L'été dernier, Red annonçait la sortie de sa nouvelle caméra équipée d'un tout nouveau capteur. Le "Dragon", remplaçant le "Mysterium X", promettait (sur le papier) des performances jamais vues sur une caméra.

DxOMark a eu la chance de mettre la main sur un prototype de cette Red Epic Dragon et lui a fait passer les mêmes tests que les boîtiers photo classiques. Résultat, le capteur Dragon est tout simplement renversant. Il dépasse celui du Nikon D800 sur la plupart des tests : dynamique, couleurs... la Red l'emporte, et devient le premier capteur à dépasser les 100 points au DxOMark Score !


Le "Dragon" est pourtant un "petit" capteur, si on le compare aux 35 mm de nos reflex plein format. Avec un facteur de 0,56x, le capteur CMOS de 19 Mpx est tout de même prévu pour filmer en 6K à 100 i/s. Le tout avec une dynamique colossale, annoncée par Red à 16,5+ stops et rapportée à 14,8 stops par DxO. De même, le capteur de la Red est décrit par DxO comme étant doté de la meilleure sensibilité 
aux couleurs. Sur ce point, il surpasse même des moyens formats comme les Phase One IQ180, P65 et P65+HR. 

Comparaison DxO Mark des courbes SNR (rapport signal/bruit) entre la Red Epic Dragon et le Nikon D800.
 
Et le point sur lequel DxO s'arrête pour expliquer les excellentes performances du capteur, c'est sa capacité à produire extraordinairement peu de bruit à bas ISO. Là encore, comparé au D800, la Red prend le meilleur avec un rapport signal / bruit significativement meilleur. DxO rapporte même que la courbe du SNR de la Red Dragon est meilleure que celle du D4. Il est d'ailleurs intéressant de noter que contrairement aux capteurs photo sur lesquels un gain analogique est généralement appliqué à chaque palier ISO, les capteurs vidéo n'ont qu'une sensibilité nominale. Les différentes sensibilités ne sont que des courbes appliquées en postproduction. En vidéo, il n'y a qu'un fichier RAW identique pour toutes les sensibilités ISO.

Comment fait Red pour obtenir de tels scores ? Le capteur ne livre pas tous ses secrets et Red non plus. Avec un capteur aussi rapide, il est possible que Red utilise une cadence ultra rapide pour réaliser un débruitage temporel à la volée avant l'enregistrement des images. Un traitement spatial sur le capteur pourrait également expliquer ces bons scores. Pour l'instant, il est trop tôt pour être catégorique.

Bref, vous l'aurez compris, si DxO a surtout l'habitude de traiter des boîtiers photo, cette Red a fait très grande impression chez eux. Et leur conclusion est assez intéressante : ce type de capteur est capable de produire des films de grande qualité, et des photos également très bonnes que l'on pourra facilement extraire du flux vidéo 6K, un atout pour les professionnels pressés qui n'auront pas à réaliser deux shootings différents pour avoir les deux matières (photo et vidéo). Reste à pouvoir s'offrir ce petit bijou (et les optiques qui iront avec) : comptez un peu moins de 30 000 $ pour la Red Epic Dragon, nue. 

Quoi qu'il en soit, ce nouveau capteur devrait facilement séduire les chefs op des prochaines grosses productions cinématographiques, à l'instar d'Exodus !
Source : DxOMark
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation