Il fut le premier des stabilisateurs à 3 axes et reste encore aujourd’hui une référence. Il y a trois ans, le MoVI a indubitablement bousculé le marché des steadycams, flycams, glidecams, et autres trucs en -cam. À la fois poignée et stabilisateur, le MoVI proposait un dispositif compact permettant de réaliser des plans fluides avec une facilité déconcertante. Les résultats furent tellement convaincants que d'autres constructeurs ne tardèrent pas à présenter leur solution maison.

 

Mais si le MoVI constitue à lui tout seul une petite révolution, il n’était pas sans défauts. Son poids conséquent, porté à bout de bras, aura épuisé bon nombre d’opérateurs aux biceps saillants. Ses câbles en pagaille, même s’ils lui conféraient un petit côté steampunk, restaient dangereusement sensibles aux accrochages. Enfin la mise en place et la calibration ont souvent été très longs à effectuer. Des erreurs que le MoVI Pro cherche à corriger.

 

 

Le MoVI Pro fait désormais très propre sur lui en adoptant un câblage caché dans la structure. L’opérateur n’a donc plus à se préoccuper des petits câbles qui traînent et qui pourraient rencontrer poignées de portes ou autres crochets. L’ensemble est tropicalisé ce qui garantit qu’aucune humidité ne viendra se glisser dans les liaisons. Le design lui-même a été entièrement revu afin d’offrir de multiples possibilités de prise en main, ce grâce à de multiples poignées. Parmi celles-ci, le MoVI Ring Pro permet de pouvoir poser le MoVI immédiatement n’importe où grâce à son stand intégré.

 

 

Le temps d’allumage a été réduit à deux secondes et s’accompagne d’une calibration automatique. En cas de changement d’optique, ou de retrait d’un accessoire, le MoVi Pro s’équilibre automatiquement, ce afin de limiter toute perte de temps. Dans la même veine, les batteries sont désormais interchangeables à chaud. Alors que le remplacement nécessitait auparavant l’extinction totale du dispositif (et donc une nouvelle calibration au redémarrage), il est désormais possible de tourner toute une journée sans avoir à éteindre le MoVI une seule fois.

 

 

Et comme si cela ne suffisait pas, l’alimentation du MoVI peut être déportée sur la caméra et ses équipements afin de ne dépendre que d’une seule source d’alimentation. Dans le même souci d’intégration, Freefly a travaillé main dans la main avec RED pour intégrer le RED Camera Protocol (RCP) qui permet de piloter à distance une caméra RED à l’aide de la télécommande MoVI ou MIMIC.

 

 

Plus qu’une mise à jour de routine, ce MoVI Pro constitue donc un véritable pas en avant dans le monde des stabilisateurs gyroscopiques. En prenant en compte 3 ans de retours d’utilisateurs, Freefly veut conserver son avance en proposant un produit haut de gamme, répondant aux besoins des opérateurs les plus exigeants. Mais malheureusement pour leurs biceps, ce ne sera pas pour cette fois que le poids du dispositif sera revu substantiellement à la baisse. 

 

Le MoVI Pro est attendu aux alentours de mi-novembre pour un prix tournant autour de 6500€

PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation