Tout juste sorti et déjà passé par la moulinette de DxO, le nouveau Nikon D810 ravit le titre au D800E, pour un petit point au classement général.



À y regarder de plus près, il semble que l'avantage "déterminant" du D810 sur les D800 et D800e tienne principalement à l'accroissement de la dynamique... à la nouvelle sensibilité ISO de base de 64 ISO. À cette sensibilité on flirte avec les 15 EV, ce qui est proprement impressionnant.

DxOMark, classement D810

Mais curieusement, de 200 à 1 600 ISO, les mesures de DxO semblent indiquer que le capteur du D810 est un poil en dessous de ce que proposent les deux autres. Juste un peu, mais tout de même.

Enfin, dernière petite surprise, la performance en basse lumière ("low light") renvoyée par les analyses de DxO place le D810 sur un pied d'égalité avec le D800, laissant le D800E seul en tête.

Des résultats synthétiques qu'il sera intéressant de confronter à la réalité du terrain, mais qui semblent d'ores et déjà indiquer une chose : l'attrait du D810 par rapport à ses deux prédécesseurs ne sera pas tant à chercher dans la qualité d'image que dans les raffinements annexes, comme l'AF plus élaboré ou le traitement accéléré par l'Expeed 4 impactant directement la rafale et la cadence en vidéo.

> Test Nikon D810
Source : DxO


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation