Après les processeurs centraux (CPU), après les cartes graphiques, les compacts eux aussi passeront aux systèmes multi-processeurs. Ce ce que nous a confié un haut responsable japonais d'un constructeur d'appareils photo, en réponse à notre quetsion sur la lenteur persistance des compacts. Cette lenteur à la mise sous tension, à la mise au point, à l'enregistrement, vient en grande partie, nous a-t-il expliqué, de la faiblesse des processeurs actuels. Opter pour de plus rapides serait possible, mais avec des surcoûts très élevés, inadaptés en ces temps d'économie et de chute des prix.

Aussi ont-ils étudié d'autres options, et retenu finalement l'implantation d'un second processeur, identique au premier. Le traitement des tâches en parallèle accélèrerait considérablement les appareils, sans avoir trop de conséquences sur le prix. Impossible en revanche d'avoir déjà une idée plus précise du gain espéré ; les travaux sont toujours en cours.

Il faudra néanmoins attendre encore quelques temps avant de voir de tels compacts débarquer. Mieux vaut ne pas les attendre avant 2009.

A noter que le Canon EOS1D Mark III fait déjà appel à une telle solution, puisqu'il intègre effectivement deux processeurs DIGIC III.
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation