Avec le 1D Mark IV, Canon répond, quelques jours après, au Nikon D3s : capteur APS-H de 16 millions de pixels, cadence rafale avec AF à 10 i/s, nouvel autofocus à 45 collimateurs, vidéo HDTV 1080 et sensibilité record à 102 400 ISO. Un nouveau choc des titans vient de débuter dans les arènes sportives de 2010.

Canon 1D Mark IV face
Le Canon EOS 1D Mark IV conserve un boîtier pratiquement similaire à son prédécesseur : les photographes ne seront pas perturbés dans leurs "petites habitudes".

Alors que Nikon semble avoir bien négocié le lancement du D3s lors de la journée d'ouverture du Salon de la Photo 2009, Canon "rate" le coche de quelques heures et les presque 72 000 visiteurs de l'évènement photo de l'année en France, en présentant, le lendemain de la clotûre du salon, de sa nouvelle "bête de course". Dommage pour les canonistes de passage...

Canon 1D Mark IV dos
De dos, difficile de différencier un 1D Mark IV de son prédécesseur.

À l'approche des grands évènements sportifs de 2010 (les olympiades d'hiver et la coupe du monde de football), les deux principaux constructeurs de reflex "sportifs" fourbissent leurs armes pour séduire les reporters d'images et les agences. Avec des cadences rafales pratiquement similaires (9 i/s sur le Nikon D3s et 10 i/s sur le Canon 1D Mark IV), des autofocus complets et pour le moins complexes (51 collimateurs sur le D3s et 45 points sur l'EOS 1D Mark IV), une plage de sensibilités record jusqu'à 102 400 ISO, des viseurs 100%, les différences semblent se jouer sur la taille et la définition du capteur et, de manière plus anecdotique, sur le format vidéo.
Canon 1D Mark IV dessus
Sur le dessus du 1D Mark IV, les changements sont minimes. La touche FEL proche du déclencheur et déjà présente sur le Mark III, peut désormais lancer l'enregistrement vidéo.

Capteur
Certains seront sans doute un peu surpris, le Canon EOS 1D Mark IV conserve en effet, un "petit" capteur CMOS au format APS-H (27,9 x 18,6 mm, soit légèrement plus petit que le capteur CMOS du Mark III) et donc un facteur de 1,3x pour les optiques EF. Pas de plein format donc, le constructeur préférant conserver un petit capteur pour "allonger" les optiques, un choix tout à fait justifié par les orientations du boîtier : les reporters d'images sportives et animalières. Ceux-ci préféront sans doute transporter des optiques plus légères et plus "longues", un simple EF 300 mm f/4 se transformant alors en un presque 400 mm (390 mm pour être plus précis).  En outre, le capteur voit sa définition sérieusement augmenter par rapport à son petit frère, puisque le Mark IV dispose d'un CMOS à 16 millions de pixels par rapport aux "seulement 10 Mpix" du Mark III, soit une augmentation de presque 60%. Pas mal. Surtout que la cadence rafale à 10 i/s avec autofocus est toujours au programme sur 121 JPeg ou 28 Raw 14 bits. Pour cela, le nouveau reflex met en oeuvre deux processeurs DIGIC IV qui permettent de traiter les 8 canaux de lecteur du capteur CMOS (4 canaux par processeur).

Canon 1D Mark IV capteur CMOS 16 Mpix   Canon EOS 1D Mark IV carte mère 2 DIGIC 4
Le nouveau capteur CMOS de 16 Mpix qui équipe l'EOS 1D Mark IV, la carte mère du boîtier et les deux processeurs DIGIC IV.

Qui dit nouveau capteur dit également nouveau traitement du bruit électronique. Sur ce point, le Canon 1D Mark IV rattrape largement son retard pour s'aligner sur le record du Nikon D3s avec une sensibilité record de 102 400 ISO : pas de jaloux. Le gain est considérable, mais il convient de replacer ce chiffre dans son contexte. En effet, la plage d'utilisation classique du Mark IV est de 50 à 12800 ISO soit 2 IL de plus que son prédécesseur (3200 ISO). En mode étendu, l'écart est plus que conséquent : 4 IL (102 400 ISO contre 6400 ISO seulement pour le Mark III). Bien sûr, il faudra vérifier la qualité des images dans les modes H1, H2 et H3 et pour l'instant le boîtier que nous avons pu prendre en main n'était pas définitif (impossible de publier des images réalisées avec donc...). Il faudra donc attendre les premiers tests pour se faire une petite idée des performances du reflex, car avec une définition de 16 Mpix sur un capteur APS-C, la taille des photosites est plus petite : 5,7 µm de côté contre 7,2 µm sur le précédent modèle. La différence n'est pas anodine. 

Canon 1D Mark IV microlentilles
La nouvelle architecture du CMOS équipant l'EOS 1D Mark IV.

Canon met bien évidemment en avant la différence de conception du capteur CMOS pour expliquer le gain de sensibilité. Le réseau de micro-lentilles est optimisé et il n'y a pratiquement plus d'espace entre les lentilles. L'architecture est également différente avec un processus de fabrication qui permet de réduire l'espace entre les photodiodes et donc de conserver une bonne sensibilité. Aux vues des résultats du Canon EOS 7D en matière de gestion du bruit électronique, nous sommes plus qu'impatients de pousser le Mark IV dans ses derniers retranchements.

Canon 1D Mark IV plage sensibilités
L'impressionnante plage de sensibilité ISO...Vive la roue codeuse du Mark IV !


Autofocus
Bien sûr, tous les regards des canonistes se portent également sur le système autofocus du Mark IV qui a posé tant de problèmes sur le précédent modèle alors que Nikon proposait le système le plus complet du moment.
Canon semble avoir pris la mesure de son retard et propose un tout nouveau module AF comportant pas moins de 45 points dont 39 en croix (le Mark III n'en propose que 19) opérationnels à f/2,8.

 

Canon 1D Mark IV module AF   Canon EOS 1D Mark IV capteur AF
Le nouveau module AF (à gauche) et le nouveau capteur AF (à droite) dans le Canon EOS 1D Mark IV.

La disposition des collimateurs est intéressante, puisque les capteurs plus précis à f/2,8 sont bien répartis sur la surface de mise au point et notamment en périphérie. Une plus grande couverture de la visée aurait été sans doute plus agréable, mais ne boudons pas notre plaisir et attendons de mettre ce nouveau module, qui dispose de son propre processeur de traitement des données pour plus de réactivité, à l'épreuve sur le terrain et pendant les rafales à 10 i/s. Vous retrouverez dans le 1D Mark IV le nouveau mode AI Servo II (déjà présent dans le 7D). Celui-ci devrait être plus performant sur le suivi des sujets avec plus de souplesse dans les changements de direction, ou la rencontre d'obstacle pendant le suivi. En outre, le mode AF spot devrait être également plus précis en utilisant qu'une partie du capteur (une surface plus petite que la représentation du collimateur dans le viseur). Un mode de fonctionnement que l'on retrouve déjà sur le Canon 7D.
Très intéressant également, la plage de sensibilité du module autofocus est plus large : -1 IL à + 18 IL (-1 / +19 IL pour le Nikon D3s et 1/19 IL pour le Mark III).

Canon 1D Mark IV 45 collimateurs AF   Canon EOS 1D Mark IV visée
Répartition des différents collimateurs AF dans le nouveau module du 1D Mark IV.


Comme sur le 7D, lorsque l'on a sélectionné une zone décentrée, si l'on fait basculer l'appareil de portrait en paysage ou inversement, la zone sélectionnée change pour rester du même côté. Un plus toujours appréciable.

Vidéo
La vidéo est naturellement une nouvelle composante du boîtier reflex et Canon n'a pas fait les choses à moitié,et propose la vidéo en HDTV 1080p en 25 i/s ou 24 i/s (pour s'inscrire dans une démarche plus cinématographique) et présente même un mode 720p à 50 i/s. Pas de micro stéréo sur le boîtier, il faudra pour cela toujours utiliser un micro externe. Il n'y a toujours pas par contre de sortie casque pour vérifier le niveau d'entrée du son. En outre, le format d'enregistrement reste également le .MOV avec une compression H.264 (durée max 30 min. ou 4 Go).

Canon 1D Mark IV menu configuration bouton FEL   Canon EOS 1D Mark IV menu choix qualité des images
Les menus du Canon EOS 1D Mark IV ne sont pas vraiment différents du précédent modèle.


Mesure, viseur, écran, boîtier, transmetteur...
Sur le reste des caractéristiques, l'EOS 1D Mark IV est plus sage. Au niveau de l'exposition, le reflex conserve déjà le bon système sur 63 zones et ne bénéficie pas du nouveau capteur iCFL à deux couches (rouge et verte) afin de composer certains problèmes d'exposition notamment en portrait.
Le viseur est également identique : large, confortable et 100%. Les informations affichées sont nombreuses et pertinentes, mais le Mark IV ne propose pas l'affichage superposé d'indication comme sur le 7D. L'écran LCD devient beaucoup plus précis car s'il conserve sa taille de 7,6 cm (3 pouces), il affiche désormais 920 000 points pour des images en VGA (640 x 480 pixels). La visée sur écran et la visualisation des images n'en sont plus que confortables. Le 1D Mark IV conserve le double slot CF / SD que certains ne trouvent pas forcément pertinent puisqu'il oblige à jongler avec différents formats de cartes. Cette fonctionnalité semble pourtant s'imposer, le Nikon D3s proposant le même système.
Au niveau du boîtier, peu de changements et la robustesse est toujours de mise : le châssis est en magnésium et le Mark IV dispose de 76 joints de protection contre la poussière et l'humidité.
Canon EOS 1D Mark IV    Canon EOS 1D Mark IV
  
canon 1D mark IV chassis   canon 1D mark IV joints étanchéité
Le châssis en magnésium et les différents joints de protection sur l'EOS 1D Mark IV.

Avec la sortie du 1D Mark IV, Canon propose un nouveau transmetteur WiFi, le WFT-E2 II qui  permet en autre de synchroniser le déclenchement de plusieurs boîtiers. Le prix du nouveau transmetteur n'est pas encore communiqué.

Prix, disponibilité et premiers avis
Le Canon EOS 1D Mark IV sera disponible à 5299 euros nu et devrait être disponible courant du mois de décembre.

Inévitablement, l'EOS 1D Mark IV sera confronté au tout récent Nikon D3s. Si certaines spécifications techniques sont assez proches (rafale, autofocus, sensibilité ISO, raw 14 bits, écran LCD 920 000 points, viseur 100% agréable, boîtier renforcé et tout-temps, système antipoussière...), les différences se jouent sur la taille du capteur et la définition des images. 
Si Nikon a fait le choix du plein format, Canon a préféré conserver un capteur plus petit au format APS-H (27,9x18,6 mm) qui bénéficie d'un coefficient multiplicateur de 1,3x sans doute un peu plus adapté pour les photos sportives ou animalières dans lesquelles la longueur des focales est toujours prédominante. Avec une définition de 16 Mpix, l'EOS 1D Mark IV est également plus souple pour effectuer un recadrage ou réaliser une double page, même si dans le principe, 12 Mpix suffisent. Les nikonistes devront cadrer au plus juste. Le système autofocus du Mark IV est trop récent pour avoir les premiers retours, mais il aura fort à faire face au module sophistiqué et performant (suivi 3D) du Nikon D3s.
Reste la question de la sensibilité ISO. Dans ce domaine, la taille du capteur pourrait faire la différence, les photodiodes du Nikon mesurant pratiquement 8,5 µm contre 5,2 µm sur le modèle Canon. Il faudra donc juger sur le terrain. Voilà qui promet de beaux face-à-face...
  

Reflex canon eos 1D mark IV
Canon 1D Mark IV

Canon EOS 1D Mark III
Canon 1D Mark III
Nikon D3s
Nikon D3s
Capteur : capteur CMOS APS-H (18,6 x 27,9)  de 16 millions de pixels capteur CMOS APS-H (28,7 x 18,7 mm)  de 10 millions de pixels capteur CMOS 24x36  de 12 millions de pixels
Viseur : pentaprisme, couverture 100%, grossissement 0,76x pentaprisme, couverture 100%, grossissement 0,76x pentaprisme, couverture 100%, grossissement 0,7x
Système antipoussière : par vibration du filtre passe-bas et traitement antistatique
par vibration du filtre passe-bas et traitement antistatique par vibration du filtre passe-bas et traitement antistatique
Monture : EF (sauf EF-S) EF (sauf EF-S) Nikon F
Formats : JPeg, sRaw, mRaw2 (14 bits), Raw et Raw + JPeg / vidéo .MOV H.264 JPeg, Raw, Raw + JPeg, sRaw (14 bits) JPeg, Raw, Raw + JPeg (14 bits) / vidéo .AVI, MotionJPeg
Tailles des images :  4896 x 3264 pixels 3888 x 2592 pixels 4 256 × 2 832 pixels
Mise au point : Système AF 45 points dont 39 croisés
Système AF 45 points dont 19 croisés Système AF 51 collimateurs croisés et suivi 3D
Modes vidéo : HDTV 1920x1080 pixels à 24 / 25 i/s : 30 min
/ HDTV 720 p, 24 i/s, 5 min
Mesure d'exposition : Mesure TTL sur 63 zones Mesure TTL sur 63 zones Mesure TTL sur 1005 zones
Sensibilité : 100-12800 ISO extensible de 50 à 102 400 ISO
100 - 3200 ISO, extension de 50 à 6400 ISO 200 - 12800 ISO extensible à 100 - 102 400 ISO
Obturation : 30 - 1/8000 s 30 - 1/8000 s 30 - 1/8000
Rafale : 10 i/s sur 128 JPeg et 28 Raw
10 i/s 9 i/s extensible à 11 i/s au format DX
Écan LCD : 3 pouces, 920 000 points 3 pouces, 230 000 points 3 pouces, 920 000 points
Mémoire :
Compact Flash type I et II et SD
Compact Flash type I et II et SD Compact Flash type I et II et SD
Alimentation : Batterie Li-ion rechargeable LP-E4 Batterie Li-ion rechargeable LP-E4 Li-ion rechargeable EN-EL4a/EL4
Dimensions / poids : 156 x 156,6 x 79,9 mm / 1180 g nu 156 x 157 x 80 mm / 1335 g nu 159,5 x 157 x 87,5 mm / 1240 g nu
prix :
annoncé à 5300 euros annoncé à 5000 euros
Source : Canon France
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation