L'info aurait pu être l'une des plus importantes du CES (pour la partie photo bien entendu). Nikon annonce plancher sur le D4s, qui succédera au D4, âgé de tout juste 2 ans, en tant que vaisseau amiral de la marque.

Nikon D4s en préparation

Mais c'est à peu près tout ce que Nikon révèle. Le communiqué de 12 lignes ne fait référence qu'à un nouveau processeur d'image et à un autofocus amélioré. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Nikon reste dans le flou le plus total. Rappelons toutefois que lors du passage du D300 au D300s, les différences principales entre les deux boîtiers étaient l'ajout de la fonction d'enregistrement vidéo et une rafale musclée. De même, lorsque le D3 est devenu le D3s, le boîtier devenait capable d'enregistrer de la vidéo, voyait son buffer (et sa rafale) améliorés, et gagnait beaucoup en sensibilité ISO.

L'adoption suggérée d'un nouvel Expeed dans le D4s peut laisser suggérer que ces pistes (vidéo, sensibilité et rafale) sont peut-être celles dans lesquelles il faudra s'attendre à trouver le gros des nouveautés. On prêtera bien entendu une attention toute particulière à l'amélioration de l'AF... Nikon a-t-il enfin un successeur au vénérable Multi-CAM 3500FX (51 collimateurs, dont 15 en croix) déjà en service sur le D3 ? Ce serait une excellente chose pour replacer le D4 face au 1D X de Canon dont le module AF et la mesure d'exposition ont évolué de manière spectaculaire par rapport aux générations précédentes. 
En revanche puisque ce D4 sera un "s" et non un "x", il semble logique de s'attendre à ce que le capteur reste l'actuel (et excellent) 16 Mpx, et non un 24 ou un 36 Mpx. Bref, beaucoup de questions et tout autant d'attentes... Patience.
Source : Nikon


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation