Photokina 2012 : DxO complète sa panoplie d'applications pour corriger les défauts de nos appareils photo avec DxO ViewPoint. Celui-ci s'intéresse à l'anamorphose de volume, les perspectives et l'horizon.

DxO ViewPoint anamorphose volume correctione exemple

 

Anamorphose de volume

Vous l'aurez sans doute remarqué sur vos clichés si vous utilisez un grand-angle : les sujets positionnés en périphérie de l'image sont déformés. En effet, la photographie à cette particularité de fixer une scène tridimensionnelle sur un plan. Tous les sujets qui ne sont pas sur l'axe optique sont donc déformés et plus vous vous éloignez de cet axe, plus les déformations sont visibles. L'anamorphose de volume (c'est son joli nom) est donc particulièrement visible avec les grands-angulaires.

La correction de l'anamorphose de volume ne peut être automatique, car la représentation d'une scène 3D sur un plan n'est qu'un histoire de compromis. Selon le sujet vous devrez appliquer une correction verticale/horizontale ou une correction en diagonale (tête allongée comme sur l'exemple ci-dessus). Si DxO se sert des données exif pour appliquer une correction par défaut, vous pouvez également choisir l'intensité de la déformation de l'image. Dans cette version, il n'est pas encore possible d'entrer manuellement la focale de l'optique utilisée (je pense notamment aux optiques de moyen format qui ne communique pas d'information au boîtier par exemple).
La correction de l'anamorphose de volume entraine également la déformation des lignes droites de l'image, il faut donc jouer avec le curseur avec précaution.

Perspective et horizon

DxO ViewPoint offre également des outils pour corriger les problèmes rencontrés lorsque le capteur n'est pas parallèle à la scène photographiée. Les lignes normalement parallèles ne le sont plus et à moins d'utiliser un objectif à bascule et décentrement, il faut corriger ces problèmes de manière logicielle.

DxO ViewPoint correction perspective

Ici, le logiciel offre des outils très simples à mettre en oeuvre. Pour les redresser les parallèles, il suffit de tirer deux repères sur les lignes normalement droites pour que DxO ViewPoint corrige l'image. Capture One et DxO Optics Pro dispose déjà d'outils similaires. Le logiciel permet de travailler sur les parallèles (horizontales / verticales), mais également sur les rectangles. Dans le même esprit, DxO ViewPoint propose de corriger l'horizon. Ici, rien d'original. Pratique, une loupe permet de placer précisément les points de travail. 

Ces transformations de perspectives obligent également à recadrer, souvent de manière sévère, les images. Il faut bien penser à laisser une marge importante autour des sujets. Dans ces cas, la surpixelisation des capteurs prend un peu plus de sens. Ici, DxO ViewPoint opère le recadrage de l'image à la volée. Toujours dans le recadrage, le logiciel propose également des opérations manuelles. 

Notre premier avis

Depuis le temps que nous attendions un plug-in DxO Optics pour Lightroom, notre voeu est-il enfin exhaussé ? Eh bien non, malheureusement. Si le logiciel propose bien de corriger l'anamorphose de volume, il n'utilise pas les milliers de mesures réalisées pour corriger automatiquement les défauts optiques (distorsions, vignetage, aberrations chromatiques..;). Il faudra donc, une fois de plus, se rabattre sur les outils de Lightroom ou Photoshop qui sont nettement moins performants. Le rêve d'un vrai module de corrections optique s'évanouit donc une fois de plus. On regrette également que le logiciel ne puisse travailler sur les fichiers raw, il faudra donc créer un fichier intermédiaire avant de lancer DxO ViewPoint. Notez que vous pouvez travailler sur des fichiers TIFF ou des JPeg jusqu'à 200 Mo (assemblage d'images). Pour les autres modules (perspective, horizon, recadrage), ces outils sont certes très pratiques et bien pensés, mais Lightroom et Photoshop disposent de fonctionnalités équivalentes accessibles sans quitter le flux de travail. il parait donc difficile d'investir presque 80 euros dans un module de correction de l'anamorphose de volume. 

Le logiciel sera disponible à partir du 17 septembre en version Windows (32 et 64 bits) et Mac OS X au tarif de 79 euros. L'application existe en version indépendante ou en éditeur externe pour Photoshop et Lightroom.

Une version d'évaluation d'un mois sera disponible sur le site DxO.

Lire également :
> Tous les logiciels testés


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation