Photokina 2012 : Canon présente le PowerShot G15, un compact expert doté d'un zoom 5x lumineux et stabilisé. Est-il le digne héritier du G12 sorti il y a presque 2 ans ?

Canon PowerShot G15 face avec flash

Premier constat, l'appareil est moins trapu que son prédécesseur. Normal, l'écran LCD arrière librement orientable sur le G12 est désormais fixé au dos de l'appareil. La fabrication inspire confiance et le nouveau G15 est à l'image de la gamme G : un compact sérieux, robuste et bardé de commandes pour régler rapidement les options de prise de vue. 

Prise en mains

Canon a légèrement modifié l'ergonomie de son compact expert, mais vous retrouverez les grandes lignes du précédent modèle à savoir une molette de réglage sur l'avant de la poignée, une roue codeuse à l'arrière, un barillet pour le choix du mode d'exposition et une molette pour la correction d'exposition. la roue pour la sensibilité ISO disparait. Est-ce dramatique ? Pas forcément s'il est possible de définir de manière précise la plage ISO Auto. Le flash escamotable est là et une griffe porte accessoire trône toujours sur le dessus de l'appareil. À l'arrière, une commande vidéo est enfin disponible, alléluia !

Canon G15 dessus

Un zoom 28-140 mm f/1,8-2,8 stabilisé

L'une des nouveautés les plus marquantes du G15 est bien sûr son optique 5x stabilisée à ouverture glissante f/1,8-2,8 qui remplace avantageusement l'ancien modèle qui n'ouvrait qu'à f/2,8-4,5. Le gain est plus qu'appréciable surtout que la plage focale reste à 28-140 mm. Certains auraient certains appréciés un grand-angle plus large, mais cette optique reste très polyvalente, surtout avec un mode macro 1 cm. La stabilisation optique permettrait de gagner jusqu'à 4 IL D'un point de vue optique, Canon revient donc dans la course et peut affronter la concurrence plus sereinement :

- Panasonic LX7 : 24-90 mm ouvert à f/1,4-2,3
- Olympus XZ-2 : 28-112 mm ouvert à f/1,8-2,5
- Samsung EX2F : 24-80 mm ouvert à f/1,4-2,7
- Sony RX100 : 28-100 mm ouvert à f/1,8-4,9
- Nikon P7700 : 28-200 mm ouvert à f/2-4

Canon G15 optique lumineuse
 

Adieu écran orientable...

Voilà une fâcheuse nouvelle. Exit donc l'écran LCD monté sur rotule pourtant si pratique en photo et en vidéo. La raison invoquée ? Le gain de place... Nous aurions au moins trouvé un écran tactile comme celui qui équipe le reflex 650D ou le récent EOS M, mais non. Rien. L'afficheur dispose de 920 000 points et les angles de vision devraient être assez larges. Le viseur est toujours là lui et toujours aussi peu précis. Pour cette nouvelle version, un viseur électronique 100% aurait été une bonne surprise. 

Canon G15 dos

Le plus rapide ?

Dans les entrailles du G15, vous trouverez un capteur Cmos 1/1,7" HS à 12 Mpx épaulé par un processeur de traitement des données DIGIC 5. La plage ISO s'étend de 80 à 12800 ISO et la rafale permet d'aligner pas moins de 10 vps sur 10 vues et sans AF. Lorsque ce dernier est enclenché, la cadence tomber à 0,9 vps...Le G15 accède enfin à la vidéo HDTV 1080, mais à 24 vps seulement, mais avec du son stéréo.
Canon annonce avoir travaillé sur la réactivité de l'autofocus et clame un gain de l'ordre de 50% par rapport au précédent modèle devenant ainsi, le compact le plus rapide de sa catégorie. À vérifier lors de nos tests donc ou lors d'une prise en mains sur le stand Canon à la Photokina.

Prix et disponibilité

Le PowerShot G15 de Canon sera disponible au mois d'octobre pour un peu moins de 600 euros. Un caisson étanche jusqu'à 40 m sera également de la partie aux alentours de 300 euros.

Notre premier avis

Attendu depuis longtemps, le G15 nous laisse un peu sur notre faim. Certes l'optique est plus lumineuse et stabilisée, mais la disparition de l'écran orientable est difficile à comprendre. Pour compenser ce manque, une version tactile aurait pu nous réconforter, mais il n'en est rien. Pour gagner en compacité, pourquoi ne pas supprimer le viseur optique et opter pour un modèle électronique calé sur un côté de l'appareil comme le Nex-7 ? La vidéo progresse, mais là aussi timidement. La cadence reste figée à 24 vps et le boîtier ne propose toujours pas d'entrée micro ou de sortie casque pour le retour son. Côté connectivité, l'absence de Wi-Fi ou de GPS est également regrettable. Bien sûr il reste la qualité des images et la réactivité de l'autofocus. Sur ces points, nous ne pouvons nous prononcer et nous sommes impatients de pouvoir organiser un comparatif géant des compacts experts réunissant : Canon, Panasonic, Samsung, Sony et Nikon.

> Fiche technique complète du PowerShot G15 sur le site de Canon

Lire également :
> Tous les compacts testés
> Toute l'actualité Photokina 2012
Source : Canon France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation