Olympus le martèle depuis le début, l'un des avantages du format 4/3 est la possibilité de créer des boîtiers reflex très compacts et légers. La marque s'est efforcée d'aller dans ce sens avec sa gamme de reflex E-4xx, dont le dernier représentant, le E-420 et son objectif ultraplat 25 mm sont de bons exemples.
Je finissais d'ailleurs le test du E-420, en reprochant à Olympus de ne pas aller encore plus loin en proposant des compacts dotés d'un capteur 4/3.
Aujourd'hui, les choses pourraient bien changer.


Olympus E-420 comparé aux Canon G7 et Sigma DP1.

En effet, le consortium 4/3 (Olympus, Panasonic, Kodak...) vient en effet d'annoncer la naissance du format micro 4/3 (micro Four Third). 
Une petite révolution en soi, puisque les différents constructeurs proposent tout simplement de pouvoir réaliser très prochainement des apapreils sans chambre reflex (et donc sans visée reflex), mais équipé d'un "gros" capteur au format 4/3  (17,3 x 13 mm contre 8,8 x 6,6 mm dans le meilleur des cas 1/2,3").

Micro quatre tiers
Pour réduire les dimensions des boîtiers et des objectifs, le format micro 4/3 propose tout simplement de supprimer la chambre reflex, tout en conservant le capteur 4/3 qui équipe déjà les reflex Olympus et Panasonic. On note également une diminution du diamètre de la baïonnette de 6 mm et l'apparition de deux contacteurs supplémentaires. La disparition du miroir est une bonne nouvelle. Celui-ci était en grande partie responsable du retard au déclenchement des Panasonic L10 et Olympus E-420/E-520.
Les deux connecteurs supplémentaires ont également une certaine importance. Ils devraient à la fois améliorer la visée LiveView, réduire le délai de mise au point (plus de communication entre le boîtier et l'objectif) et surtout permettre l'enregistrement de vidéo.
Les appareils pourront utiliser des objectifs interchangeables spécifiques et les anciennes optiques 4/3 pourront être utilisées par le truchement d'un adaptateur.


Des boîtiers plus petits, des objectifs moins volumineux, des capteurs plus gros que ceux habituellement utilisés et bientôt la vidéo...les caractéristiques du format micro quatre tiers semblent plutôt alléchantes.
Pourtant, il reste un problème de taille : la mise au point.
La disparition du la chambre reflex et du miroir implique également la disparition du système autofocus par détection de phase. Pour l'instant, les procédés utilisés par Panasonic et Olympus (autofocus par détection de contraste et détection de visages) sont loin de présenter la réactivité d'un système reflex et sont également plus lents que les meilleurs autofocus de compacts actuels.
Les deux constructeurs promettent des améliorations, il faudra juger sur pièce.

En tout cas, cette nouvelle confirme la tendance des compacts à utiliser des capteurs plus grands. Le Sigma DP1 a déjà ouvert la voie aux capteurs APS-C et d'autres constructeurs devraient sans doute les rejoindre...
Le mois d'août s'annonce donc chargé avec pour ligne de mire, une Photokina 2008 (23-28 septembre) sans doute pleine de rebondissements.

Vous pouvez d'ores et déjà retrouver plus d'information sur le site officiel 4/3.

Source : Four Third
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation