Alors que nous vous faisions part, à l'occasion de notre bilan de la photokina concernant les accessoires de stockage, de l'absence de nouveautés sur le marché des cartes mémoire destinées aux professionnels, la CompactFlash Association annonçait discrètement le développement des CFexpress. Cette nouvelle gamme de cartes promet une vitesse théorique maximale de 8 Go/s ainsi que des déclinaisons de différentes dimensions pour des usages variés.

CompactFlash Association

La guerre de l'ombre que se jouent les formats CFast et XQD toucherait-elle déjà à sa fin ? Le premier, annoncé par la CompactFlash Association en septembre 2008 et utilisant le bus SATA (Serial Advanced Technology Attachment), supporte des vitesses théoriques de transfert de l'ordre de 600 Mo/s. Le second a quant à lui été annoncé en novembre 2010 par SanDisk, Sony et Nikon (puis officialisé en décembre 2011 par la CompactFlash Association) et utilise le bus PCI Express pour atteindre des débits théoriques de l'ordre de 1 Go/s.

Faute de consensus concernant le successeur légitime du format CompactFlash, les constructeurs d'appareil photo, de caméras et de cartes mémoire s'intéressant aux solutions de stockage professionnelles se sont divisés sur la question. SanDisk, Lexar, Transcend ou encore Atomos fabriquent ainsi des cartes CFast, celles-ci étant principalement destinées à des caméras professionnelles de marques BlackMagic, Arri et Canon, mais également à l'appareil reflex Canon 1DX Mark II. En ce qui concerne la norme XQD, ce sont Sony et Lexar qui les fabriquent, notamment pour quelques caméras Sony mais aussi et surtout pour les boîtiers reflex Nikon D4, D4S, D5 et D500.

Cartes mémoire SanDisk Extreme Pro CFast 2.0, Lexar Professional 2933x XQD 2.0 et Sony XQD série G
Les gammes de cartes CFast et XQD testées sur Focus Numérique : SanDisk Extreme Pro CFast 2.0, Lexar Professional 2933x XQD 2.0 et Sony XQD série G.

Personne n'appréciant la complexité d'un marché régi par une multiplicité de formats, la CompactFlash Association s'est donné pour objectif de développer une nouvelle norme qui pourrait mettre tout le monde d'accord... ou au contraire, ajouter à la confusion ambiante.

Le format CFexpress devrait quoi qu'il en soit déployer plusieurs arguments en sa faveur : la combinaison de plusieurs voies (nos amis anglo-saxons utilisent le terme "lane") utilisant le bus PCI Express permettrait de repousser la vitesse théorique maximale de ce dernier de 1 Go/s à 8 Go/s. Il serait de plus possible de créer différentes cartes adaptées aux dimensions et aux débits exigés par des appareils variés tout en conservant une seule interface physique et un seul protocole de transfert (le protocole NVM Express).

Cette nouvelle norme ayant été annoncée récemment, il pourrait cependant se passer quelques années avant que nous ne voyions arriver sur le marché des cartes dont les vitesses de transfert dépassent 1 Go/s. Les débits mentionnées sont d'ailleurs théoriques et ne représentent réellement les performances atteignables sur le terrain. Notez de plus que le format CompactFlash équipe aujourd'hui encore — soit 8 ans après l'annonce de la norme CFast et 6 ans après l'annonce de la norme XQD — un grand nombre d'appareils reflex professionnels du marché.

> Accessoires de stockage : quelles tendances en 2016 ?
> Comprendre les cartes mémoire aux formats CFast et XQD
> Tous nos tests de cartes mémoire
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numéique


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation