À peine annoncé et pas encore disponible à la vente, le Karma de GoPro possède déjà un sérieux concurrent du côté du chinois DJI. Le Mavic fait encore mieux niveaux compacité et possède en plus un mode de suivi du sujet et d’évitement d’obstacles.

DJI Mavic

20 cm de long, 8 de large et 8 de haut. Ce sont les dimensions réellement compactes du Mavic une fois ses ailes repliées. Le dernier-né de la firme de Shenzhen fait une sortie remarquée avec des caractéristiques vraiment haut de gamme. Non seulement il n’impose pas de transporter une valise encombrante comme ses aînés Phantom 4 ou Inspire 1 v2, mais il permettra d’emporter dans un sac photo à la fois un drone et un reflex avec son objectif. De quoi réaliser des prestations filmées complètes au sol et dans les airs.

Outre sa compacité et sa simplicité d’utilisation — puisqu’il est possible de laisser les hélices en place pour n’avoir que les ailes à déployer pour voler —, c’est un modèle performant qui, selon DJI, peut voler jusqu’à un vitesse de 65 km/h en mode Sport et présente une autonomie de 27 minutes en fonctionnement.
Équipé de 5 caméras de contrôle, deux télémètres à ultrasons, des capteurs redondants, GPS et Glonass et 24 processeurs, il est en mesure d’éviter les obstacles, de suivre un sujet en mode ActiveTrack et de voler en stationnaire, ce que l’aile volante Disco de Parrot est incapable de faire.

DJI Mavic

Il est livré avec une télécommande elle aussi compacte qui possède une portée de transmission de 7 km maximum avec un retour vidéo direct en 1080p grâce à la technologie Ocusync. Il pourra également être piloté directement depuis un smartphone avec l’application DJI. L’utilisateur utilisera alors les commandes classiques ou les modes automatiques TapFly pour indiquer une direction sur une carte, Spotlight pour fixer un sujet, Profile pour voler à côté du sujet ou encore Circle pour lui tourner autour. Le mode Tripod sera quant à lui utilisé en intérieur pour diminuer la vitesse du Mavic et offrir un contrôle plus précis. DJI cède également au phénomène du selfie, baptisé "dronie" pour l’occasion, avec un mode Gesture. Pour un vol en immersion totale, les utilisateurs pourront acheter des DJI Goggles en option et profiter d’un point de vue aérien avec une transmission sans latence. En revanche, aucune mention du récent partenariat entre DJI et Epson n’est abordé dans la présentation du produit.

DJI Mavic

Côté capture d’image, le Mavic est équipé d’une caméra qui filme en 4K à 30 im/s ou en Full HD 96p pour de meilleurs ralentis. Il réalise des photos de 12 Mpx avec enregistrement en Raw. Malheureusement, il est dépourvu de stabilisation optique et sa stabilisation électronique est inactive en 4K. Cependant, il possède une nacelle trois axes sur laquelle est fixé le module photo. Elle permettrait selon DJI de conserver une bonne stabilité même à grande vitesse. Difficile de se faire une idée sans essayer le Mavic, mais nous pouvons déjà dire qu’un beau duel s’annonce avec le Karma de GoPro.

Disponible à partir de la mi-octobre, il sera vendu 1 200 €. Un kit comprenant un chargeur de voiture, un sac d’épaule, deux batteries supplémentaires et un jeu d’hélices sera proposé à 1 500 €.

> Tous nos tests de drones
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : DJI
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
DJI Mavic, un drone vraiment compact et complet



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation