20 ans ! L'âge des possibles. L'âge également de prendre le temps de regarder un peu derrière soi et de prendre la mesure de son évolution. De 4 000 visiteurs la première année à 40 000 aujourd'hui, le festival de photo de nature de Montier en Der a gagné ses lettres de noblesse tout en restant humble et fait désormais parti des incontournables. Joyeux anniversaire ! 

Festival photo nature de montier en der 2016

Les rangées d'innombrables camping-cars le long des routes amenant au centre-ville de Montier en Der se veulent rassurantes en ce jeudi 17 novembre : le plus grand festival de photo de nature de France, d'Europe et peut-être du monde est bien ouvert et draine déjà son lot de visiteurs. Des amoureux de la nature qui n'hésitent pas à traverser la France ou de venir de l'étranger pour passer quelques jours dans ce village niché dans le département de la Haute-Marne. Leur but ? Découvrir les plus beaux clichés de photo animalière ou de paysage de l'année et observer la migration des grues qui font étapes au lac de Der avant de rejoindre des espaces plus chaleureux dans le sud de l'Europe ou le nord de l'Afrique.

C'est finalement un des plus beaux festivals que l'on ait eu. Je dirais même que c'était un festival indispensable
un visiteur du festival

Le Festival de Montier en Der comme si vous y êtiez ! Découvrez notre reportage, les expositions, nos interview, nos rencontres et les grues du Lac du Der en vidéo.



Festival photo montier en der 2016 / monument aux morts
Les photos du festival envahissent l'espace public jusqu'au monument aux morts de la ville. 

Le ton est d'ailleurs immédiatement donné lorsque vous arrivez au centre-ville avec une exposition majestueuse du photographe américain Jim Brandenburg sur le parvis de l'abbaye : Un homme et des loups. En quelques mètres, vous êtes transportés dans les contrées neigeuses du Canada à la découverte de la vie de ces mammifères que l'on pense familière, mais dont finalement nous ne connaissons pas grand-chose. 

Festival photo montier en der 2016 / jim brandenburg
Exposition de Jim Brandenburg.

Pour en prendre "plein les yeux", il faut franchir les lourdes portes de l'abbaye. C'est ici que sont entreposés les joyaux du festival avec le concours Concours Wildlife Photographer of the Year 2016 (en avant-première mondiale) et le concours allemand de la GDT (Gesellschaft Deutscher Tierfotografen). Ici, la photo de nature est portée à son paroxysme avec non seulement un aspect documentaire sur la faune, la flore ou le paysage, mais avec une également une recherche constante d'une véritable esthétique. Le niveau est, comme chaque année, très élevé et c'est un régal pour les yeux et un regard unique sur le monde qui nous entoure. 

Festival photo montier en der 2016 / concours
Les résultats des plus prestigieux concours de photo de nature sont dans l'abbaye de Montier en Der.
 

L'homme dans la nature

Pour cette édition anniversaire, le comité de pilotage n'a pas choisi de véritable thème et a plutôt décidé de mettre en avant les différents photographes qui ont fait du festival le succès qu'il est aujourd'hui. Toutefois plusieurs thématiques ont été dessinées avec notamment la notion de transmission et pour l'une de ses premières fois, "l'homme" est présent au festival. Après tout, il s'agit également d'un animal dont l'impact sur son environnement est important. 

Vous découvrirez donc dans le Cosec les superbes portraits africains de Benoît Feron, les peuplades vivantes dans les contrées les plus glaciales du globle, immortalisés par Michel Rawicki ou les fêtes dantesques et colorées d'Inde photographiées par Xavier Zimbardo. 

Festival photo montier en der 2016 / benoit feron
Le stand de Benoît Feron.

La visite du Cosec est également l'occasion de découvrir les travaux du docteur Pathak qui travaille à la promotion des droits de l’homme, l’assainissement de l’environnement, les sources non traditionnelles de l’énergie, la gestion des déchets et des réformes sociales à travers l’éducation. Vous découvrirez que la plus grande démocratie du monde révèle également des facettes très sombres avec notamment le reportages sur les veuves ou les clichés, presque insoutenables, de femmes brûlées à l'acide pendant leur sommeil réalisés par Denise Nicolini. 

Festival photo montier en der 2016 / inde

Chasseur d'Images présente 4KProject. Une installation minutieuse de plusieurs téléviseurs UHD sur lesquels sont diffusés des séries de plusieurs photographes en musiques : Vincent Munier (c'est décidément son festival), Alastair Magnaldo, Christine et Michel Denis Huot, Stéphane Hette et, bien sûr, Ghislain Simard 

Après les expositions du Cosec, n'hésitez pas à passer à la librairie - l'une des plus achalandées dans le domaine de la photo - puis à vous diriger vers les chapiteaux.

Vous y découvrirez le superbe travail des photographes Vincent Munier et Laurent Ballesta avec Luc Jacquet : Antarctica. Il s'agit d’un voyage au cœur d’une oasis de vie polaire. Aux alentours de la base française Dumont d’Urville en Terre Adélie, ce site naturaliste exceptionnel est uniquement accessible aux missions scientifiques. Alliant une double approche à la fois esthétique et scientifique, mêlant les points de vue sous-marins et terrestres, "Antarctica" est une véritable ode à la biodiversité polaire et à sa protection poussée par les superbes clichés des deux photographes français de renom. 

Festival photo montier en der 2016 / laurent ballesta
Les impressionnants clichés de Laurent Ballesta.

Nous avons également apprécié le travail du Thierry Vezon : Un conte d'hiver. Les superbes tirages réalisés sur un papier fine-art, sont d'une précision extrême et d'une douceur rare. 

Festival photo montier en der 2016 / thierry vezon

Plus loin, ce sont encore les photographies de Vincent Munier - mais également celles de son père Michel - qui ont attrapé notre regard. Les cyanotypes élaborés en echo aux dessins de Robert Hainard offrent aux spectateurs une vision singulière de la nature environnante. 

Les photos de Michel & Vincent Munier et les dessins de Hainard - Spherical Image - RICOH THETA

C'est également dans le Cosec que sont regroupées les initiatives liées à l'éducation à l'environnement avec des ateliers ludiques, des conférences et des sorties en natures. Vous trouverez également de nombreux voyagistes pour organiser vos prochains séjours photographiques à travers la planète. 

En extérieur, ne manquez pas les deux expositions situées dans le haras. La première signée Pierre GLEIZES présente Un plaidoyer contre la surpêche. Ce travail résulte des nombreuses campagnes menées parle photographe pour témoigner des excès de cette surpêche, au large de l’Afrique, en Écosse, en mer de Chine.



Plus loin, c'est le travail de photographes français et finnois qui est présenté : Taïga. Ensemble, Thomas Roger, Olivier Larrey et Eero Kemila (Finlande) ont décidé de mutualiser leurs connaissances naturalistes et leurs compétences de terrain pourtémoigner de leurrencontre etfaire l'éloge des merveilles naturelles de la Taïga.

Festival photo montier en der 2016 / taiga


Taiga, au festival photo de Montier en Der - Spherical Image - RICOH THETA

La halle au blé regroupe les images des photographes emblématiques de Montier en Der comme Christine et Michel Denis-Huot ou Hans Silvester (une étonnante série sur les pigeons). Ils sont rejoints par Natuagency. 

Festival photo montier en der 2016 / hans silvester
Stand Hans Silvester / Halle au blé.

Cette 20e édition du festival de photo de nature de Montier en Der tient donc ses promesses avec une sélection éclectique qui devrait ravir la plupart des visiteurs. Nous regrettons juste que pour les 20 ans, le festival n'ait pas fait preuve d'un peu plus d'originalité avec une scénographie plus singulière ou l'occupation de nouveaux sites à l'intérieur de la ville et pourquoi pas un parcours nocturne ! Nous regrettons également parfois l'utilisation d'éclairages mettant peu en valeur certains clichés. 

Festival photo montier en der 2016 / affiches


Tester le matériel dans de vraies conditions

Le festival est l'occasion d'observer et de photographier la migration des grues en provenance du nord de l'Europe vers les contrées plus chaudes du nord de l'Afrique. Le lac de Der est une zone de repos et de nourriture pour les oiseaux qui passent ici quelques jours. Les berges du lac sont donc des zones propices à la chasse photographique.

Dans le gymnase jouxtant le lac, les principales marques (Canon, Nikon, Sony, Olympus, Sigma, Tamron, Fujifilm, Pentax...) donnent rendez-vous à ceux qui souhaitent essayer du matériel dans des conditions réelles d'utilisation. Ici, c'est le royaume des longues focales ! Vous dénicherez également de nombreux accessoires d'observation (digiscopie).

Festival photo montier en der 2016 / du matos !!

Les plus matinaux se posteront aux aguets au lever du jour, mais vous pouvez également profiter des vols majestueux des grues vers 16H30 lorsque celles-ci reviennent au lac pour dormir. 

N'hésitez donc pas à aller sur le site de  Giffaumont-Champaubert pour parler aux experts des différentes marques et essayer les dernières nouveautés en extérieur.

Festival photo montier en der 2016 / vol de grues
Olympus E-M1 II / 300 mm f/4 et doubleur x1,4.
Festival de photo de nature de Montier en Der
Du 17  au 20 novembre 2016

Montier en Der (Haute Marne)
De 9h à 19h
Gratuit pour les enfants de moins de 14 ans
15 euros pour le pass 1 jour
27 euros pour le pass 2 jours
Tarif réduit : 13 euros

Site Internet du Festival de Montier en Der


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation