Pour la première fois, Focus Numérique a couvert le salon Focus On Imaging, l'équivalent du salon de la photo, qui s'est déroulé du 3 au 6 mars au NEC de Birmingham. Depuis la dernière rentrée, les salons en rapport avec la photo sont très nombreux : Photokina (septembre), Salon de la photo (novembre), CES (janvier), CP+ (février) et enfin le Focus On Imaging (mars).

Le Royaume-Uni représente le troisième marché européen en photo après l'Allemagne et la France. Comme partout en Europe, le pays traverse une crise économique majeure et de nombreuses enseignes fortes de vente de matériel photo ont définitivement fermé leurs portes récemment : le poids lourd Jessops par exemple.

Malgré ce contexte économique délicat et la forte concurrence d'autres salons de la photo mondiaux, le Focus On Imaging impressionne par sa taille et le nombre de visiteurs qui traversent les allées.

focus on imaging

Ce salon a été le théâtre d'une belle annonce. En effet Nikon y a lancé son premier compact expert à capteur APS-C : le Coolpix A. C'est la seule réelle "grosse" annonce du salon bien qu'étaient présentés une bonne partie des nouveaux appareils de ce début d'année. Les visiteurs pouvaient tester le nouveau reflex Nikon D7100 ou les très attendus Fujifilm X100s et X20. 

Nikon Coolpix A
Le Nikon Coolpix A : la belle annonce de ce salon.

Autre fait marquant, peu de constructeurs d'appareils étaient présents. Canon, Nikon et Fujifilm avaient de beaux et imposants stands, mais Sony, Pentax, Olympus, Panasonic, Leica, Casio, ont boudé le salon. Quoi qu'il en soit, les stands étaient beaucoup moins impressionnants qu'à notre salon de la photo parisien. Les animations proposées aux visiteurs étaient simples et de très nombreuses conférences et démonstrations étaient organisées sur chaque stand.

Nikon Bullet Time
Une animation Bullet Time Effect sur le stand de Nikon.

Canon Renaud
Renaud qui cherche désespérément les stands des autres grands constructeurs de matériel.

Hasselblad jouait à domicile sur ce salon et a fait l'honneur à ses visiteurs de pouvoir admirer le Lunar qui était littéralement absent du salon de la photo en novembre dernier. L'équipe du stand avec les membres de Broncolor a aussi offert un petit craquage avec un Harlem Shake. 

Hasselblad

Le moyen format était d'ailleurs à la fête puisque Phase One annoncé ses nouveaux dos iQ2.

Le marché anglais est beaucoup plus friand d'impressions. Presque tous les constructeurs de papier étaient représentés ainsi que Canon, Nikon et Epson pour la partie matériels. De nombreux stands proposaient des solutions pour les finitions, l'encadrement, caisses américaines, les livres albums et autres objets liés à l'impression photo.

Sur le Focus On Imaging, on fait son marché. Presque tous les produits présentés sont disponibles à la vente via l'un des nombreux revendeurs présents sur le salon. Bien entendu, tous les constructeurs proposent  des offres spéciales salon assez alléchantes. Encore plus fou, un stand entier est réservé à la vente d'appareils photo d'occasion : on se croirait à Bièvre !

vente focus on imaging

Focus On imaging occasion

> Toute l'actualité du Focus On Imaging
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Focus On Imaging 2013 : le bilan



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation