation de la modulation optique) qui compense la baisse de netteté due à la diffraction. Il intègre un flash pop-up, possède une fonction d'obturation électronique silencieuse au 1/8 000 s et une connexion Wi-Fi.

Comme sur les autres produits de la gamme, on retrouve les habituels filtres créatifs, ici au nombre de 9, et les modes de simulation de film, le X-E2S intégrant en plus le dernier mode "Classic Chrome".

Le Fujifilm X-E2S sera disponible au mois de février en noir ou "silver" à 699 € boîtier nu ou 999 € avec le zoom XF 18-55 mm f/2,8-4 R LM OIS.

Lire également :
Tous les tests d'hybrides
Toute l'actualité
Suivez l'actualité photo en direct sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : Fujifilm
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Fujifilm X-E2S : autofocus plus rapide !



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation