Si le Canon PowerShot G11 caracole en tête des ventes sur le segment compact expert, le boîtier souffre de quelques défauts pour certains rédhibitoires comme l'absence de vidéo HDTV ou une luminosité un peu faible par rapport aux précédents modèles de la gamme G. Canon propose aujourd'hui une évolution de son compact avec le PowerShot G12.
 
Canon PowerShot G12 3_4
Le Canon PowerShot G12 dispose à nouveau d'une molette sur l'avant de la poignée !


Prise en mains

Par rapport au précédent G11, le nouveau compact expert n'apporte que quelques évolutions. La forme générale reste identique et le G12 dispose toujours du zoom optique 5x (28-140 mm f/2,8-4,5) et de l'écran LCD monté sur rotule latérale capable d'afficher 460 000 points. L'ensemble est toujours aussi imposant et trapu : un signe caractéristique des PowerShot G. 

Canon PowerShot G12 dessus
Nouveauté : la molette de réglage de la sensibilité permet une sélection plus fine (1/3 d'IL) des ISO.

Le dessus du G12 est une profusion de molettes. Sur la gauche, le correcteur d'exposition (avec témoin de modification) et, sur la droite, un double barillet, l'un pour choisir rapidement la sensibilité ISO, l'autre, plus classique, pour choisir le mode d'exposition (P,S,A,M, modes scènes et deux modèles personnalisables). La commande de zoom est toujours là avec le déclencheur. Vous l'apercevez aussi sur le précédent visuel, une nouvelle molette fait son retour sur le devant du boîtier. Celle-ci est personnalisable (sans doute pas cliquable par contre) en fonction de vos envies et vous pourrez attribuer la modification de l'ouverture, de la vitesse en alternance avec la roue codeuse arrière. Toujours sur le dessus, la griffe flash permet d'utiliser les modèles cobra de la gamme EOS.

Canon PowetShot G12 dos
Canon PowerShot G12 : un beau tableau de bord et quelques touches personnalisables.

Peu de modification à l'arrière. L'écran LCD est toujours là, mais nous aurions aimé une augmentation de la définition pour atteindre 920 000 points comme sur la gamme de reflex. La roue codeuse permet de naviguer dans les menus et paramétrer les options de prise de vue. La touche S est également personnalisable et vous pouvez associer de nombreuses options comme la balance des blancs personnalisée, le mode Raw...

Canon a apporté quelques modifications plus discrètes comme un histogramme RVB ou un niveau électronique (gauche - droit). Le zoom optique n'est pas tout à fait identique à celui du G11. En effet, il intègre désormais la nouvelle stabilisation dite Hybrid (que l'on retrouve également sur l'optique 100 macro pour reflex, mais également sur le compact S95). Pour mémoire, la stabilisation Hybrid permet non seulement de limiter les mouvements circulaires, mais également les mouvements de translation plus fréquents notamment en mode macro.

HS System par Canon

À l'intérieur du PowerShot G12, vous retrouverez le HS System de Canon. Sous cette appellation, Canon regroupe un capteur CCD de 10 Mpix (1/1,7") haute sensibilité et le processeur de traitement d'image DIGIC 4. C'est le même système que l'on retrouve sur le compact PowerShot S95 notamment. Les résultats et la qualité des images devraient donc être très proches et donc très bons (voir le test du Canon S95 sur LesNumériques.com). La gestion du bruit électronique est remarquable jusqu'à 800 ISO et encore acceptable à 1600 ISO (il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un petit capteur...). Nous verrons lors de nos tests ce qu'il en est concrètement.


Le second bénéfice du HS System est l'apparition d'un mode vidéo HDTV 720p sur la gamme G. Pour la première fois, le compact expert de Canon pourra filmer en haute définition. Certes, la définition est limitée à 1280 x 720 pixels et à une cadence de 24 i/s (.MOV, H.264). Le son est enregistré en stéréo (il n'y a pas d'entrée micro stéréo). Malheureusement, le zoom optique ne sera pas fonctionnel pendant le filmage. Il reste encore quelques améliorations pour un futur G donc.
Le HS Système autorise également une rafale plus rapide, qui atteint...1,9 i/s en pleine définition (jusqu'à 3,9 i/s en 2,5 Mpx). C'est loin d'être exceptionnel et dans tous les cas insuffisant pour la photo sportive par exemple. Canon n'annonce aucun progrès concernant l'autofocus. C'est pourtant un point sur lequel les ingénieurs auraient pu travailler pour améliorer la réactivité, notamment en basse lumière.

Canon PowerShot G12 face et écran rotule
Le Canon G12 arbore toujours un bel écran LCD de 7,6 cm monté sur rotule.

Le Canon PowerShot G12 sera disponible au mois d'octobre pour 549 euros.

> La fiche technique complète du PowerShot G12 sur le site de Canon

Notre premier avis :

L'arrivée du Canon G12 arrive à point nommé (il n' y a pas de hasard...) pour nous offrir de belles confrontations sur un segment du compact expert qui ne s'est jamais aussi bien porté. Nous avons désormais pas moins de 4 modèles : le Panasonic LX5, le Samsung EX1 et le tout récent Nikon P7000. Il reste également des modèles plus anciens comme le Ricoh GRD III et sa superbe ergonomie, le Sigma DP2s et son "gros" capteur APS-C ou le luxueux Leica X1. Bref, actuellement le choix est quasi pléthorique, et cela, sans compter avec les compacts à objectifs interchangeables qui viennent piétiner les plates-bandes malgré un embonpoint certain.

Nikon P7000
Nikon P7000
Panasonic LX5
Panasonic LX5
Samsung EX1 test review
Samsung EX1


Canon et Nikon ont clairement choisi des zooms polyvalents (télé assez longs) au détriment de la luminosité. Même Panasonic et son LX5 abandonne son optique ultra lumineuse au profit d'un zoom plus long. Seul Samsung tente de séduire les photographes avec un grand-angle 24 mm ouvert à f/1,8 qui reste ouvert à f/2,4 en télé (72 mm). Tous les compacts, hormis le Samsung EX1, ont opté pour un mode vidéo haute définition et aucun ne propose un mode HDTV 1080. Les G12 et P7000 prennent un peu l'ascendant avec un enregistrement sonore stéréo. Le Nikon P7000 est par ailleurs le plus complet avec la possibilité de brancher un micro stéréo et un zoom optique fonctionnel pendant le filmage (ce qui est encore impossible avec le G12 de Canon).
Sur la qualité des images, il est intéressant de noter que les 4 protagonistes utilisent un capteur CCD de 10 Mpx (alors que tous les constructeurs n'arrêtent pas de vanter les mérites des capteurs CMOS et CMOS inversé). Les tailles de ces capteurs ne sont pas toutes identiques (celui du Panasonic est légèrement plus grand), mais nous allons assister à un match d'algorithme et d'électronique pour le traitement des images. Nous connaissons déjà les clichés du Samsung EX1 et nous attendons avec impatience de pouvoir les confronter aux autres modèles.
Sur l'ergonomie, le Canon G12 est le fruit d'une longue maturité et il est vrai que l'interface est une référence : deux molettes, des touches personnalisables, un écran monté sur rotule et des accès directs.
Source : Canon France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation