Maia Flore à la Galerie Madé jusqu'au 7 mars 2012

Courez (re)découvrir cette jeune photographe à l'univers visuel d'une grande fraicheur, remarquée l'année dernière lors de la 1ere édition du festival Circulation(s).

Pour sa première exposition solo, Maia présente la série complète Sleep Elevations, ainsi qu'une sélection de tirages de sa nouvelle série, Big Head Poetry.
 Maia FloreSleep Elevation 8 © Maia Flore                                                                           Big Head Poetry 1© Maia Flore                            
                           
Sleep Elevations, sa première série de photographies, dévoile une atmosphère légère où des jeunes filles lévitent entre rêve et éveil et s'envolent au-dessus de paysages infinis, au-dessus de la neige, du sable, de la ville. En grand format, les douze tirages transportent le spectateur dans un monde délicatement bercé entre réalité et imaginaire.
Avec Big Head Poetry, on reste dans un univers curieux, mais où les paysages immenses et romantiques font place à un décor classique de studio de photographie. Des portraits surréalistes et anonymes composent la série. Au centre de chaque photographie, une jeune fille, délicate et raffinée, dont le visage est masqué par sa chevelure. Ce travail récent amène le spectateur à se poser de nouvelles questions, dans l'ère du temps, sur l'identité et la dissimulation de la personnalité de chacun.

Galerie Madé
48, rue de Lancry (fond de cour)
75010 Paris

http://www.galeriemade.com
http://www.maiaflore.com



Rétrospective Jean Dieuzaide à La Maison de la Photographie Robert Doisneau à Gentilly jusqu'au 6 mai 2012

En 1944, Jean Dieuzaide réalise de nombreuses photographies à la libération de Toulouse ce qui va déterminer sa carrière qu'il poursuit en devenant reporter pour des quotidiens et hebdomadaires. Dès lors, sa vie sera consacrée à ce medium et il deviendra au fil du temps l'une des figures centrales de la photographie française. Dans les années 50, il réalise les séries sur l'Espagne et le Portugal dont beaucoup de vues sont désormais célèbres.

Jean Dieuzaide
Silhouette portugaise, Nazaré, 1954 © Jean Dieuzaide                                         L'équipe, Vieira de Leiria, Portugal 1954 © Jean Dieuzaide

Il expose en France et à l'étranger, travaille à de nombreuses commandes, et reçoit plusieurs prix dont le premier prix Nièpce, en 1955, et le prix Nadar en 1961, créés par Gens d'Images. Passionné, il s'investit totalement dans plusieurs démarches importantes pour la reconnaissance de la photographie à une époque où elle était dédaignée et moins au centre de l'actualité. Il devient ainsi cofondateur en 1970 des Rencontres internationales de la photo d'Arles et, en 1974, fondateur de la Galerie du Château d'Eau à Toulouse où il présentera plus de 300 expositions de grands photographes du monde entier. Cette exposition rend hommage à cet homme d'images enthousiaste et chaleureux, qui a fait un grand honneur à la Maison de la Photographie Robert Doisneau en devenant son parrain lors de son inauguration en 1996.

Maison de la Photographie Robert Doisneau
1 rue de la Division du Général Leclerc - 94250 Gentilly

http://www.maisondelaphotographie-robertdoisneau.fr



"Éloge du vertige, photographies" de la Collection Itau, Brésil à la MEP jusqu'au 25 mars 2012

Cette exposition présente la photographie expérimentale des soixante dernières années au Brésil. Elle illustre la faculté de ce pays à absorber et transformer tout apport étranger. Elle reflète également sa très riche histoire politique au cours de ce large demi-siècle et révèle, au fil de labyrinthes complexes, une expression artistique foisonnante qui place aujourd'hui le Brésil parmi les pôles de création artistique majeurs dans le domaine de la photographie.

Eloge du vertige
© Cris Bierrenbach                                                                                                       © Mario Cravo Neto

L'exposition s'organise en deux sections, l'une consacrée à la photographie moderniste et l'autre à la photographie contemporaine. Elle regroupe des grands noms tels que Geraldo de Barros, Claudia Andujar, Miguel Rio Branco, Mario Cravo Neto, Vik Muniz ou Cris Bierrenbach.

Exposition organisée avec le soutien de l'Institut Itaú Cultural.
MEP - Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy - 75004 Paris

http://www.mep-fr.org/

Pina Bausch, « Eau, Air, Terre, Feu, Danse » par Laurent Paillier

Le photographe de danse Laurent Paillier expose son regard sensible sur l'une des grandes figures de la danse contemporaine, Pina Bausch. La danseuse et chorégraphe allemande expliquait « ne pas être intéressée de savoir comment les gens bougent, mais au contraire par ce qui les fait bouger ».
Ses dernières créations fortement inspirées par le voyage utilisèrent en forme de Leitmotiv les quatre éléments terrestres que sont la terre, l'eau, l'air, le feu. Ancrant ses déplacements dans le sol, la danse de Pina fusionne avec la terre tout en étant fluide comme l'eau et aérienne comme l'air. Ses chorégraphies fonctionnent selon le principe de la respiration, le souffle des danseurs s'entend comme le feu qui unit l'homme et la femme.

© Laurent Paillier

Par ses photographies Laurent Paillier révèle la générosité des danseurs et la passion d'une créatrice universelle.

Jusqu'au 31 mai 2012
l'Hôtel Galerie Le Marceau-Bastille
13, rue Jules César - 75012 Paris

http://www.lepictorium.fr/expoactus.html



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation