Nous connaissons la technologie Dual Pixel AF (Autofocus Double Pixel en bon français) depuis maintenant plusieurs années — depuis l'introduction du 70D pour être précis, en juillet 2013. Initialement utilisée pour créer un autofocus à corrélation de phase à l'aide du capteur principal de l'appareil, la technologie Dual Pixel semble pouvoir être exploitée pour d'autres fonctionnalités. Partons à la découverte du Dual Pixel RAW, une innovation du 5D Mark IV

Canon 5D Mark IV ouverture fichier RAW double pixel dans DPP

Comment ça marche

Chaque pixel du capteur du 5D Mark IV est conçu avec deux photodiodes. Cela signifie que le capteur peut recevoir des signaux A et B du sujet et détecter toute différence de phase entre les deux signaux.

Canon capteur double pixel

Lors de la capture de l'image, le capteur obtient les informations sur l'image à partir de la combinaison des signaux d'image A et B. Grâce à cette technologie, il est désormais possible d'effectuer la mise au point et la prise de vue avec le même capteur.

Au cours d'un enregistrement avec la fonction Dual Pixel RAW, le boîtier enregistre un seul fichier RAW qui contient à la fois une image composée de la combinaison des sous-pixels A + B et une image composée uniquement des sous-pixels A. Cette dernière permet d'obtenir toutes les informations de parallaxe. Comme les fichiers RAW Double Pixel contiennent deux images, ils sont deux fois plus volumineux que les images RAW classiques. Certains de ces fichiers peuvent donc atteindre une taille de 100 Mo ! À l'aide de l'optimiseur RAW Double Pixel inclus dans le logiciel Digital Photo Professional, les photographes peuvent exploiter les données et jouer sur différents réglages après la prise de vue.

Nous avons pu mettre la main sur un Canon 5D Mark IV non finalisé pour tenter de mettre en évidence les différentes possibilités offertes par le RAW Double Pixel (DPR pour Double Pixel RAW en anglais). Pour de meilleurs résultats, Canon recommande les conditions d'utilisation suivantes avec certaines distances de travail.

Focale Distance du sujet
50 mm entre 1 et 10 m
100 mm entre 2 et 20 m
200 mm entre 4 et 40 m

Pour obtenir des résultats optimums, il faut de plus photographier à l'aide d'une focale égale ou supérieure à 50 mm, avec une ouverture de f/5,6 ou inférieure.

Micro-réglage des images

L'idée est ici d'apporter un peu plus de netteté lorsqu'une image n'est pas suffisamment nette dans une zone précise, comme sur les yeux d'un sujet par exemple. En jouant sur les curseurs, il est effectivement possible de jouer légèrement sur le plan de netteté comme on pourrait le faire sur un micro-ajustement.

Canon 5D Mark IV ouverture fichier RAW double pixel dans DPP

Notez que sur cet exemple, lorsque le réglage DPFo est réglé au centre, l'image est nette. Il est alors possible de décaler (vers l'arrière), ce plan de netteté. Logiquement, il devrait donc être possible de corriger un très léger défaut de mise au point. Sur nos différents essais, nous n'avons malheureusement pas pu récupérer le moindre décalage de mise au point. Il faudra surement multiplier les tests, mais pour l'instant, il ne s'agit que de modifier la zone de netteté d'une photo déjà nette.

L'option DPFo permet également de gagner en netteté apparente en poussant plus loin l'accentuation et donc le micro-contraste. Ci-dessous, l'image RAW réalisée avec le 100 mm macro et visualisée à 100% a été développée à gauche avec une accentuation classique avec DPP, alors que l'image de droite à bénéficié de l'option DPFo par défaut. Le gain est vraiment significatif.

Canon 5D Mark IV ouverture fichier RAW double pixel dans DPP accentuation

Décentrement bokeh

Avec un fichier DPR, il est de plus possible de déplacer légèrement la position des zones défocalisées. Pour le portrait suivant, nous avons intercalé une fleur afin de créer un effet de bokeh. Comme vous pouvez le constater sur l'animation ci-dessous, le logiciel DPP permet en effet de décentrer légèrement le premier plan flou. Vous noterez que l'arrière-plan bouge également par rapport au sujet.

Canon 5D Mark IV double pixel Raw / bokeh

Réduction des images fantômes

Contrairement aux réverbérations, susceptibles d'être utilisées à des fins créatives pour rendre une image faiblement contrastée et créer une ambiance brumeuse, les images fantômes, qui produisent des reflets internes sur l'objectif, ne sont pas souhaitables. Un réglage précis permet de minimiser ce phénomène, qui peut également être contrôlé avec l'utilisation du mode Dual Pixel RAW. Lors de nos tests, nous n'avons malheureusement pas pu mettre en évidence cette fonctionnalité.

Ce nouveau capteur Dual Pixel offre donc de nouvelles possibilités. Le bénéfice pour les utilisateurs est très variable, mais gageons que nous découvrirons d'autres avantages au fur et à mesure de nos essais.

(MAJ) Adobe sur les rangs

D'après Cnet, Adobe serait également en train d'étudier la possibilité de traiter les fichiers bruts Double Pixel. Attention, nous n'avons aucune information supplémentaire à ce sujet et nous ne savons pas si Adobe se contentera d'ouvrir les fichiers bruts (ce qui est sans doute assez simple) ou s'il sera possible de tirer parti de la technologie RAW Double Pixel dans Lightroom et Photoshop (ce qui est nettement plus compliqué. Une affaire à suivre donc.

> Canon EOS 5D Mark IV : présentation générale
> Canon EOS 5D Mark IV : caractéristiques et premier avis
> Test - Canon EOS 5D Mark IV : gestion du bruit électronique et montée ISO

> Tous nos tests d'appareils reflex
> Toute l'actualité
> Suivez l'actualité en direct sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation