l'IFOP, en collaboration avec le magazine Fisheye vient de publier un nouveau sondage qui ne peut que réjouir l'éternelle féministe qui sommeille en moi.

couverture-magazine-fisheye-novembre

Car, oui, c'est écrit noir sur blanc, Madame est plus passionnée par la photo et est globalement plus attachée à son appareil qu'à son smartphone (messieurs, vous êtes 24% à vous débarrasser sans scrupules de votre appareil au profit d'un simple photophone, grande est ma déception).

En dehors de toutes ces considérations sommes toutes, assez gendrées, l'étude révèle également que malgré cette apparente facilité à remiser l'appareil au placard, le photographe reste attaché à son boitier. En effet, 75% des interrogés possesseurs de smartphones ne sont pas prêts à délaisser leur appareil pour leur téléphone.

L'IFOP s'est également penché sur l'impact des réseaux sociaux sur notre perception de la photo. On découvre que, même si la plus grande communauté de photographes se trouve sur Instagram, le réseau principal de partage reste Facebook pour le sentiment de sécurité qu'il procure quant au choix de ceux qui peuvent visualiser les clichés.

Et si Facebook reste le réseau social préféré de partage de contenu photographique, c'est d'abord par mail que le Français envoie ses clichés. Parce que bon, on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même.
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation