« Je suis repéreuse de décor et je pense qu'un appareil avec GPS peut être un plus ; et il semble y en avoir peu. Il faudrait qu'il soit de bonne qualité en basse lumière, assez petit et expert. Merci de vos conseils.
Séverine
 »

Face à ce genre de choix, notre conseil serait assez simple : trouvez d'abord un bon boîtier... quitte à rajouter le GPS après. La fonction primaire d'un appareil photo est de produire de bonnes photos. S'il dispose d'un GPS, c'est un plus, mais s'il n'en a pas, ce n'est pas grave : il est assez facile de géolocaliser ses clichés sans cette option intégrée.

Panasonic LX100

Panasonic LX100

Les boîtiers avec GPS sont assez nombreux, mais il s'agit soit de compacts qui peinent en général à monter en ISO sans trop dégrader l'image, soit de reflex (Canon EOS 6D par exemple) a priori trop encombrants pour vous.

Parmi les bons boîtiers compacts montant bien en ISO que nous avons testés récemment, aucun n'a de GPS. Sony RX100 Mark III, Fujifilm X100T, Canon G1X Mark II en sont dépourvus, pour ne citer qu'eux.

Et chez Sony, on aura remarqué que le GPS n'est pas une fonction gravée dans le marbre, puisqu'en passant au Mark II, l'Alpha 77 a tout simplement perdu son GPS au profit d'un duo Wi-Fi + NFC.
À l'inverse, le Canon 7D Mark II dispose d'une puce GPS, mais pas de Wi-Fi... Là encore, il s'agit d'un reflex qui ne convient pas dans votre cas.

Lier boîtier et smartphone

Cependant, nous le disions en préambule, l'absence de GPS intégré n'est pas vraiment un problème, même si on veut géolocaliser ses photos. Car il y a fort à parier que vous transportiez déjà un GPS dans votre poche à longueur de journée : votre smartphone. Et il est extrêmement facile d'utiliser son GPS pour géolocaliser vos photos.

Certains constructeurs l'ont bien compris et il est désormais fréquent de voir des boîtiers équipés de Wi-Fi et capables d'utiliser le GPS de votre smartphone pour géolocaliser les photos prises. C'est, entre autres, le cas d'Olympus dont les compact à objectifs interchangeables PEN par exemple savent travailler avec un smartphone pour la géolocalisation (voir Pen E-P5 ci-dessous). C'est aussi le cas chez Canon avec les compacts experts PowerShot G1X Mark II ou G7X (ci-dessous) qui savent se relier à un smartphone pour en utiliser le GPS.

Canon G1X Mark 2

Olympus Pen E-P5

Canon G7x

Canon G7X


La solution "Tracker + Geosetter"

Et même si d'aventure le boîtier de vos rêves n'en n'était pas capable, pas de panique : la solution existe et elle est gratuite et efficace. Nous y avions consacré un article il y a quelque temps : "Quelles sont les solutions pour géolocaliser ses images ?"

Pour résumer, dans votre cas, il faut simplement une application faisant office de tracker sur le smartphone, et un logiciel de synchronisation pour inscrire les coordonnées GPS dans les EXIF des photos (ce qui permettra de les repérer sur une carte).

A l'époque, nous avions un faible pour "My Tracks" sur Android ("Mes parcours" sur le Store français). Mais la dernière mise à jour de l'application par Google la rend incapable d'échanger avec d'autres applications, ce qui la rend totalement caduque pour le photographe qui doit pouvoir exporter un fichier GPX pour utiliser Geosetter.

Aujourd'hui d'autres applications comme Open GPS Tracker sur Android, ou Easytrails GPS ou Trckr sur iOS fonctionneront parfaitement bien.

GPS Canon Camera Windows
L'application de Canon CameraWindow pour gérer la géolocalisation des images avec un G7X.

L'inconvénient de cette solution est qu'il faut en passer par une phase de synchronisation manuelle une fois les photos faites. On exporte le fichier GPX de son tracker GPS, on importe ses photos sur son ordinateur, puis on combine les deux via Geosetter. C'est facile, mais cela demande tout de même quelques minutes. Si vous avez besoin de travailler dans l'urgence, ce n'est peut-être pas idéal.
En revanche, la solution est gratuite et permet de se focaliser sur la partie photo du boîtier.

Parmi les attentes exprimées, celles de la compacité et de la bonne performance en basse lumière étaient en bonne place. La solution smartphone + Geosetter permet d'envisager les "Rolls" du moment que sont les Sony RX100 Mark IIIPanasonic Lumix LX100 (cité ci-dessus), voire le Fujifilm X100T si le zoom n'est pas un impératif - nous partons du principe que pour repérer des décors, vous utiliserez surtout des vues larges, au grand-angle.

Fujifilm FinePix X100T

Fujifilm X100T

Sont RX100 Mark III

Sony RX100 Mark III




Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation