Canon dévoile l'EOS 550D, un reflex qui dispose d'un capteur 18 Mpix APS-C en conservant la prise en mains d'un 500D. Développant 3,7 i/s, disposant d'un mode vidéo HDTV 1080 et du nouveau système d'exposition iCFLsur 63 zones, le nouveau 550D sera proposé à 899 euros avec le 18-55 mm IS.

Canon EOS 550D nu
Canon EOS 550D : un capteur APS-C 18 Mpix.


18 Mpix
C'est avec une petite surprise que nous avons découvert l'EOS 550D. À la rédaction, nous avions plutôt misé sur un remplaçant du 1000D ou du 50D, mais Canon a décidé d'abord d'étoffer sa gamme amateur avec un 550D qui vient compléter, par le haut, la série 1000D, 450D et 500D. Si le 450D reste encore au catalogue, il devrait disparaitre à la fin du premier semestre.

Alors, que nous réserve ce nouveau boîtier ? Tout d'abord, nous retrouvons un capteur APS-C de 18 Mpix. Attention, celui-ci n'est pas exactement celui qui équipe le 7D, mais une déclinaison sans doute moins onéreuse. Quoi qu'il en soit, le 550D délivrera des images en 5184 x 3456 pixels avec des fichiers bruts codés sur 14 bits (Raw CR2).

Canon EOS 550 dos prise en main

Vidéo HDTV 1080
Pour traiter le flux d'informations, le nouveau reflex est équipé du processeur de traitement des images DIGIC 4 déjà présent sur le 500D et qui devrait assurer à la fois une cadence rafale à 3,7 i/s (soit légèrement plus que le 500D) sur 34 JPeg ou 6 Raw, une bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 6400 ISO (il est possible de pousser l'appareil dans ses derniers retranchements à 12800 ISO), et, bonne nouvelle, il est désormais possible de définir la valeur maximale à ne pas dépasser en mode ISO auto) et proposer un mode vidéo HDTV 1080 de bon aloi. En effet, Canon propose avec le 550D un mode vidéo complet avec différentes définitions, différentes cadences et mode d'exposition M. En HDTV 1080, il sera possible de filmer en 1920x1080 pixels à 30, 25 ou 24 i/s et en 1280 x 720 pixels, la cadence pourra grimper jusq'à 60 ou 50 i/s selon le format NTSC ou PAL. Un mode 640 x 480 pixels est également disponible. La vidéo est toujours encodée en H.264 et encapsulé dans un fichier .MOV. Côté son, c'est du grand classique avec un enregistrement mono en direct sur le boîtier et une prise micro stéréo mini-jack. Toujours pas de retour son avec une sortie casque...Il faudrait vraiment que les constructeurs y pensent quand même un jour !

Le filmage est assez libre et vous disposez des modes A,S et M pour un contrôle plus complet sur la profondeur de champ. Le mode vidéo propose quelques nouveautés comme la gestion du mode priorité Haute Lumière ou la possibilité de basculer, par une simple pression d'une touche, en mode VGA avec un recadrage dans l'image pour un effet de zoom.

Pas de nouveauté concernant le mode autofocus en mode visée directe ou autofocus. Lors de notre prise en main, le dégrossissement de la mise au point nous a semblé plus rapide, mais l'affinage reste encore (trop) lent et donc peu utilisable, voire inutilisable en mode vidéo. Lorsque l'on compare les performances des reflex par rapport aux modèles Micro4/3, l'écart est encore considérable.

Canon 550D dos
L'écran LCD présente un rapport 3:2 et affiche plus d'un million de points.

Écran LCD 1 040 000 points
Pour profiter pleinement de la visée directe, du mode vidéo ou du visionnage des images, le 550D est équipé d'un nouvel écran LCD de 7,6 cm (3 pouces) capable d'afficher plus d'un million de points.  En outre, il respecte le format 3:2 plus allongé qui permet de ne plus avoir de bandes noires en haut et en bas des images. À l'usage, l'écran est superbe avec une belle définition, une excellente fluidité et des angles de visions très larges.

L'interface générale de l'appareil reste assez proche de celle du 500D, mais vous noterez quelques changements bienvenus comme la touche Q (Quick Menu) qui permet d'accéder rapidement aux principaux réglages de l'appareil que l'on soit en mode prise de vue normale, visée directe ou vidéo. Les touches changent également d'aspect, mais le gain est vraiment relatif. Le 550D ne dispose pas du niveau électronique sur 3 axes. Dommage.

Nouvelle cellule d'exposition
Comme le 7D précédemment, le 550D reçoit une nouvelle cellule de mesure de lumière à 63 zones, système baptisé iCFL et sensible à la couleur. Il utilise les informations de distance en provenance des collimateurs autofocus pour prendre plus ou moins en compte chaque zone ; nouveauté originale, il repose sur une nouvelle structure à deux couches, l'une captant le rouge et le vert, l'autre le bleu et le vert, afin de limiter l'hypersensibilité au rouge qui occasionne des problèmes d'exposition sur certaines images.
Toujours du côté de l'exposition, le nouveau reflex autorise une correction sur +/-5 IL, mais le bracketing est toujours limité à 3 vues sur +/-2 IL. Des possibilités un peu limitées pour la photo HDR.

Renouveler son équipement...
Le nouveau EOS 550D arrive avec une nouvelle batterie LP-E8 légèrement plus longue que celle qui équipe le 500D. Conséquence logique, le nouveau reflex nécessite un nouveau grip (BG-E8). Nous espérons que cette nouvelle batterie apporte un surcroît important d'autonomie pour supporter le nouvel écran et le mode vidéo toujours plus gourmand en énergie.

Canon 550D nouvelle batterie
La nouvelle batterie de l'EOS 550D.

Nous noterons également quelques nouvelles fonctionnalités comme la gestion des cartes Wi-Fi Eye-Fi (un menu apparaît lors de l'insertion de ladite carte), la connexion HDMI-CEC pour contrôler l'appareil avec la télécommande de la télévision compatible ou le support des nouvelles cartes SDXC. Pour le reste, le 550D ressemble fortement au 500D : même assez bon viseur optique (pentamiroir, 95%, 0,87x), même système autofocus sur 9 points avec un collimateur sensible à f/2,8 et plus ouvert, même assistance AF par le flash et même plage d'obturation (30 - 1/4000 s). Nous regrettons juste l'absence de pilotage distant de flashes sans fil comme sur l'EOS 7D, la généralisation de ce système à l'ensemble de la gamme EOS (avec flash) aurait été de bon aloi.

Canon 550D franck
Un EOS 550D, un 24-105 mm f/4 L et Franck.

L'EOS 550D de Canon devrait être disponible au début du mois de mars pour 799 euros nu, 899 euros avec le 18-55 mm IS, 1099 euros avec le 18-135 mm et 1149 euros en bit-kit (disponible fin mars).

Notre premier avis : L'étonnement passé, l'EOS 550D reste un reflex convaincant et somme toute assez logique pour Canon qui profite de son avance technologique en matière de capteur CMOS pour enfoncer le clou de sa suprématie face à ses concurrents, et surtout son éternel rival Nikon. En effet, du côté de la marque jaune, le capteur CMOS reste scotché depuis de (trop ?) nombreux mois à 12 Mpix. Avec l'EOS 550D, Canon offre tout simplement 50% de pixels en plus que le renommé Nikon D90 ! Voilà qui devrait faire réfléchir les acheteurs et faire bouger Nikon. Les affaires seront sans doute compliquées encore cette année, car les capteurs Sony qui devraient encore équiper les reflex autres que Canon plafonnent actuellement à 14 Mpix comme le Sony Alpha 550...Désormais, sur tous les segments de gamme (amateur, expert) excepté le pro (pour combien de temps ?) Canon dispose d'une bonne longueur d'avance, en terme de définition, sur la concurrence. Et ce n'est pas tout. En terme de vidéo Canon est également le plus complet (et de loin) avec un mode HDTV 1080 à 30,25 ou 24 i/s, un mode 720p à  60,50 i/s et un mode d'exposition manuel. Il ne manque plus qu'un autofocus réactif pour parfaire le tout. En face Nikon ne propose que le mode HDTV 720p en motion JPeg limité à 5 minutes et Sony fait totalement l'impasse sur le sujet. L'année s'annonce donc radieuse pour Canon, mais celle-ci ne fait que commencer et peu nous réserver quelques bonnes surprises, surtout avec une Photokina au mois de septembre.

> la fiche technique du Canon EOS 550D sur le site de Canon
> test du Canon EOS 500D

La concurrence :
Sony Alpha 550
Source : Canon France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation