Un an après le SX200 IS, Canon présente la nouvelle version de son compact superzoom haut de gamme, logiquement baptisée PowerShot SX210 IS. C'est pourtant une révolution, le nouveau venu ne reprenant rien de son prédécesseur.

Canon PowerShot SX210
Canon PowerShot SX210
 


Panasonic aura-t-elle péché par conservatisme ? C'est la question que nous commençons à nous poser avec l'arrivée des nouveaux compacts à gros zoom. Le TZ10 est en effet techniquement très proche du TZ7, les nouveautés étant un récepteur GPS, un nouveau traitement d'image (avec une fonction de zoom électronique amélioré) et l'exposition manuelle.

En face, Samsung a tapé fort avec un WB650 intégrant, au même prix, un récepteur GPS, un écran AMOLED et surtout un zoom 15x. La différence en téléobjectif (360 mm contre 300 mm) n'est pas forcément très visible, mais sur cette catégorie d'appareils le zoom est le nombre magique que l'on retient.

Canon, ennemi traditionnel de Panasonic, tient également à se démarquer. Pour commencer, le SX210 IS sera lancé à 329 €, soit 70 € moins cher que le TZ10... et lui aussi propose un zoom plus poussé : 28-392 mm, soit 14x, avec au passage le plus long téléobjectif du segment.

Comme ses concurrents, le SX210 IS filme en HD 720p, avec son stéréo et zoom actif (Canon rattrape ici une faiblesse du SX200 IS). Mais la principale nouveauté du SX210 IS, c'est que Canon a radicalement revu le style et l'ergonomie de son produit.

Canon PowerShot SX210 dos

Le SX210 IS reprend ainsi (hélas !) le poussoir de zoom vu sur l'Ixus 130. La molette des modes passe à plat à l'arrière, au-dessus de la désormais classique roue codeuse — sans surprise, les modes manuel et semi-automatiques sont toujours là.

Cette disposition, qui n'est pas sans rappeler celle du S80 ou de certains Olympus, devrait permettre de changer plus facilement de mode de prise de vue, pour peu que la molette des modèles de série soit un peu moins rigide que sur les prototypes pris en mains.

Le flash pop-up sort toujours automatiquement au démarrage mais — Ô joie ! — il est désormais possible de lui faire réintégrer son logement. Sur le plan stylistique, il est mieux intégré à l'appareil (il profite d'un changement de surface pour masquer sa jointure), ce qui est révélateur d'une tendance marquée sur le SX210 IS : là où les différents éléments du SX200 IS paraissaient rajoutés dans des perforations du boîtier, le nouveau venu est plus uniforme. Les commandes semblent désormais faire partie de l'appareil, et si l'on peut regretter le redan au-dessus de l'écran, celui-ci fait tout même moins "pièce rapportée" que sur le précédent modèle.

En revanche, il y a une sirène à laquelle Canon reste sourd : celle du GPS. Pas de géolocalisation des photos donc, et si les représentants du constructeur ont été très curieux de connaître notre sentiment sur cette fonction, il ne semble pas que Canon souhaite l'intégrer prochainement.

Il conviendra désormais de voir ce que donnera concrètement ce condensé de nouveautés mais, sur le papier, le SX210 IS paraît bien armé face à la concurrence — tout dépendra en fait de la qualité d'image du WB600, version light du WB650, qui sera sans doute son plus proche adversaire, le TZ8 étant handicapé par un zoom "seulement" 12x.

> Comparatif photo : les compacts sur lesnumeriques.com
> Fiche technique Canon PowerShot SX210
Source : Canon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation