photokina 2014 - On peut dire que ce boîtier était attendu ! Canon lève enfin le voile sur le successeur de l'incontournable EOS 7D, sorti, souvenez-vous, en 2009. Bienvenue donc à l'EOS 7D Mark II ou au mini EOS 1Dx : c'est une question de point de vue.


Présentation

Commençons par replacer le 7D dans la gamme Canon et face à ses concurrents. Le 7D est positionné comme un appareil pour photographes experts, voire professionnels. Il se joint à l'EOS 5D Mark III en proposant une alternative APS-C (avec donc un coefficient de conversion de 1,6x), taillé pour le sport et la photo animalière. Il fait face au tout récent Sony A77 II et au très vieillissant Nikon D300s.

Canon EOS 7D Mark II

Le 7D Mark II est une très belle évolution du 7D, mais ne nous emballons pas : Canon ne révolutionne pas le genre et ne prend pas énormément de risques technologiques. Au programme des nouveautés : un nouveau capteur, un nouveau système AF, un nouveau système de mesure de la lumière, un nouvel obturateur, un nouveau châssis, un nouveau viseur, etc. Gros programme donc !

Commençons par le capteur. Le 7D Mark II reste évidemment sur un format APS-C qui lui garantit un coefficient de conversion de focale d'1,6x (un réel avantage pour les photographes sportifs ou animaliers toujours en quête de plus de millimètres pour leurs zooms). Ce capteur dispose d'une définition de 20 Mpx et de la technologie Dual Pixel pour un autofocus à détection de phase en liveview et en vidéo. Le capteur est associé à pas moins de deux processeurs DiGiC 6.

L'appareil est capable de monter en natif à 16 000 ISO avec une extension à plus de 51 000 ISO en H2.

Il propose un enregistrement vidéo HDTV 1080 en 60p en format MP4. Notons que l'appareil offre un flux HDMI non compressé en 4:2:2, une prise micro ainsi qu'une prise casque. Canon a également intégré un système de support de câbles pour éviter les débranchements intempestifs en cas de prises de vues connectées : très bien ! Oui, en vidéo, on peut utiliser les 16 000 ISO et oui, on dispose d'un suivi du sujet programmable au niveau de l'autofocus.
Sur la vidéo, même si les améliorations sont notables et appréciables, on regrette l'absence de mode 4K, ne serait-ce qu'en sortie HDMI (comme sur le Sony A77 II).

Revenons plus sur la partie photo avec des arguments de taille pour les amateurs de photo d'action.

On commence avec les performances en rafale. Le 7D Mk II atteint les 10 images par seconde jusqu'à ce que la carte mémoire (SD ou CF au choix, il y a deux slots) soit pleine. En RAW, on peut réaliser des séquences de 31 photos et en RAW + JPEG, des séquences de 19 images. Par comparaison, le 1Dx peut monter à 12 images par seconde ! Le temps de latence au déclenchement, mise au point faite, est très court avec 55 ms, comme sur le 1Dx.

Le mécanisme du miroir et de l'obturateur a été totalement revu. Canon a diminué la consommation énergétique et limité les vibrations et le bruit. L'obturateur est assuré pour 200 000 déclenchements. Notons qu'en mode "silence", l'appareil peut atteindre 4 images par seconde en rafale.

L'autofocus du nouveau 7D est une véritable machine de guerre avec pas moins de 65 collimateurs (contre 19 sur le 7D) croisés f/5,6 qui couvrent une bonne proportion du cadre. Le collimateur central est bien entendu compatible f/2,8-f/8 et on retrouve l'ensemble des possibilités de paramétrage (avec un peu moins de finesse) que sur l'EOS 1Dx. Canon a intégré un nouveau levier autour du joystick pour pouvoir sélectionner rapidement, viseur à l'œil, les différentes zones AF (de très nombreux paramétrages sont possibles).

Pour ce qui est de la visée, le 7D Mark II dispose d'un viseur optique qui couvre 100 % du champ avec un grossissement de 1x et un dégagement oculaire de 22 mm. On retrouve la possibilité de changer les verres de visée et également d'afficher de multiples informations à l'intérieur du viseur via un écran LCD monochrome : quadrillage, infos de prises de vue, niveau électronique, etc.

D'un point de vue ergonomique, le 7D Mark II ressemble à s'y méprendre au Mark III : même encombrement, même prise en main et presque même poids. Le boîtier est en alliage de magnésium et il offre une finition tout temps pour les conditions de prises de vue extrêmes : poussière et humidité. On retrouve toujours la présence d'un flash pop-up capable de piloter à distance des flashs externes SpeedLight. On apprécie l'arrivée d'une connexion USB 3.0 et d'un système de géolocalisation (GPS, Glomas, Michibiki). La molette arrière peut devenir sensitive en mode vidéo pour éviter les perturbations sonores pendant un enregistrement.
Déception en revanche au niveau de l'écran arrière qui évolue peu. Oubliez la présence de tactile ou encore un système d'orientation (deux fonctions très utiles en vidéo). Déception également, Canon a étrangement fait l'impasse sur le Wi-Fi.
Le boîtier est alimenté par une nouvelle batterie qui garantit une autonomie de 670 vues (norme CIPA) et, bonne nouvelle, le boîtier et son grip sont rétrocompatibles avec l'ancienne batterie ELP-6.

Au final, Canon signe avec ce nouvel appareil un très beau successeur au 7D même si nous restons un peu sur notre faim sur certains points : pas de fonction vidéo 4K, pas d'évolution de l'écran arrière et pas de fonctionnalité révolutionnaire qui nous aurait laissés sans voix. L'appareil est clairement taillé pour les photographes d'action qui ont besoin de robustesse, vélocité et performance. Le choix de rester sur un format de capteur APS-C a un intérêt certain pour les photographes qui désirent avoir de toujours plus longues focales.
Il se positionne face à un Nikon D300 vieillissant et à un A77 II plus novateur, mais sans visée optique.

Ce Canon EOS 7D Mark II sera disponible début novembre à un prix nu de 1 799 €.

Caractéristiques

Capteur : CMOS 20 Mpx - APS-C (22,4 x 15 mm)
Monture : EF - EF-S
Optique livrée : Vendu nu
Stabilisation : Optique
Antipoussière : Intégré au capteur
Viseur : Pentaprisme 100 % - 1X - 22 mm - écran LCL monochrome - verres de visée interchangeables
Visée écran LCD : Oui
Écran : TFT Clear View II - 7,7 cm - 1,04 Mpx
Mise au point : TTL-CT-SIR - 65 colliamteurs croisés - capteur CMOS - central croisé f/2,8 - 3 IL
Modes autofocus : AiFocus - Ai Servo - One Shot
Mesures d'exposition : TTL 252 zones Dual Layer SPC (Sport, Pondéré central, Évaluatif, Moyenne à prédominance centrale)
Modes d'exposition : Auto, Program, Tv, Av, M, Bulb
Vitesse d'obturation : 1/8000 s
Motorisation : 10 images par seconde
Sensibilité ISO : 100-16 000 ISO - ext. 51 200 ISO (H2)
Mémoire : SD (UHS1) - CF (UDMA)
Format image : 5472 x 3648 px (JPEG, RAW, MRAW, SRAW, JPEG + RAW)
1920 x 1080 50 ips MOV (MP4 ou H.264)
Alimentation : LP-E6N (670 vues)
Connexion : USB 3.0 - Micro - Casque - mini HDMI
Dimensions : 148,6 x 112,4 x 78,2 mm
Poids : 910 g
Logiciels : Image Browser EX - DPP - EOS Utility - Photo Stitch - Picture Style Editor
Dans la boîte : Bouchon, courroie, chargeur, alimentation, CD, documentation

> Toute l'actualité de la photokina 2014
> Test Canon EOS 7D
> Tous les tests de boîtiers
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Canon EOS 7D Mark II : enfin la relève !



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation