Photokina 2016Canon persiste et signe avec l'EOS M5, un nouvel hybride enfin équipé d'un capteur Dual Pixel AF et d'une ergonomie proche d'un reflex. La gamme EOS M a-t-elle enfin un digne représentant ?

Canon EOS M5

On ne pas dire que jusqu'à présent, la gamme EOS M ait réussi à nous séduire depuis l'introduction du premier modèle en juillet 2012 : les "gros" compacts dotés d'un capteur APS-C manquent cruellement de singularité et l'EOS M premier du nom souffrait d'un autofocus trop lent et de l'absence de viseur électronique.

Pour construire sa gamme EOS M, Canon a choisi de monter en puissance en commençant par un premier modèle très grand public. Aujourd'hui, avec ce M5, la marque tente d'accrocher les possesseurs de reflex qui souhaitent disposer d'un boîtier plus léger et plus compact toujours avec un capteur APS-C, ou encore les photographes utilisant un compact expert et désireux d'acquérir un système évolutif.

Canon EOS M5
Le nouvel EOS M5 petit et léger (moins de 430 g sans optique).

Une fiche technique très classique

Le nouvel EOS M5 intègre, enfin, un capteur APS-C de 24 Mpx Dual Pixel AF. Il s'agit d'une variante de l'imageur présent dans le reflex 80D. La mise au point devrait être donc très proche de celle du reflex en termes de réactivité et, surtout, nous devrions voir disparaître les pénibles effets de pompage grâce à la technologie à corrélation de phase sur le capteur.

La motorisation STM des optiques devrait, quant à elle, assurer des mouvements fluides et souples. Les données du capteur (et les autres) sont traitées par un processeur DIGIC 7. Lors de notre rapide prise en main, l'autofocus s'est montré plutôt réactif et l'EOS M5, agréable à l'usage. L'hybride de Canon est d'ailleurs capable d'avaler une rafale d'images à la cadence de 7 ips pendant 5 secondes (elle "tombe" à 5 ips après).

Le nouveau venu intègre aussi — enfin ! — un viseur électronique. Il s'agit d'une dalle Oled de 2,36 Mpx. Du classique donc, mais l'arrivée d'un système de visée à l'œil est une bonne nouvelle. L'affichage devrait être fluide avec une cadence de rafraîchissement à 120 ips par défaut. Il sera possible de diminuer cette cadence pour grappiller quelques minutes d'autonomie.

Au-dessus du viseur, vous remarquerez la présence d'un flash intégré (NG5, 100 ISO en m) qui faisait défaut aux premiers modèles de la gamme.

Canon EOS M5
Pendant quelques mois, l'EOS M5 de Canon sera livré avec la bague d'adaptation pour les optiques EF/EF-S. Un "cadeau" à 180 € !

Si l'EOS M5 partage une certaine ressemblance avec le compact expert 1" PowerShot G5 X, il ne profite malheureusement pas de son écran LCD monté sur rotule. Il faudra donc se contenter d'un pivot autorisant un mouvement sur un axe horizontal de 80° vers le haut et 180° vers le bas. L'écran est "naturellement" tactile et affiche 1 620 000 points — des caractéristiques connues, puisqu'on les retrouve sur le très professionnel 1D X Mark II ou le récent 5D Mark IV.

Canon EOS M5
Le nouveau zoom 18-150 mm f/3,5-6,3.

Côté vidéo, l'EOS M5 ne fait pas dans la fantaisie et reste trop conventionnel avec un enregistrement HDTV 1080 à 60, 50, 30, 25 et 24p. Pas de mode 4K ou UHD ni de mode 120 ips. Toutefois, il sera possible d'activer une stabilisation électronique sur 5 axes qui viendra en complément de la stabilisation optique, si elle est intégrée à l'objectif utilisé.

La connectique est déjà plus surprenante, car en plus des traditionnelles prises USB 2, sortie HDMI (type D) et puce Wi-Fi / NFC, vous trouverez une puce Bluetooth. Cela vous rappelle quelque chose ? Le SmartBridge de Nikon qui offre une connexion facilitée et permanente pour télécharger automatiquement les images des reflex ou piloter à distance certains boîtiers (D5 et D500).
Malheureusement, on ne pourra transférer les images de l'EOS M5 vers un smartphone ou une tablette qu'en Wi-Fi. La connexion ne sert que pour un pilotage distant et une mise en relation rapide en Wi-Fi (il sera alors possible de transférer les images). Autre regret, on ne pourra pas recharger l'hybride via la prise USB.

Côté batterie, l'alimentation électrique est confiée à une LP-E17 pour une autonomie annoncée de 290 vues (CIPA).

Canon EOS M5
L'EOS M5 dispose d'une griffe porte accessoire pour accueillir un flash externe par exemple.

L'ergonomie emprunte beaucoup aux reflex de la marque avec un barillet pour le choix du mode d'exposition disposant d'un verrou, un correcteur d'exposition et deux molettes de réglage. Au dos, vous trouverez également une roue codeuse.

La prise en main du boîtier est franche et le revêtement plutôt agréable, mais globalement la finition ne nous semble pas en adéquation avec le tarif annoncé (1 130 €). L'EOS M5 n'est pas résistant aux intempéries, notamment.

Zoom 18-150 mm f/3,5-5,6

Le nouvel hybride sera disponible en kit avec un 15-45 mm f/3,5-6,3 IS, mais Canon profite de la présentation de son nouveau boîtier pour compléter la gamme d'optique avec un télézoom polyvalent 18-150 mm f/3,5-6,3. Correspondant à un 29-240 mm en équivalent 24x36, il dispose d'une stabilisation optique de 4 IL et d'une motorisation STM. Il sera disponible à un peu plus de 500 € à la fin de l'année.

Canon EOS M5
L'EOS M5 est accompagné d'accessoires optionnels dont une élégante protection.


Prix et disponibilité

Le Canon EOS M5 sera disponible à partir du mois de novembre au prix conseillé de 1 130 € nu et 1 250 € en kit avec le 15-45 mm f/3,5-5,6.

Notre premier avis

Canon revient dans la course avec un nouvel hybride au goût du jour, profitant notamment d'un capteur doté de la technologie Dual Pixel AF déjà éprouvée et approuvée par nos soins dans le reflex EOS 80D, par exemple. Nous apprécions la présence du viseur électronique, de l'écran tactile et inclinable, l'ergonomie améliorée. La mise à jour par rapport aux anciens modèles est donc importante et était nécessaire.

Le problème reste que la concurrence s'est également améliorée et que le marché des hybrides est devenu mature. Panasonic, par exemple, propose un GX80 presque deux fois moins cher (certes sans capteur APS-C), véloce, plus petit et plus léger, filmant en UHD et proposant des fonctionnalités innovantes comme le mode photo 4K ou le travelling vidéo. En outre, la gamme optique Micro 4/3 est désormais très riche en comparaison de la gamme optique EF-M.

> Tous les compacts experts testés
> Toute l'actualité de la photokina 2016
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : Canon France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation