Alors que les autres marques photo s'écharpent sur le segment des compacts à objectifs interchangeables (COI) en renouvellement rapidement leurs gammes, Canon prend tout le monde à contrepied en proposant un mini reflex, l'EOS 100D.

Canon EOS 100D flash
Canon 100D tout flash dehors.

Petit, mais costaud

Si les marques bataillent généralement sur le nombre de pixels, la cadence rafale ou la largeur du viseur, l'un des principaux arguments mis en avant avec le 100D est la compacité. En effet, le nouveau reflex ne mesure que 116,8 x 90,7 x 69,4 mm et est, à l'heure de l'écriture de cet article, le plus petit reflex numérique disponible et avec 407 g, il est également l'un des plus léger. Pour autant, la prise en mains s'avère confortable avec une poignée bien dessinée qui permet une bonne préhension.

Comparaison Canon 100D / 700D
Comparaison Canon 100D / 700D
100D à gauche, 700D à droite.

Comparaison Canon 100D / 700DA gauche, le Canon 700D, le 100D à droite et R.B au fond.

Malgré sa petite taille, le 100D n'est pas un reflex au rabais (la facture s'élève à environ 800 euros avec le 18-55 mm) et la construction est de qualité. Si le revêtement de la poignée n'est pas en caoutchouc, le nouveau grip bénéfice d'une texture striée plutôt agréable.

Avec le 100D, Canon cherche clairement à proposer une alternative aux COI en proposant en plus une visée optique de type de reflex. Le viseur (pentamiroir) est par ailleurs assez confortable et se permet un grossissement de 0,87x plus important que celui du 700D (0,85x) pour une fidélité de cadrage de 95%. Celui-ci est également assez lumineux. Rien à redire sur ce point et ceux qui recherche à la fois une compacité et une visée optique seront donc ravis.

Malgré une réduction importante des dimensions, les ingénieurs de Canon ont réussi à conserver une ergonomie assez proche du 700D. Vous retrouverez donc la molette de sélection du mode d'exposition qui tourne à 360° (!!), un levier pour basculer en mode vidéo (affichage en 16/9e), une touche ISO et un déclencheur sur l'épaule droite du reflex. Le dos de l'appareil évolue légèrement. Le trèfle de sélection laisse place à un joypad placé un peu bas et finalement peu confortable (les commandes ne sont pas sérigraphiées dessus) qui donne également accès au menu Q (Quick).

Canon 100D de dos

Pour le reste (Menu, info, touche d'enregistrement vidéo, collimateur AF, mémorisation de l'exposition, correcteur d'exposition...) rien ne bouge. L'écran LCD reste identique à celui du 650D (testé). Il est donc excellent avec une belle définition (1 040 000 points pour 7,7 cm), un bon rendu des couleurs, une belle fluidité et des fonctionnalités tactiles multipoints réactives. Nous regrettons juste que celui-ci ne soit pas monté sur rotule. Cette possibilité s'avère vraiment importante en vidéo et même en photo. Dommage. Il faut sans doute garder un peu des cartouches pour le 700D...Notez que le détecteur de présence au dessus du viseur optique ne permet pas de basculer de la visée écran à la visée optique (il éteint juste l'écran lorsqu'il est en position menu).

Pour des questions de place, l'emplacement de la carte SD se retrouve relégué dans la semelle du reflex dans le logement batterie. La batterie justement, elle est identique à celle de l'EOS M (qui du coup se retrouve bien malmené dans l'histoire) et proposerait une autonomie, un peu juste, de 380 vues. Aucune poignée d'alimentation n'est prévue pour ce modèle (notez que l'emplacement de la carte mémoire obligerait à démonter entièrement la poignée pour changer le support d'enregistrement).

Canon 100D vue batterie

Au tableau des regrets, nous inscrirons l'absence de GPS intégré et de puce Wi-Fi. Alors que le 6D arbore fièrement ces fonctionnalités, les nouveaux modèles n'en bénéficient étonnamment pas. Il faudra donc se contenter d'une connexion Wi-Fi à l'aide des cartes mémoire (Eye-Fi par exemple). 

Nouveau capteur avec autofocus hybride

Le nouveau reflex intègre un nouveau capteur APS-C de 18 Mpx (pour ce début d'année la définition des capteurs APS-C ne semble pas évoluer pour concurrencer les 24 Mpx des Nikon). Celui-ci intègre les dernières technologiques d'autofocus à détection de phase intégré. La zone couverte par l'autofocus représente désormais 80% de la visée (contre 26% de la hauteur précédemment) et les algorithmes ont été revus. Avec le nouveau 18-55 mm f/3,5-5,6 STM (moteur à vis, le 40 mm STM est équipé d'un moteur à pignons), la mise est au point est censée être plus rapide. Globalement la mise au point en visée directe ou vidéo est largement améliorée. Rappelons que le système dégrossi la mise au point avec les photosites dédiés à la corrélation de phase et affine le point avec le système à détection de contraste.


Globalement et lors de nos essais sur un modèle non définitif, l'autofocus en vidéo et en visée directe s'est montré effectivement plus rapide que le précédent modèle (650D), tout en restant plus lent que les meilleurs COI comme l'Olympus EM-5 ou le Panasonic GH3. En visée optique, le 100D active un module AF 9 points somme toute assez classique dont le collimateur central est croisé. Là aussi, on regrette que Canon n'est pas opté pour le module 9 points du 700D dont tous les collimateurs sont croisés.
La cadence rafale en mode classique atteint 4 vps contre 5 sur le 700D et en mode silencieux, celle-ci baisse à 3 vps. Canon a donc clairement bridé le boîtier qui est également équipé d'un processeur DIGIC 5 qui laisse le 700D plafonner à 5 vps en mode rafale.

Le processeur permet également d'appliquer en temps réel (visée écran) les différents filtres artistiques (noir & blanc, miniature...) et un mode ExtraEffect permet d'obtenir deux images simultanées l'une avec un filtre et l'autre sans.

Le mode vidéo n'est pas oublié (il sera dommage de ne pas profiter du nouveau capteur Hybrid Cmos AF II). Le 100D filme naturellement en HDTV 1080 à 29,97, 25 et 23,976 vps. En mode 720p, la cadence grimpe à 59,94 ou 50p. Le 100D ne dispose que d'un micro interne mono, mais vous avez la possibilité de brancher un micro externe (mini-jack). Toujours pas de prise casque pour le retour. Dommage, car celui-ci est indispensable pour s'assurer de la qualité d'enregistrement et une seconde prise mini-jack ne prend pas énormément de place.

Nouveau 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM

L'arrivée du 100D et du 700D s'accompagne d'un nouveau transstandard, un 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM. L'optique est donc optimisée pour la mise au point hybride (corrélation de phase + détection de contraste). Notez que cette optique STM utilise une technologie à vis qui diffère de la technologie à pignon présente dans le 40 mm f/2,8. La mise au point serait d'après le constructeur encore plus réactive. Sur notre exemplaire de test, nous avons surtout noté un fonctionnement extrêmement silencieux. En outre, l'optique certes un peu plus longue, s'avère très légère.

Canon 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM

Prix et disponibilité

Le 100D sera proposé à la vente au prix indicatif de 799 euros avec le nouveau transstandard 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM. Les premières livraisons sont attendues pour la fin du mois d'avril. 

Notre premier avis

Sans être une révolution, le petit 100D de Canon séduit immédiatement par ses dimensions, son poids et ses fonctionnalités. La réalisation est plutôt flatteuse et la prise en mains finalement agréable avec une bonne préhension et un viseur optique (il faut le souligner) agréable. Contrairement à ce que pourrait laisser imaginer son petit gabarit, le 100D n'est pas un reflex au rabais et l'on retrouve les principales fonctionnalités actuelles comme un flash intégré, un mode vidéo accompagné d'une prise micro, un autofocus en visée directe plus réactif, un viseur optique digne de ce nom, une rafale honorable à 4 vps et un bel écran LCD de 7,7 cm. Ce dernier reste définitivement fixe (d'autres constructeur comme Sony arrive très bien à intégrer des écrans orientables sur des Nex...) et les connexions modernes (GPS, Wi-Fi, USB3...) pointent une fois de plus aux abonnés absents. Nous déplorons également que le captation sonore stéréo interne ait été oubliée. Nous sommes impatients de vérifier les progrès de la mise au point en visée directe et vidéo avec le nouveau capteur Cmos Hybrid II, un point crucial pour l'évolution de la gamme EOS M également.
Le problème des optiques revient logiquement. Car si le 100D est très compact avec le 40 mm f/2,8 pancake, il l'est déjà beaucoup moins avec le nouveau 18-55 mm f/3,5-5,6 avec lequel il sera livré. Une gamme d'optiques «plates» est donc fermement attendue et notamment un équivalent 35 mm f/2 ou f/2,8 (ne soyons pas trop gourmand). Réponse dans les mois à venir.

Les photographes à la recherche d'un boîtier petit et léger et doté d'une vraie visée optique seront sans doute séduit par le 100D. Ceux qui ne peuvent plus se passer d'un écran LCD orientable devront s'orienter, quant à eux, vers le 700D. On le voit donc, le 100D cible donc les irréductibles de la visée optique. Les personnes qui cherchent la compacité à tout prix resteront probablement plus intéressés par les compacts à objectifs interchangeables.

Canon 100D prise en mains

> Fiche technique du 100D sur le site de Canon

Lire également :
> Tous les reflex testés

Source : Canon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation