Canon passe à son tour au CMOS "BSI" (backside illumination), apparu il y a près d'un an sur les Sony Exmor R. Son Ixus 300 HS (349 €) n'en est pas moins ambitieux, avec l'objectif le plus lumineux — en grand angle — vu sur ce type de capteur et (presque) toutes les fonctions à la mode.

Canon Ixus 300 HS face

Voici donc le Canon Ixus 300 HS, premier modèle de la marque recevant un capteur CMOS rétro-éclairé. Celui-ci est un 10 Mpx de 1/2,3".

Il est associé à un objectif 28-105 mm, dont Canon met en avant l'ouverture maximale à f/2... en grand-angle : lorsqu'on zoome à 105 mm, il ne dépasse plus f/5,3 ! De quoi mettre à bas l'affirmation du communiqué selon laquelle cette large ouverture permettrait de jouer sur la profondeur de champ : à 28 mm, celle-ci sera de toute façon importante, et à 105 mm, l'ouverture ne sera plus suffisante pour la réduire...

Canon Ixus 300 HS dos

Extérieurement classique

L'interface est globalement proche de celle de l'Ixus 110 IS : on retrouve l'écran 16/9 de 7,5 cm, hélas limité à 230 000 points, et les deux boutons encadrant une roue codeuse.

Côté esthétique, on note la forme biseautée de l'angle de l'appareil, qui ne facilite pas vraiment la préhension : les modèles lisses (blanc et gris) risquent de devenir glissants en été. Le modèle noir tient mieux en main, du fait de son revêtement granité plus adhérent.

Enfin, l'Ixus 300 HS reçoit un lot de fonctions du moment : rafale rapide (illimitées à 3,7 i/s en pleine définition et 8,4 i/s en 2,5 Mpx), vidéo HD 720p avec zoom optique, vidéo QVGA à 240 i/s, détection de scènes avec activation du flash en contre-jour, détection des sourires et même... détection des clins d'œil : pour un portrait de groupe, un battement de paupière en direction de l'appareil remplace la télécommande. Ne manque plus que le panoramique à la volée façon Sony.

Lors d'une première prise en mains de prototypes, l'Ixus 300 HS s'est révélé conforme aux derniers Ixus haut de gamme : bien construit, avec une interface agréable et une bonne réactivité (malgré des firmwares non définitifs).

Restera à voir ce que Canon aura su tirer du BSI CMOS : on sait qu'il nécessite une adaptation du traitement d'image devant laquelle tous les constructeurs ne sont pas égaux — même si l'expérience de ce type de capteur devrait plutôt jouer en faveur de la marque rouge.

> Comparatif photo numérique : les compacts sur LesNumériques
Source : Canon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation