Dans l'entrée de gamme EOS, le 1100D vient remplacer le 1000D. La plupart des caractéristiques techniques ont été améliorées; mais on retiendra avant tout la vidéo qui fait son entrée sur le reflex avec un mode 720p à laquelle on accède directement via le sélecteur de mode. Les séquences enregistrées le sont en 1280x720 à 29,97 ou 25 images par seconde. Le tout dans un fichier MOV associant h.264 pour l'image et LPCM en mono pour le son. 

Canon 1100D face

Laissons la vidéo de côté pour plonger dans le coeur du boîtier. Et là le 1100D propose un festival d'améliorations. Tous les domaines sont touchés. La plus évidente concerne le capteur qui passe de 10 mégapixels sur le 1000D à 12,2mpx. On reste sur un capteur de type APS-C de 22,2 x 14,7mm disposant d'un ratio de 3:2 et débouchant sur un coefficient multiplicateur de 1,6 avec les optiques EF. Le traitement des images est à présent confié au processeur Digic IV qui remplace le Digic III en service sur le 1000D. Et la sensibilité ISO profite logiquement de toutes ces améliorations pour faire un bond, passant de 1600 au maximum pour le 1000D à 6400 pour le 1100D
Les fichiers RAW quant à eux seront désormais sur 14 bits et non plus sur 12. Un joli petit plus là encore. 

Canon 1100D dos

La mise au point passera désormais par un AF à 9 points; le collimateur central étant de type croisé et opérationnel à f/5.6. Là encore le 1100D se rapproche du reste de la gamme en délaissant les 7 points du 1000D. Et s'il fallait s'en convaincre, il suffit de regarder du côté de la mesure d'exposition qui est désormais confiée au système iFCL initialement développé pour l'EOS 7D. Et le gain est grand puisque l'on passe d'une mesure TTL à pleine ouverture sur 35 zones à une mesure sur 63 zones. Au passage le 1100D est doté d'une compensation d'exposition de +/-5 IL au lieu de 3 pour son prédécesseur, et d'un bracketing d'exposition qui lui ne varie pas (+/- 2 IL sur 3 vues et par incréments de 1/2 ou 1/3 d'IL). L'obturateur enfin est toujours opéré par deux volets, mais avec un premier rideau électronique. Le 1100D contient donc une vraie innovation : un obturateur mécanique à 1 seul rideau physique. Apparemment, le capteur est réinitialisé lors de la prise de vue et un obturateur électronique débute sa remontée et le rideau physique remonte alors pour terminer l'exposition. Canon semble donc tester "sur le terrain" un nouvel obturateur comportant moins de pièces mécaniques. Moins de pièces mécaniques signifient plusieurs choses : le système est sans doute plus fiable, il pourrait s'avérer plus rapide et il est sans doute moins cher à fabriquer. Cet axe de recherche est intéressant pour d'autres aspects. En effet, il apparait logique que les constructeurs cherchent à remplacer l'obturateur mécanique (cher et fragile) par un obturateur totalement électronique plus rapide et surtout totalement silencieux. La démarche de Canon est-elle un premier pas vers ce type d'obturateur ? Nous essaierons d'avoir quelques éléments de réponse lors du salon CP+ qui ouvre ses portes mercredi.

La visée quant à elle ne bouge pas et on retrouve la couverture de 95% et le grossissement de 0,80x du 1000D. 

Si les composants font un bond en avant, le 1100D reste destiné à un public non encore familiarisé au reflex. Et il dispose à ce titre de fonctions facilitant la prise de vue comme le mode basic + que l'on avait vu pour la première fois sur l'EOS 60D. Cette fonction permet de créer des effets d'image en utilisant des modes basés sur les ambiances ou sur les types d'éclairages. 

canon EOS 1100D dessus

L'EOS 1100D sera disponible à partir du mois d'avril, pour un prix de 449 euros TTC nu; il sera également proposé en kit avec un nouveau zoom, l'EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS II qui viendra remplacer le 18-55mm f/3.5-5.6 IS actuel. Le prix du kit n'est pas encore connu, mais devrait être de l'ordre de 549 euros avec le modèle stabilisé.

Notre premier avis :

L'EOS 1100D est un vrai concentré d'améliorations. Il récupère des éléments de la plupart des boîtiers EOS et les assemble en une nouvelle référence assez sexy. Et si le boîtier reste cantonné à l'entrée de gamme, ses performances le sont de moins en moins. Par rapport au 1000D le 1100D représente une belle amélioration. Il reprend désormais une bonne partie des caractéristiques de l'EOS 450D, avec un processeur d'image plus récent et la fonction vidéo. Franchement pas mal pour le prix ! Nul doute que pour les premiers pas d'un Canoniste c'est une belle monture. 

Reste qu'il aura fort à faire sur les étagères des revendeurs, qu'il partagera entre autres avec un Nikon D3100 tout aussi bon marché, mais affichant une fiche technique plus alléchante - sur le papier du moins: capteur de 14 mpx, AF sur 11 points et surtout vidéo full HD (1920x1080 à 24 images par seconde)  avec autofocus continu... pour 539 euros avec un objectif. La concurrence est rude !
Source : Canon France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation