Chaque présentation d’Apple fait l’objet d’une messe suivie par des milliers d’utilisateurs. C’est dans le contexte d’une gamme d’ordinateurs très vieillissante que le géant californien a tenu hier une conférence spéciale pour présenter ses nouvelles machines. Dans la foulée, il a présenté la troisième mouture de son logiciel dédié au montage vidéo : Final Cut Pro 10.3.

Final Cut Pro 10.3 : Aperçu
 

Il s’agit de la « plus importante mise à jour de Final Cut Pro X depuis qu’il a été complètement revisité, il y a 5 ans » selon Susan Prescott, vice président of Apps Product Marketing d’Apple. Pour rappel, le logiciel avait connu des heures très sombres lors de la sortie de sa toute première version. Apple avait alors enterré le très apprécié Final Cut Pro 7 pour repenser entièrement l’ergonomie et les moteurs. Une version déroutante, ressemblant pour certain à un iMovie Pro, manquant de fonctionnalités essentielles pour les professionnels, ont eu tôt fait de créer une mauvaise réputation à un logiciel qui en pâtit encore aujourd’hui.
 

Final Cut Pro 10.3 : Magic Toolbar

 

Pourtant, suite à de nombreuses mises à jour, le logiciel a su rattraper son retard pour proposer une expérience véritablement intéressante. La version 10.3 suit cette logique d’améliorations tout en s’offrant au passage un petit relifting. L’interface a en effet été repensée entièrement pour offrir un petit peu plus de modularité et adopte désormais une esthétique « flat design ». Ce afin de perturber le moins possible la vision du visualiseur et faciliter la concentration. Pour aller dans ce sens, Final Cut Pro X 10.3 propose désormais à nouveau la création d’espace de travail, permettant ainsi d’adapter son environnement à chaque étape de la post-production. L’affichage sur deux écrans a lui aussi été repensé pour être plus intuitif. Enfin le logiciel est pleinement compatible avec la Magic Toolbar inaugurée sur les nouveaux modèles de Macbook Pro. Elle permet de donner un aperçu rapide de la Timeline ou de sélectionner rapidement des outils de montage.
Final Cut Pro 10.3 : Double EcranLa Timeline magnétique, innovation caractéristique de Final Cut Pro X, s’offre elle aussi quelques nouveautés. Les rôles attribués aux médias audio, sont désormais visibles directement sur la timeline par un système de couleurs personnalisables. On peut ainsi en quelques clics identifier et agencer ce qui tient lieu de la musique, du dialogue, du bruitage… Et le retrouver sous forme de métadonnées lors de l’export au format MXF.


Final Cut 10.3 : RED and colorspaces

 

La gestion des espaces colorimétriques a elle aussi été repensée avec la gestion du REC. 2020, espace colorimétrique à gamut large. De même, plusieurs formats vidéos ont été ajoutés à la liste de compatibilité, notamment les derniers formats SONY XAVC-L, ou Panasonic AVC-Intra LT. Les espaces colorimétriques caractéristiques des métrages Log de ARRI, Blackmagic Design, Canon, Panasonic, Sony et RED, sont aussi désormais pleinement supportés et non plus interprétés.

Final Cut Pro 10.3 : Travaux en Réseau

 

Enfin, Final Cut Pro X 10.3 supporte désormais le protocole SMB 3 pour l’accès aux stockages connectés en réseau. Le logiciel dévoile aussi la version 1.6 de son XML maison dont la compatibilité a déjà été annoncé avec DaVinci Resolve (qui s’offre dans la foulée une petite mise à jour avec la version 12.5.3) et Final Cut Library Manager.

 

Avec cette version 10.3, Final Cut Pro X continue sa route vers le logiciel de montage polyvalent. Il ravira les professionnels qui attendaient une meilleure gestion des espaces colorimétriques. Mais le changement se situe principalement sur l’expérience de travail revue et améliorée afin d’être axée sur l’efficacité. Quitte à reprendre des idées qui existent déjà chez la concurrence, Final Cut Pro X finit ici la consolidation de sa redoutable philosophie afin de proposer aux professionnels un outil de travail abouti, puissant, et agréable à utiliser.

 

En résumé :

  1. Petit Lifting de saison
  2. Création d’espaces de travail
  3. Timeline magnétique améliorée
  4. Identification des rôles audio et nouvelle gestion des métadonnées
  5. Nouveaux générateurs et effets (notamment incrustation du timecode)
  6. Support natif du REC.2020 et des espaces à large gamut.
  7. Nouvelle FCPXML 1.6
  8. Nécessite Mac OS X El Capitan au minimum
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation